Project

Back to overview

L'éducation de la petite enfance entre variations et convergences : vers un modèle européen? (deuxième moitié du XXe siècle)

English title Early childhood education between convergences and diversity: towards a european model? (second half of the 20th century)
Applicant Droux Joëlle
Number 205031
Funding scheme Project funding
Research institution ERHISE FPSE Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Education and learning sciences, subject-specific education
Start/End 01.02.2022 - 31.01.2026
Approved amount 580'518.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Education and learning sciences, subject-specific education
General history (without pre-and early history)

Keywords (4)

social history of education; transnational history; Europe; early childhood education

Lay Summary (French)

Lead
Derrière la diversité de ses formes institutionnelles, nationales et régionales, l’éducation de petite enfance a connu de profondes transformations dans la seconde moitié du XXe siècle, pour devenir une institution reconnue et généralisée, quoique de manière différenciée, dans tous les pays d’Europe
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Le projet a pour but de comprendre les changements de sensibilités, de normes et d’idéologies, ainsi que les évolutions institutionnelles et pratiques qui ont fait de l’éducation de la petite enfance une forme d’éducation établie.

Le projet fait l’hypothèse que la genèse de ce terrain d’intervention éducative s’enracine dans des circulations et des espaces transnationaux. L’analyse de ces phénomènes sera menée d’une part par le biais des archives d’organisations internationales intergouvernementales (UNESCO, Bureau International d’Education (BIE), OMS, Centre international de l’enfance (CIE)) et non gouvernementales (Organisation mondiale pour l’éducation préscolaire, OMEP), permettant d’observer les acteurs et actrices en contexte transnational. Pour rendre compte de la manière contrastée dont les discours et pratiques d’une part s’articulent entre espaces transnational et espaces nationaux et d’autre part se diffusent au sein des différentes sociétés nationales, le projet sélectionnera plusieurs pays (Allemagne, France et Suisse) et plusieurs terrains locaux (Lyon, Dresde, Heidelberg, Genève et Saint-Gall).

 

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Si sa genèse a été assez bien étudiée pour le XIXe siècle, l’éducation de la petite enfance en Europe après 1945 est jusqu’à aujourd’hui restée relativement à l’écart des recherches historiques. Le projet combinera l’approche transnationale avec une histoire sociale, qui partira des acteurs et actrices, en combinant les catégories de classe et de genre.

Direct link to Lay Summary Last update: 17.11.2021

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
192582 Das Säuglingswohl in der Schweiz. Eine historisch vergleichende Diskursanalyse über Gefährdungen im ersten Lebensjahr 01.11.2020 Project funding

Abstract

Ce projet a pour ambition de comprendre les mécanismes par lesquels l’éducation de la petite enfance, derrière la diversité nationale des sociétés européennes, s’est transformée à partir de la seconde moitié du XXe siècle pour devenir une forme d’éducation établie. Quels changements de sensibilités, de normes et d’idéologies, quelles évolutions institutionnelles et pratiques ont conduit l’éducation de la petite enfance à devenir une institution reconnue et généralisée?Apparue au XIXe siècle en Europe, l’« éducation de la petite enfance » désigne une forme de prise en charge collective à visée éducative, destinée aux enfants avant l’âge de la scolarité obligatoire et dispensée par un personnel salarié sans lien familial ou de solidarité avec les enfants concernés. Son histoire est relativement bien connue pour le XIXe siècle et le premier XXe siècle : elle relève de l’histoire des politiques de la protection de l’enfance comme de l’histoire de l’éducation, disciplines dans lesquelles elle a souvent été étudiée sous l’angle transnational. L’historiographie est en revanche plus clairsemée pour la deuxième moitié du XXe siècle, alors que c’est bien pendant cette période que l’éducation de la petite enfance a connu sa plus spectaculaire expansion, en lien avec des mutations sociales majeures (évolutions démographique, travail salarié des femmes, expansion des politiques sociales).Pour contribuer à combler cette lacune, ce projet adoptera une lecture en termes de classe et de genre en combinant ces catégories d’analyse avec une approche attentive aux circulations et aux espacestransnationaux. Pour rendre compte du contraste des savoirs, des modèles institutionnels et des normes propres à chaque pays dans le domaine de l’éducation de la petite enfance, ce projet sélectionnera plusieurs pays présentant un degré pertinent de diversité dans le domaine de l’éducation de la petite enfance.L’Allemagne, la France et la Suisse constitueront les terrains d’investigation principaux du projet, tandis que l’Italie et la Suède seront abordées de manière ponctuelle et étudiées principalement dans le cadre de collaborations intellectuelles que ce projet se propose de construire. Dans l’optique d’une histoire sociale, ce projet sélectionnera en outre cinq terrains locaux dans les pays étudiés (Lyon, Dresde, Heidelberg, Genève et Saint-Gall). A ces sources nationales s’ajouteront celles d’organisations internationalesintergouvernementales (UNESCO, OMS, CIE) et non gouvernementales (OMEP) permettant d’observer les acteurs et actrices en contexte transnational. En se fondant sur ces sources locales, nationales etinternationales, ce projet s’interrogera donc sur les conditions sociales de l’innovation et sur les mécanismes de sa diffusion.Cette problématique sera déclinée en trois questions interdépendantes correspondant à trois types desources :1.Quelles ont été les conditions du débat et l’évolution des discours et des représentations dominantes de la petite enfance, en particulier dans les espaces transnationaux, et selon quelles modalités l’éducation de la petite enfance a-t-elle pu s’institutionnaliser en tant que cause ? Pour y répondre on mobilisera des sources à vocation réflexives et délibératives issues d’organisations internationales et d’institutions nationales scientifiques ou politiques, qui permettront du même coup d’identifier les acteurs et les actrices de ces débats.2.Quelle a été la genèse des normes spécifiques qui ont constitué l’éducation de la petite enfance enprofession et en institution caractérisée par des règles, des lieux, des objets et des pratiques propres ? On mobilisera ici essentiellement des textes législatifs et réglementaires en interrogeant leur genèse pour en identifier les acteurs et les actrices et mettre en évidence leur éventuelle multipositionnalité dans des espaces transnationaux et nationaux.3.Comment les acteurs et actrices de l’éducation de la petite enfance se sont-ils appropriés les évolutions de ces institutions ? Comment les normes nouvelles ont-elles été appliquées, discutées, contournées voire détournées par le personnel aussi bien que par les parents ? Il s’agit notamment d’observer comment les rapports de classe et de genre ont donné ses formes spécifiques à la diffusion de l’innovation, notamment pédagogique. A cette fin seront mobilisées les sources issues du fonctionnement-même des institutions et des instances chargées de les superviser.Au-delà des contrastes institutionnels et de la diversité des appropriations locales, la constitution d’unespace transnational structuré et dynamique permet-elle finalement de conclure à l’émergence d’un modèle européen d’éducation de la petite enfance ?
-