Project

Back to overview

Le rapport au corps des ex- sportifs et sportives de haut niveau. Une analyse dispositionnaliste

English title How former top athletes relate to their body: an analysis through the sociology of dispositions
Applicant Longchamp Philippe
Number 189027
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Haute École de Santé Vaud (HESAV) HES-SO
Institution of higher education University of Applied Sciences and Arts Western Switzerland - HES-SO
Main discipline Sociology
Start/End 01.05.2020 - 30.04.2024
Approved amount 680'937.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Sociology
Health

Keywords (5)

Disposition; Sociologie; Corps; Socialisation; Sport

Lay Summary (French)

Lead
Le sport de haut niveau favorise l’acquisition de certaines représentations et pratiques corporelles spécifiques. Que deviennent ces représentations et pratiques lors de l’après-carrière ? Tendent-elles à perdurer ou, au contraire, à s’effacer ?
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

La recherche poursuit deux objectifs : 1) identifier les différents types de rapports au corps observables parmi les ex-sportif·ve·s de haut niveau 2) comprendre les principes qui président à la variation des différents rapports au corps identifiés. L’hypothèse générale est que ces rapports au corps résultent de l’articulation entre la socialisation liée au dispositif sportif d’une part, celle liée aux appartenances de classe, de genre et de génération d’autre part, et que ces rapports au corps se trouvent modulés par les expériences corporelles (puberté, blessures, vieillissement, etc.) qui accompagnent et succèdent la carrière sportive.

Un questionnaire sera distribué à l’échelle nationale auprès de 1000 ex-sportif·ve·s issus de 11 disciplines sportives. Dans un second temps, 55 entretiens seront menés auprès d’ex-sportif·ve·s sélectionné·e·s sur la base de leurs réponses au questionnaire.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Ce projet apportera des connaissances nouvelles relatives aux conditions sous lesquelles des dispositions se perpétuent (ou non) lorsque disparaissent les conditions de leur acquisition. Les résultats permettront de guider les politiques de santé et d’améliorer l’encadrement des sportif·ve·s et ex-sportif·ve·s, ainsi que leur accompagnement par les professionnel·le·s de santé.

Direct link to Lay Summary Last update: 04.10.2019

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
108296 Infirmières scolaires et familles précaires: pour une meilleure compréhension des liens entre conditions sociales et rapport à la santé/maladie 01.09.2005 DORE project funding

Abstract

Contexte : L’après-carrière des sportif.ve.s de haut niveau est souvent étudiée dans une perspective de reconversion professionnelle, de crise identitaire ou encore de période entravée par la résurgence ou l’apparition de blessures physiques. Mais la question du rapport au corps des ex-sportif.ve.s (leurs représentations et pratiques dans des domaines tels que l’apparence, l’alimentation, les activités physiques ou la santé) n’a été que peu étudiée, les recherches demeurant davantage focalisée sur les sportif.ve.s en devenir ou en activité. En étudiant le rapport au corps des ex-sportif.ve.s de haut niveau dans une perspective de sociologie dispositionnaliste, cette recherche entend contribuer à une meilleure connaissance des effets à long terme de la socialisation sportive.Objectifs de recherche : En cohérence avec une sociologie dispositionnaliste, la recherche poursuit deux objectifs 1) identifier les différents types de rapports au corps (compris comme ensembles de dispositions d’action, de perception et d’évaluation relatives au corps) observables parmi les ex-sportif.ve.s de haut niveau 2) comprendre les principes qui président à la variation des différents rapports au corps identifiés.Population et méthode : Notre équipe a déjà mené une recherche exploratoire. Basée sur 30 entretiens avec des ex-sportif.ve.s, celle-ci a permis de préciser nos hypothèses, de définir les contours de notre population et d’affiner notre méthodologie. La présente requête a pour objet le projet en lui-même, fondé sur un design séquentiel explicatif de méthodes mixtes. Dans un premier temps, nous procéderons à un sondage à l’échelle nationale auprès de 1000 ex-sportif.ve.s de niveau national et international issus de 11 disciplines sportives. Dans un second temps, nous mènerons 55 entretiens (5 par discipline) auprès d’ex-sportif.ve.s sélectionnés sur la base de leurs réponses au questionnaire et résidant en Suisse romande.Portée du travail : Les résultats permettront de déterminer la prégnance, à long terme, de la socialisation primaire (de classe, de genre et de génération notamment) sur les pratiques et représentations corporelles des individus dans le cadre de trajectoires marquées par une forte socialisation sportive. La sociologie dispositionnaliste est le plus souvent mobilisée pour éclairer les moments de socialisation intensive sous-tendue par une action institutionnelle. En interrogeant des ex-sportif.ve.s des mois, voire des années après l’arrêt de leur carrière, ce projet apportera des connaissances nouvelles relatives aux conditions sous lesquelles des dispositions se perpétuent (ou non) lorsque disparaissent les conditions de leur acquisition. En éclairant la manière dont la socialisation sportive se combine avec les appartenances de classe, de genre et de génération pour produire des effets à long terme sur les usages et les représentations du corps, ce projet permettra aussi d’anticiper les possibles conséquences de la polarisation des pratiques sportives en Suisse (qui voit se constituer un socle de personnes sédentaires d’un côté, et un socle de personnes très sportives de l’autre). Les connaissances produites pourront être mobilisées pour guider les politiques de santé et pour améliorer l’encadrement des sportif.ve.s au sein des fédérations ainsi que leur accompagnement par les professionnels de santé.
-