Project

Back to overview

Aux origines de la galerie d’art contemporain : le marché de l’art à Paris de la Révolution à la Restauration

Applicant Chenal Vincent
Number 162133
Funding scheme Early Postdoc.Mobility
Research institution Institut national d'histoire de l'art
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline Visual arts and Art history
Start/End 01.09.2015 - 31.08.2016
Show all

Keywords (4)

art; marchand; marché de l'art; galerie d'art

Lay Summary (French)

Lead
Le projet sera consacré à l'étude du marché de l'art à Paris entre 1789 et 1830, plus précisément au rôle des marchands de tableaux dans la promotion des artistes contemporains.
Lay summary

Jusqu’à ce jour, les historiens de l’art ont considéré que les galeries d’art contemporain en France (Paris) sont nées au milieu du XIXe siècle et se sont développées à l’époque de l’Impressionnisme, notamment avec le marchand d’art Paul Durand-Ruel. Or, en l’état actuel de nos connaissances sur ce sujet, nous pouvons émettre l’hypothèse que cette vision de l’histoire du marché de l’art est plus complexe car celui-ci a évolué progressivement en faveur de la production contemporaine sur une plus longue période, dès le tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Le marché de l’art contemporain résulte notamment d’un engouement pour la peinture nationale des artistes vivants dès le milieu du XVIIIe siècle augmentant leur valeur financière. Les bouleversements politiques, sociaux et économiques de la Révolution française ont largement accéléré ce phénomène en privilégiant la bourgeoisie montante issue du commerce et de la finance acquérant des œuvres contemporaines moins onéreuses que l’art ancien. Certains marchands de tableaux ont senti le vent tourné à leur profit. Ils se sont mis à vendre de plus en plus de peintures de leur époque par rapport aux œuvres anciennes, créant ainsi dès le début XIXe siècle de véritables galeries valorisant les artistes de leur temps.

La bourse du Fonds National Suisse me permettra d’accéder aux sources de premières mains conservées à Paris (Archives nationales, Archives des musées nationaux, Bibliothèque Nationale, etc.) qui me serviront de base pour ma recherche. De plus, ce projet d’étude m’intégrera aussi bien dans le département d’histoire de l’art de l’Université de Paris I – Sorbonne où je bénéficierai des conseils du Professeur Dominique Poulot, spécialiste de l’histoire des collections, mais aussi aux activités de l’Institut d’histoire de l’art (INHA).

Direct link to Lay Summary Last update: 22.06.2015

Responsible applicant and co-applicants

Publications

Publication
“Expert-lunaire” et “amateur-rêveur” : la valse des attributions des chefs-d’œuvre imaginaires dans la première moitié du XIXe siècle
Chenal Vincent (2015), “Expert-lunaire” et “amateur-rêveur” : la valse des attributions des chefs-d’œuvre imaginaires dans la première moitié du XIXe siècle, in Les Cahiers d’histoire de l’art, (13), 55-63.
Jacques Jauffret, marchand d’estampes et de tableaux à Paris de la fin de l’Ancien Régime à l’Empire
Chenal Vincent, Jacques Jauffret, marchand d’estampes et de tableaux à Paris de la fin de l’Ancien Régime à l’Empire, in Documents d’histoire parisienne, (18), 61-78.
La collection de Léon Dufourny (1754-1818) : un échantillon de la peinture italienne à Paris sous le Premier Empire
Chenal Vincent, La collection de Léon Dufourny (1754-1818) : un échantillon de la peinture italienne à Paris sous le Premier Empire, in Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français.
Marchands et collectionneurs de dessins d’artistes modernes à Paris sous le Premier Empire
Chenal Vincent, Marchands et collectionneurs de dessins d’artistes modernes à Paris sous le Premier Empire, in Les Cahiers d’histoire de l’art.
Plusieurs notices biographies sur des marchands parisiens actifs à Paris autour de 1800
Chenal Vincent, Plusieurs notices biographies sur des marchands parisiens actifs à Paris autour de 1800, in Nathan Johannes (ed.), Maison d’édition De Gruyter, Dictionnaire en ligne.

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Conférence dans le cours d'un maître de conférence à l'Université de Paris - IV Individual talk Marché de l’art et amateurs en France au XVIIIe siècle 11.05.2016 Paris, France Chenal Vincent;


Abstract

L’objectif est d’étudier le marché de la peinture contemporaine à Paris de la Révolution française à la Restauration. Ce projet vise plus précisément à mettre en exergue le rôle des marchands (appelés aussi brocanteurs) - qu’ils soient marchands de curiosités, artistes-marchands, restaurateurs d’œuvres d’art, papetiers, libraires, éditeurs, combinant souvent plusieurs de ces professions - comme intermédiaires entre les artistes et les collectionneurs. Il s’agira de définir quelle est leur place dans la promotion des artistes en activité alors que les maîtres anciens tels que Raphaël, Annibal Carrache, Rembrandt et Rubens bénéficiaient déjà d’un statut prestigieux grâce à la littérature artistique. Cet aspect est fondamental pour comprendre la mise en valeur des œuvres des artistes en parallèle du Salon et comment des intermédiaires, les marchands, participèrent à la construction non seulement de notoriétés artistiques (par exemple Anne-Louis Girodet-Trioson), mais aussi promurent les « petits maîtres » (Nicolas-Antoine Taunay, Jean-Louis Demarne, …). Cette question, qui se met progressivement en place depuis la fin du XVIIIe siècle, trouve son aboutissement aujourd’hui avec les galeries d’art.
-