Project

Back to overview

Les périodiques suisses d'architecture 1830-1920

English title The swiss architecture magazines 1830-1920
Applicant Prod'hom Gilles
Number 187737
Funding scheme Doc.Mobility
Research institution Centre Andre Chastel Laboratoire de recherche sur le patrioine français et l'histoire de l'art occidental
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline Visual arts and Art history
Start/End 01.09.2019 - 31.08.2021
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Visual arts and Art history
Architecture and Social urban science

Keywords (8)

Histoire des professions; Histoire de l'architecture; Transfert culturel; Architecture suisse (XIXe-XXe siècles); Périodiques d’architecture; Géographie artistique; Sociétés professionnelles; Photographie d’architecture

Lay Summary (French)

Lead
Avec la société industrielle au XIXe siècle naît un nouveau type de publication d’architecture, le périodique. Plus ouvert que le traité théorique, réceptif à l’actualité et aux innovations, faisant exister un débat par la pluralité des voix qui peuvent s’y exprimer, il contribue à la définition de la profession d’architecte. Les revues apparaissent ainsi comme des sources précieuses pour saisir les évolutions des pratiques et des idées dans le domaine de la construction.
Lay summary

Objectifs du travail

Nous documentons l’histoire des périodiques spécialisés d’architecture et de construction en Suisse entre 1830 et 1920. L’étude diachronique permet d’analyser leur fonctionnement, notamment la place de l’image, le rôle de la critique et l’élaboration d’un discours théorique, mais aussi d’identifier les acteurs de la presse architecturale et de dégager leurs modèles et références.

À travers les revues, nous étudions les mutations de la profession d’architecte en Suisse au cours du long XIXe siècle, en documentant les activités et le positionnement des sociétés professionnelles helvétiques, mais également en mettant en évidence de nouveaux enjeux techniques, les évolutions du marché et de la commande ; l’étude du discours sur l’architecture permet de dégager les bases d’une culture professionnelle partagée.

Grâce au rapprochement avec des périodiques allemands et français, nous inscrivons l’édition suisse d’architecture dans un contexte international, révélant les liens avec les deux espaces nationaux les plus déterminants pour les architectes suisses. Nous nous intéressons aux modalités du transfert culturel qui s’opère par le biais des périodiques et au positionnement des architectes suisses par rapport aux centres artistiques français et allemands.

Contexte scientifique

Notre recherche s’inscrit dans un ensemble d’études consacrées aux périodiques au sens large (journaux scientifiques, revues). Dans une approche d’histoire sociale de l’art, nous mettons en évidence les évolutions de la profession d’architecte en Suisse. Grâce aux méthodes de la géographie artistique et du transfert culturel, nous inscrivons la production helvétique dans son contexte européen.
Direct link to Lay Summary Last update: 27.06.2019

Responsible applicant and co-applicants

Abstract

Si le livre d’architecture occupe depuis la Renaissance une place importante dans la diffusion du savoir architectural, les périodiques traitant ce thème n’apparaissent qu’à la toute fin du XVIIIe siècle. Ce nouveau format de publication, plus ouvert que le traité théorique, réceptif à l’actualité et aux innovations, faisant exister un débat par la pluralité des voix qui peuvent s’y exprimer, contribue à la définition de la profession d’architecte à l’ère industrielle moderne. Les revues apparaissent ainsi comme des sources précieuses pour saisir les évolutions des pratiques et des idées dans le domaine de la construction.Si l’entre-deux-guerres a souvent eu la faveur des chercheurs, c’est au cours du long XIXe siècle que se mettent en place les structures d’une véritable profession (écoles, sociétés, réglementation), encore déterminantes pour les architectes d’aujourd’hui. Les revues publiées en Suisse sont d’autant plus pertinentes pour étudier l’histoire de la profession d’architecte qu’elles sont presque exclusivement les organes des sociétés professionnelles qui apparaissent à cette époque. Conçus comme vecteurs de communication et de liaison entre leurs membres, les périodiques contribuent également à définir une identité et une culture professionnelles partagées, et à garantir une position aux architectes dans un champ de la construction aux multiples acteurs. Une étude portant sur plusieurs décennies permet de mettre en évidence l’évolution des conditions de production de l’architecture en Suisse. L’expérimentation et l’adoption de nouveaux matériaux ou modes de construction, la systématisation de pratiques comme le concours d’architecture ou encore la place grandissante accordée à la photographie peuvent ainsi être mises en lumière. Organe de transmission, la revue se trouve nécessairement au centre d’un réseau et révèle différents acteurs - éditeurs, rédacteurs, critiques ou annonceurs publicitaires, qui occupent des positions importantes dans le champ de la construction et contribuent à la constitution d’une Baukultur.Les périodiques suisses prennent place dans un paysage éditorial européen où de multiples revues jouent le rôle de vecteurs entre différents espaces nationaux. Le plurilinguisme helvétique favorise la réception de publications françaises et allemandes, qui, à l’instar des écoles étrangères où nombre d’architectes suisses suivent tout ou partie de leur formation, contribuent à la diffusion de conceptions et modèles nouveaux en territoire suisse. L’étude des principaux périodiques allemands et français et leur mise en rapport avec les revues suisses contemporaines révèlent ainsi les échanges et les transferts qui s’opèrent par le biais de l’imprimé et des acteurs de l’édition, et permet d’étudier, sous l’angle de la géographie artistique, les relations entre centres artistiques européens et une Suisse souvent périphérique. Ce rapprochement permet également de mieux saisir les modalités du débat, en Suisse, sur la définition d’une architecture à la fois moderne et nationale, interrogation centrale des architectes du XIXe siècle, qui construit nécessairement en référence aux deux grandes nations voisines. En abordant l’édition d’architecture dans une perspective d’histoire sociale et culturelle de l’architecture en Suisse, en étudiant non seulement les deux grandes aires linguistiques du pays, mais encore leurs relations avec la France et l’Allemagne, nous espérons pouvoir souligner l’importance des revues dans la définition d’une identité et d’une culture professionnelles pour les architectes suisses.
-