Project

Back to overview

Parsimonious ontology and the relationship between science and persons

English title Parsimonious ontology and the relationship between science and persons
Applicant Esfeld Michael
Number 200464
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Section de Philosophie Faculté des Lettres Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Philosophy
Start/End 01.12.2021 - 30.11.2025
Approved amount 824'480.00
Show all

Keywords (7)

scientific realism; free will; time; laws of nature; parsimonious ontology; persons; normativity

Lay Summary (French)

Lead
Ce projet vise à étudier en détail dans quelle mesure une ontologie parcimonieuse de la science peut apporter un nouvel éclairage sur la relation entre le monde naturel tel qu’il est traité dans nos théories scientifiques et nous-mêmes conçus en tant que personnes.
Lay summary

Le réalisme scientifique est la position selon laquelle la science nous donne accès au monde naturel. La science le fait notamment en établissant des théories physiques universelles qui décrivent l’univers d’un point de vue de nulle part. Or, savoir dans quelle mesure cette méthode objective de la science est également applicable à nous-mêmes en tant que personnes est un sujet de controverse. En particulier, la conceptualisation et la justification des théories scientifiques elles-mêmes s’inscrivent dans des interactions sociales et normatives nous caractérisant en tant que personnes et consistant à demander et donner des raisons. Nous ne pouvons pas nous positionner en dehors de ce contexte social et normatif et établir une ontologie englobant à la fois le domaine de la nature et les personnes d’un point de vue de nulle part (que ce soit en guise d’un naturalisme ou d’une sorte de dualisme ontologique objectif).

Sur cette base, ce projet a pour objectif d’étudier comment une ontologie minimaliste de la science peut apporter un nouvel éclairage sur la relation entre les sciences naturelles et les sciences humaines. Plus précisément, il s’agira d’examiner comment le traitement du temps en physique dans une ontologie relationnelle et parcimonieuse laisse ouvert l’espace conceptuel requis pour reconnaître l’existence de la direction du temps, du devenir temporel de même qu’un futur ouvert, nous permettant ainsi de construire un pont vers le libre arbitre, la liberté et la normativité qui nous caractérisent en tant que personnes. Par conséquent, ce projet examinera dans quelle mesure la méthode objective de la science peut être appliquée aux personnes et dans quelle mesure les personnes sont autonomes mais néanmoins liées au monde naturel tel que caractérisé par la science.

Direct link to Lay Summary Last update: 30.03.2021

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
175971 A philosophical enquiry into a parsimonious ontology of the natural world 01.11.2017 Project funding (Div. I-III)

Abstract

This project seeks to investigate in detail to what extent a parsimonious ontology of science can shed new light on the relationship between the natural world as treated in our scientific theories and ourselves conceived as persons - in the famous terms of Wilfrid Sellars, the relationship between the scientific and the manifest image of the world. The guiding idea is that restricting the ontology of science to commitments that are minimally sufficient to understand what science tells us about the world will at least alleviate some of the conflicts between the scientific and the manifest image. In particular, this project will investigate whether and how the treatment of time in physics in a relationalist, parsimonious ontology leaves the conceptual space open to recognize the direction of time, temporal becoming and an open future and thereby build a bridge to integrating free will, freedom and normativity in a metaphysics that takes science seriously.
-