Project

Back to overview

Médecins soviétiques au front durant la Guerre d’Afghanistan (1979-1989). Une reconfiguration des représentations et des pratiques de genre ?

English title Soviet Doctors on the Frontline during the Afghan War (1979-1989): Reconfiguration of Gender Representations and Practices?
Applicant Delaloye Magali
Number 174389
Funding scheme Return CH Advanced Postdoc.Mobility
Research institution Departement Geschichte Universität Basel
Institution of higher education University of Basel - BS
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.09.2020 - 31.03.2022
Approved amount 171'560.00
Show all

Keywords (7)

Guerre d'Afghanistan (1979-1989); Genre; Histoire de l'Union soviétique; Sujets et subjectivités; Histoire des pratiques; Ego-documents; Histoire du corps et des émotions

Lay Summary (French)

Lead
La recherche examine l’expérience de guerre des médecins (hommes et femmes) soviétiques durant la dernière guerre de l’URSS. Elle remet au centre de l’analyse les acteurs, en mobilisant une perspective de genre et d’histoire pragmatique.
Lay summary

Contenu et objectifs:

Cette recherche se penche sur l’expérience des médecins soviétiques durant la Guerre d’Afghanistan, en questionnant les rapports de genre qui se (re)produisent dans un contexte d’extrême violence, par l’analyse des pratiques des acteurs. Seul groupe mixte, les médecins occupent une position qui les situe à la marge de la communauté militaire, permettant ainsi de questionner la production des normes de genre. 

L’analyse de la reconfiguration des rapports de genre se déroule en trois temps, suivant des moments-clés de l’expérience de guerre. 1) Il s’agit de saisir les représentations de genre des médecins lors de leur arrivée en Afghanistan, construites par le discours militaro-viril et le discours médical. 2) Au quotidien, ils et elles agissent selon des pratiques ayant des effets sur la production des rapports de genre, mais aussi des présentations de soi. Ils et elles interviennent sur le corps des autres par les soins, mais ils et elles doivent gérer également leur propre corps. 3) Il s’agit de questionner la sortie de guerre des médecins et de leur réadaptation dans la société soviétique. 

Contexte scientifique et social du projet:

En s’appuyant sur des ego-documents, la recherche s’inscrit dans les derniers développements sur la question du quotidien à la guerre, de la construction de la subjectivité soviétique et de l’utilisation de la perspective de genre pour saisir le phénomène guerrier. Elle permet ainsi de questionner le conservatisme spécifique qui s’y construit et qui est réactivé actuellement en Russie.

Direct link to Lay Summary Last update: 08.03.2018

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Abstract

Dans une période où la Russie cherche à réaffirmer sa puissance militaire en faisant appel, au niveau des discours, à son passé soviétique et qui porte haut la bannière du conservatisme, notamment dans les relations entre hommes et femmes, il devient pertinent de revenir sur la dernière guerre de l’URSS, facteur de sa chute et de l’analyser dans une perspective de genre. Cette recherche se propose alors de questionner la reconfiguration des rapports de genre au moment de la Guerre d’Afghanistan (1979-1989), en centrant l’attention sur les médecins, seul corps d’armée composé d’hommes et de femmes. Elle s’inscrit ainsi dans les derniers développements historiographiques sur la question du quotidien à la guerre et de l’utilisation de la perspective de genre pour saisir le phénomène guerrier. Les sources primaires sont variées et inédites. Il s’agit d’une part de sources institutionnelles de propagande et des recherches médicales autour de l’expérience des médecins durant la Guerre d’Afghanistan. D’autre part, je mobilise un corpus d’ego-documents : documents personnels, de photographies privées, d’écrits littéraires et d’entretiens que je mène avec des vétérans de la Guerre d’Afghanistan. Cette recherche s’inscrit alors dans le domaine des études sur la subjectivité et le quotidien. Elle mobilise la perspective de genre, catégorie qui est en intersection avec d’autres comme la formation, l’ethnie ou encore l’âge et se saisit du corps des acteurs et actrices ainsi que de leurs émotions. Elle apporte ainsi un regard original tant sur la Guerre soviéto-afghane, sur les rapports de genre en situation de guerre que sur l’histoire de la médecine en Union soviétique.
-