Project

Back to overview

Social inequalities in cancer prevention care and fundamental social causes: a comparative study of innovative technologies and (in) effective policies

English title Social inequalities in cancer prevention care and fundamental social causes: a comparative study of innovative technologies and (in) effective policies
Applicant Burton-Jeangros Claudine
Number 176115
Funding scheme Project funding
Research institution Département de Sociologie Faculté des Sciences de la Société Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Sociology
Start/End 01.09.2018 - 31.08.2022
Approved amount 261'361.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Sociology
Methods of Epidemiology and Preventive Medicine

Keywords (5)

European comparative analysis; health inequalities; cancer prevention; diffusion of innovation theory; fundamental social causes theory

Lay Summary (French)

Lead
Les inégalités sociales face à la santé affectent également les recours aux mesures préventives, y compris les différents types de dépistages du cancer. Notre projet vise à mieux comprendre les déterminants de ces inégalités, en comparant des pays européens ayant des politiques et des pratiques différenciées en matière de dépistage du cancer.
Lay summary
Des inégalités persistantes dans le recours aux mesures préventives sont observées au sein et entre les pays européens, y compris dans ceux ayant des politiques sociales développées. Pour expliquer l’étendue et la persistance de ces inégalités, nous formulerons des premières hypothèses fondées sur la théorie des causes fondamentales et la théorie de la diffusion des innovations pour examiner les inégalités dans le recours aux dépistages du cancer, au cours du temps et entre les pays européens. Nous étudierons plusieurs programmes de prévention du cancer simultanément, à savoir la mammographie, le dépistage par frottis cervical et les tests de sang occulte dans les selles. Nous testerons (1) si les niveaux d’inégalités dans les recours aux dépistages reflètent la diffusion de ces innovations au sein de la population, et (2) l’impact des variations nationales dans les politiques de prévention et les politiques de santé, mais aussi dans les inégalités sociales dans un large ensemble de pays européens. Après des analyses approfondies des différences dans le temps des recours aux dépistages du cancer en Suisse et en Belgique, nous étendrons ensuite nos modèles à d’autres pays européens, ceci afin de prendre en compte des politiques et des pratiques nationales contrastées. Pour la comparaison entre la Suisse et la Belgique, nous utiliserons les enquêtes sur la santé suisse et belge, qui couvrent une période de 20 ans (de 1997 à aujourd’hui), pour explorer les tendances dans les recours aux dépistages dans des conditions sociales et de santé variables. Pour l’analyse étendue à l’ensemble de l’Europe, les enquêtes européennes sur la santé (EHIS 1 2006-2009 et EHIS 2 2013-2015) seront exploitées. 
Direct link to Lay Summary Last update: 28.12.2017

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Abstract

Persistent inequalities in preventive care use are observed within and across European countries, even in comprehensive welfare states. To explain the variance in and the persistence of these health inequalities, we turn to fundamental cause and diffusion of innovations theory to formulate baseline hypotheses on educational inequalities in cancer prevention use, across time and across European countries. Social inequalities have a modest outcome-specific, but a broad general impact. Therefore, we focus on different cancer screening pro-grams simultaneously, namely, mammography, pap smear, and fecal occult blood (FOB) tests. We will test (1) whether levels of inequality in screening uptake reflect the latter stage of diffusion in the population, and (2) the impact of cross-nationally diverging prevention care policies, health policies, and social inequalities in a broad set of European countries. Starting from in-depth analyses of the temporal/historical dimension of screening uptake in Belgium and Switzerland, we subsequently extend our models to other European countries, in order to cover different national policies and practices. For the Belgian-Swiss comparison we will rely on the Belgian and the Swiss Health Inter-view Surveys, spanning 15 years (1997-2012/2013), to explore screening trends under different health and social policy conditions. For the European-wide research the European Health Interview Surveys, EHIS 1 (2006-2009) and EHIS 2 (2013-2015) will be used.
-