Project

Back to overview

Une histoire de la physiothérapie en Europe (1870-1930). Entre la diffusion de la gymnastique suédoise et la spécialisation médicale (France, Angleterre, Allemagne, Suède)

English title A History of European Physiotherapy (1870-1930). Between Swedish Gymnastics Diffusion and Medical Specialization (France, England, Germany, Sweden)
Applicant Quin Grégory
Number 158476
Funding scheme Advanced Postdoc.Mobility
Research institution Institut des Sciences du Sport (ISSUL) Université de Lausanne
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.06.2015 - 31.07.2015
Show all

Keywords (6)

Europe; Spécialisation; Gymnastique suédoise; Physiothérapie; Nursing; Histoire

Lay Summary (French)

Lead
Au cours du dernier tiers du 19ème siècle et jusqu’à l’entre-deux-guerres, les différentes composantes de la physiothérapie (massage, gymnastique médicale, électrothérapie et hydrothérapie) vont faire l’objet d’un intérêt soutenu à travers l’Europe, tant de la part des médecins que d’autres acteurs à la légitimité variable (masseurs, gymnasiarques, entraîneurs, etc.), dans un contexte d’imposition sociale et scientifique de la médecine moderne.
Lay summary

Originellement, à Londres, Berlin et Paris, cet essor s’appuie sur les développements d’une alliance entre orthopédie et gymnastique, puis après 1850, sur deux processus congruents, d’une part le développement d’institutions hospitalières où une hiérarchie professionnelle va se consolider, d’autre part la diffusion de la gymnastique suédoise à travers l’Europe, laquelle va agir en véritable support d’un transfert culturel favorisant l’acceptation de finalités « médicales » pour le mouvement.

L’engagement d’une véritable histoire européenne de la physiothérapie doit permettre la mise à jour des grands invariants de son développement (influence suédoise, avènement d’une profession spécifique et tutelle médicale), mais aussi celle des spécificités de chaque pays européen, autour de l’avènement d’une profession exerçant aux confins du champ médical et dans un contexte de légitimation des pratiques d’exercice corporel.

Dans le cadre de ce projet de recherche, nous souhaitons poursuivre nos investigations dans les histoires et les archives françaises et britanniques, en les associant avec celles de l’Allemagne et de la Suède, pour suivre la projection de la méthode suédoise de gymnastique à travers le continent et observer son action sur l’émergence d’une « nouvelle » thérapeutique, qui cherche à s’imposer comme une spécialité médicale.

Direct link to Lay Summary Last update: 28.01.2015

Responsible applicant and co-applicants

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Centre d'Etudes Olympiques - Barcelone Spain (Europe)
- Research Infrastructure

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Sport and Diplomacy: Message, Mode and Metaphor? Talk given at a conference Sporting Organisations as Spaces of Diplomacy 03.07.2015 Université de Londres, Great Britain and Northern Ireland Quin Grégory;


Self-organised

Title Date Place
‘Bend it like Europe’ (1945-1989). Sports, Politics and the Cold War 14.07.2015 Université Autonome de Barcelone, Spain

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
148661 Genèse et structuration de la physiothérapie britannique (1850-1914). Institutionnalisation des pratiques d’exercice corporel, processus de spécialisation et élites médicales 01.12.2013 Early Postdoc.Mobility

Abstract

A la lueur de nos recherches dans les archives de la physiothérapie britannique et de la kinésithérapie française (partiellement consultées lors de précédentes recherches), il apparaît que ces pratiques sont profondément connectées entre les différents pays d’Europe, à la fois pour des questions de chronologie (l’enchaînement de la constitution de « stocks de savoirs » et le développement d’une profession autonome se déroulent au cours d’une soixantaine d’années dans les différents pays) et de circulation des acteurs sociaux. De ce fait, l’engagement d’une véritable histoire européenne de la physiothérapie doit permettre la mise à jour des grands invariants de son développement (influence suédoise, avènement d’une profession spécifique et prolongation d’une tutelle médicale), mais aussi celle des spécificités de chaque pays européen (structure et composition des formations et définition de l’agrégat des pratiques regroupées sous la dénomination « physiothérapie » ou « kinésithérapie » selon les pays), autour de l’avènement d’une profession exerçant aux confins du champ médical.Dans le cadre de ce projet de recherche et pour réaliser les comparaisons nécessaires, nous souhaitons donc poursuivre nos investigations dans les histoires et les archives de la France et de l’Angleterre, en les associant avec celles de l’Allemagne et de la Suède, pour suivre pas à pas la projection de la méthode suédoise de gymnastique à travers le continent et observer son action sur l’émergence d’une « nouvelle » thérapeutique, basée sur l’emploi d’agents physiques (eau, pression, température, etc.), qui cherche à s’imposer comme une spécialité médicale.Au cours du dernier tiers du 19ème siècle et jusqu’à l’entre-deux-guerres, les différentes composantes de la physiothérapie (massage, gymnastique médicale, électrothérapie et hydrothérapie) vont faire l’objet d’un intérêt soutenu, tant de la part des médecins que d’autres acteurs à la légitimité variable (masseurs, rebouteux, gymnasiarques, fabricants de corsets, etc.), dans un contexte d’imposition sociale et scientifique de la médecine moderne (qui va résister contre certains acteurs dépourvus d’un doctorat de médecine). Cet essor s’appuie sur les développements de l’alliance entre l’orthopédie et la gymnastique, telle qu’elle s’est mise en place dans la première moitié du XIXe siècle, puis après 1850, sur deux processus congruents, d’une part le développement d’institutions hospitalières mieux organisées où une hiérarchie professionnelle va se consolider et surtout la diffusion de la gymnastique suédoise à travers l’Europe.
-