Project

Back to overview

Environmental Migration, Political Marginalization and Violence

Applicant Cottier Fabien
Number 161780
Funding scheme Doc.Mobility
Research institution Political Science Pogramme University of Texas at Dallas
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline Political science
Start/End 01.09.2015 - 30.04.2016
Show all

Keywords (5)

climate change; migration; conflict; Horizontal inequalities; Sons of the Soil

Lay Summary (French)

Lead
Appelées à s'intensifier au cours de ce siècle, les migrations consécutives au changement climatique sont souvent perçues dans les discours publics comme pouvant déstabiliser les sociétés hôtes et être à terme la cause de violences. Néanmoins, au-delà de ces prédictions alarmistes, on ne peut que constater que la recherche scientifique n'a pu apporter que peu de réponses, tant quant aux effets potentiels du changement climatique sur les migrations, qu'en ce qui concerne leurs implications sécuritaires. Ce projet de recherche essaye d'apporter des réponses à ces deux questions en se focalisant tout particulièrement sur les migrations internes et la violence ethnique.
Lay summary

En général, la recherche scientifique sur les implications sécuritaires des flux migratoires résultant du changement climatique a été entravée par deux aspects. Il s'agit, d'une part, d'un manque de données sur les migrations internes dans les pays en voie de développement et, d'autre part, d'une controverse au niveau théorique sur les conditions sous lesquelles la violence politique peut émerger. En se focalisant sur la violence ethnique, ce projet peut s'appuyer sur des recherches précédentes ayant proposé que le potentiel de violence lié aux flux migratoires est dépendant des politiques d'intégration ou d'exclusion mises en place par l'Etat.

Ce travail de recherche a deux objectifs principaux. Premièrement, ce projet vise à obtenir une mesure des flux migratoires domestiques. En effet, les données sur les migrations internes dans les pays en voie de développement sont souvent manquantes ou peu fiables. Deuxièmement, il s'agit d'évaluer sous quelle(s) condition(s) les flux migratoires induits par le changement climatique peuvent déboucher sur des violences. En particulier, le rôle des politiques de marginalisation mises en place par les Etats à l'encontre de certains groupes ethniques sera examiné. L'hypothèse centrale de ce projet de recherche est que la marginalisation politique d'un groupe ethnique confronté à l'arrivée de migrants environnementaux est un facteur clé expliquant l'émergence de violences. À l'aide de données statistiques issues de sondages à large échelle, ce projet vise à répondre aux questions susmentionnées pour l'Afrique subsaharienne.

Eu égard à l'intensification du changement climatique dans les décades à venir, la pertinence de ce projet se trouve être soulignée de par sa contribution à la littérature scientifique sur les implications sécuritaire des flux migratoires, ainsi que par son potentiel en matière de formulation de politiques publiques visant à gérer le risque de conflit résultant de migrations induites par le changement climatique.

Direct link to Lay Summary Last update: 07.08.2015

Responsible applicant and co-applicants

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
International Sudies Association Annual Convention Talk given at a conference Electoral Information and Night Lights in Authoritarian Regimes 16.03.2016 Atlanta, United States of America Cottier Fabien;
Internal Political Science Colloquium - UT Dallas Individual talk Environmental Migration, Political Marginalization and Violence 27.10.2015 Dallas, United States of America Cottier Fabien;
American Political Science Association Annual Meeting Talk given at a conference Electoral Information and Night Lights in Authoritarian Regimes 03.09.2015 San Francisco, United States of America Cottier Fabien;


Associated projects

Number Title Start Funding scheme
147210 Ethnic Power Relations and Conflict in Fragile States 01.01.2014 r4d (Swiss Programme for Research on Global Issues for Development)

Abstract

Some scholars, as well as policy-makers, have claimed that environmentally inducedmigration may increase the frequency of violent internal armed conflict. The purportedmechanism being one of competition and contest over resources between migrants andindigenous communities, potentially strengthened by ethnic cleavages and other faultlines (see Homer-Dixon 1994, Reuveny 2007). Against these claims, others haveargued that it would be misleading to conclude that environmentally-inducedmigration should be a sufficient or necessary condition for conflict (see Suhrke 1997;Gleditsch et al. 2007; Raleigh et al. 2009). These scholars do not deny thatenvironmental migration may locally be related to an increase in the frequency ofconflict because of a competition over scarce resources, however, drawing in parts oninsights from the Sons of the Soil literature (Weiner 1978, Fearon and Laitin 2011),they stress that a crucial factor affecting the risk of conflict are state policies enactedin reaction to environmentally induced migration. My PhD thesis therefore investigates,if and under what conditions, environmentally-induced migration may lead to conflict.This thesis project inquires in particular if political marginalization by the central stateof the indigenous group may increase the risk of conflict.
-