Project

Back to overview

Les images, les sciences humaines et leurs savants. Usages des vues aériennes, de la maîtrise du monde à la maîtrise de soi (1915-1940)

English title Controlling the world and disciplining the self. Views from above, social sciences and social scientists (1915-1940)
Applicant Reubi Serge
Number 171462
Funding scheme Return CH Advanced Postdoc.Mobility
Research institution Departement Geschichte Universität Basel
Institution of higher education University of Basel - BS
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.03.2017 - 28.02.2018
Approved amount 106'803.00
Show all

Keywords (3)

histoire des sciences sociales et humaines; histoire de la photographie; histoire des sciences

Lay Summary (French)

Lead
Les vues d'en haut (photographies aériennes, cartes, plans) forment un outil très important des pratiques scientifiques des sciences humaines dans la première moitié du 20e siècle. Mobilisées dans la plupart des disciplines, leurs usages variés et différenciés donnent à voir les mutations fondamentales que traversent ces sciences dans ces années charnièresde leur dévelloppement.
Lay summary

Les vues d'en haut, et en particulier les cartes et les plans, sont employées depuis la fin du 19e siècle dans les sciences humaines européennes pour représenter le monde et la distribution des caractéristiques qui le composent. Le développement très important de la photographie aérienne pendant la Première guerre mondiale transforme ces pratiques et le succès de ce nouveau mode de représentation donnent à voir de nombreuses transformations que connaissent les disciplines des sciences humaines  pendant l'Entre-deux-guerres. Ils constituent une clef de lecture pour saisir les processus de disciplinarisation, de professionnalisation et d'autonomisation face à l'Etat, ainsi que la transformation de l'ethos savant.

Mon projet se fonde sur l’examen comparé de ces images dans trois contextes nationaux majeurs des sciences humaines européennes (Allemagne, France, Grande-Bretagne). Inscrit dans une double perspective comparative qui croise l’examen des cadres nationaux et disciplinaires, il contribue à l’appréhension des modifications des catégories d’objectivité et d’ethos savant dans les sciences humaines, éclaire sous un nouveau jour la transformation des rapports transversaux entre sciences humaines, Etat et domination coloniale, et saisit les modalités de circulation et de traduction des savoirs entre sphères civiles et militaires, entre centre(s) et périphérie(s) et entre mondes profanes et savants.

 

Direct link to Lay Summary Last update: 31.01.2017

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
La part du peintre. Photographie, peinture et ethnographie. Jean Gabus et Hans Erni en Mauritanie (1950-1951)
Reubi Serge (2017), La part du peintre. Photographie, peinture et ethnographie. Jean Gabus et Hans Erni en Mauritanie (1950-1951), in Lafontant-Valloton Chantal (ed.), 99.
Sciences humaines
Reubi Serge, Sciences humaines, in Annales. Histoire, sciences sociales, 19.
Un outil de la paix. La photographie aérienne, la Grande guerre et les sciences sociales (1915-1939)
Reubi Serge, Un outil de la paix. La photographie aérienne, la Grande guerre et les sciences sociales (1915-1939), in Revue d'histoire des sciences humaines, 18.

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Epistemic Vices: Continuities and Discontinuities Talk given at a conference The painter’s share. Hans Erni, Jean Gabus and Anthropological Fieldwork in Mauritania around 1950 25.01.2018 Université de Leiden, Netherlands Reubi Serge;
Forschungskolloquium Department Geschichte Individual talk Die Enthüllung der Welt ? Luftfotografie und die Geistes- und Sozialwissenschaften im Frankreich der Zwischenkriegszeit 12.12.2017 Universität Basel, Switzerland Reubi Serge;
Forschungskolloquium Seminar für Kulturwissenschaft und europäische Ethnologie Individual talk The artist’s share. Painting, photography, and ethnography. Jean Gabus and Hans Erni in Mauritania (1950-51) 06.12.2017 Universität Basel, Switzerland Reubi Serge;


Associated projects

Number Title Start Funding scheme
147818 Représenter la culture. La photographie, les sciences humaines et leurs savants 01.10.2013 Advanced Postdoc.Mobility

Abstract

L’usage des images dans les pratiques scientifiques a retenu depuis longtemps l’attention des historiens. Les sciences naturelles et les sciences exactes ont en particulier fait l’objet d’études monographiques et transversales, lesquelles ont éclairé les relations entre pratiques scientifiques et visualisation. L’historiographie des sciences humaines n’a en revanche pas connu les mêmes développements. Dans son examen des pratiques savantes, elle a jusqu’ici non seulement privilégié les études disciplinaires et nationales contre les analyses transversales mais a également négligé l’examen de la portée de l’usage des images sur les savants.Ce projet adopte une perspective différente. Il examine les usages des images dans les sciences humaines de l’Entre-deux-guerres et leurs effets sur l’appréhension du monde par les savants et sur l’identification des pratiques et postures savantes légitimes. Il se fonde sur l’examen des représentations du monde depuis le haut (photographie aérienne, cartes, plans) dans trois contextes nationaux majeurs des sciences humaines européennes (Allemagne, France, Grande-Bretagne). La diversité de ses objets privilégiant une perspective transdisciplinaire et transnationale, il constitue une contribution substantielle à la compréhension des catégories d’objectivité et d’ethos savant dans les sciences humaines, éclaire sous un nouveau jour les rapports transversaux entre sciences humaines, maîtrise de l’espace et domination coloniale, et saisit les modalités de circulation et de traduction d’un savoir en train de se constituer entre sphères civiles et militaires, entre centre(s) et périphérie(s) et entre mondes profanes et savants. Ce projet contribue enfin à intégrer les sciences humaines aux grands débats de l’historiographie des sciences dont elle est trop souvent absente, et permettra qu’elles se nourrissent réciproquement de leurs approches et résultats particuliers.La bourse de retour que je sollicite doit me permettre de valoriser les recherches menées en archives ces trois dernières années à travers la rédaction d’une monographie et de différents articles, et l’organisation d’un colloque international.
-