Project

Back to overview

Genèse et structuration de la physiothérapie britannique (1850-1914). Institutionnalisation des pratiques d’exercice corporel, processus de spécialisation et élites médicales

English title The Genesis and Development of British Physiotherapy (1850-1914). The Institutionalisation and Medical Specialisation of Physical Exercise
Applicant Quin Grégory
Number 148661
Funding scheme Early Postdoc.Mobility
Research institution Faculty of Art, Design and Humanities DeMonfort University
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.12.2013 - 31.05.2015
Show all

Keywords (6)

Medicine; Physiotherapy; England; Elites; Institutions; History

Lay Summary (French)

Lead
Genèse et structuration de la physiothérapie britannique (1850-1914)
Lay summary

L’ambition du projet de recherche est d’approfondir l’histoire des fondements scientifiques, sociaux, économiques et politiques de l’institutionnalisation de la physiothérapie en Angleterre durant les décennies précédant la création de sa première réelle institution en 1894 : The Society of Trained Masseuses, connue ensuite de 1900 jusqu’à la Première Guerre mondiale sous la dénomination : The Incorporated Society of Trained Masseuses, et enfin devenue la Chartered Society of Physiotherapy dans les années 1940.

De fait, plusieurs processus mobiliseront pleinement notre attention : professionnalisation et accroissement de la scientificité, mais aussi masculinisation des professions. En effet, initialement composée de femmes pratiquant le massage, l’institution va étendre ses activités à la fois aux hommes (avec le premier candidat reçu en 1905) et aux différents agents physiques tels que le mouvement, et tout semble se passer comme si, allant dans le sens de l’intégration de celui-ci comme nouvel outil thérapeutique, la physiothérapie devenait aussi plus masculine.

Si le projet ne se veut pas strictement comparatif – entre différents pays européens –, il repose d’une part sur le constat d’une lacune historiographique en Angleterre et d’autre part sur plusieurs constats de similarités entre l’Angleterre et les processus observés en France : autour de l’introduction du mot « physiothérapie » par un émissaire de la gymnastique suédoise (Carl Georgii), autour de la création d’une institution au cours de la dernière décennie du XIXe, autour des rapports entre des médecins et les professions « paramédicales », pour les bouleversements inhérents à la Première Guerre mondiale mais aussi pour la centralité des corps féminins.

Direct link to Lay Summary Last update: 28.05.2013

Responsible applicant and co-applicants

Publications

Publication
« Quand la médecine fait le genre », dossier coordonné par Nicole Edelman et Florence Rochefort, Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 37, 2013.
Quin Grégory (2014), « Quand la médecine fait le genre », dossier coordonné par Nicole Edelman et Florence Rochefort, Clio. Femmes, Genre, Histoire, n° 37, 2013., in Histoire, médecine et santé, (6), 129-131.
Approche comparée des développements des pratiques médicales de « massage » et de « gymnastique » à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle (Angleterre, France, Allemagne, Suisse)
Quin Grégory (2014), Approche comparée des développements des pratiques médicales de « massage » et de « gymnastique » à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle (Angleterre, France, Allemagne, Suisse), in Histoire des Sciences Médicales, 48(2), 215-224.
Emma Robinson-Tomsett, Women, Travel and Identity. Journeys by Rail and Sea. 1870-1940, Manchester, Manchester University Press, 2013, 244 p.
Quin Grégory (2014), Emma Robinson-Tomsett, Women, Travel and Identity. Journeys by Rail and Sea. 1870-1940, Manchester, Manchester University Press, 2013, 244 p., in Genre et Histoire, (14), -.
La fabrique des sportives
Bohuon Anaïs, Quin Grégory, La fabrique des sportives, in Rennes Juliette (ed.), La Découverte, Paris, -.
Les liaisons dangereuses de la médecine et du sport
Quin Grégory, Bohuon Anaïs, Les liaisons dangereuses de la médecine et du sport, Glyphe, Paris.
Switzerland, a Stronghold in European Football (1930–1954)?
Quin Grégory, Vonnard Philippe, Switzerland, a Stronghold in European Football (1930–1954)?, in Sport in History, -.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Université Paris Sud XI - Orsay France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
De Monfort University Great Britain and Northern Ireland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
Deutsche Sport Hochschule - Cologne Germany (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
Ecole de kinésithérapie de Paris - ADERF France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Les femmes dans les expositions internationales et universelles (1878-1937) Actrices et objets des savoirs Talk given at a conference Façonner les corps féminins par le mouvement : les congrès internationaux de l’éducation physique de 1900 et de 1913 à Paris 23.10.2014 Université Paris Descartes, France Quin Grégory;
British Society of Sport History - Annual Conference Talk given at a conference From Swedish Gymnastics to Massage: Comparison between the emergence of physiotherapy in England and France (1870-1914) 05.09.2014 Leeds Metropolitan University, Great Britain and Northern Ireland Quin Grégory;
Exemples à l'appui Talk given at a conference Saisir le mouvement, enjeux d’une histoire de la physiothérapie en Europe (1850-1914) 31.05.2014 Maison Française d'Oxford, Great Britain and Northern Ireland Quin Grégory;
Séance ordinaire de la Société Française d'Histoire de la Médecine Individual talk Développements des pratiques médicales de massage et de gymnastique à la fin du XIXe et au début du XXe siècle (Angleterre, France, Allemagne, Suisse) 17.05.2014 Faculté de Médecine de Paris, France Quin Grégory;
Séminaire "Histoire des pratiques corporelles" Individual talk Une Europe de la gymnastique au XIXe siècle 30.01.2014 EHESS - Paris, France Quin Grégory;


Self-organised

Title Date Place
"Jouer pour construire l’Europe?" La formation d’un espace footballistique européen (1919-1991) 05.02.2015 Université de Lausanne, Switzerland
Session thématique du Congrès de la Société Française d'Histoire des Sciences et des Techniques 29.04.2014 Université de Lyon, France

Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Media relations: radio, television Journal de 13h France 24 International 2015
Media relations: radio, television Matinale de France Info France Info International 2015
Media relations: print media, online media Blog Sept Info Western Switzerland 2014
Media relations: radio, television Club des sports Radio Chablais Western Switzerland 2014

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
158476 Une histoire de la physiothérapie en Europe (1870-1930). Entre la diffusion de la gymnastique suédoise et la spécialisation médicale (France, Angleterre, Allemagne, Suède) 01.06.2015 Advanced Postdoc.Mobility

Abstract

Genèse et structuration de la physiothérapie britannique (1850-1914)L’ambition du projet de recherche est d’approfondir l’histoire des fondements scientifiques, sociaux, économiques et politiques de l’institutionnalisation de la physiothérapie en Angleterre durant les décennies précédant la création de sa première réelle institution en 1894 : The Society of Trained Masseuses, connue ensuite de 1900 jusqu’à la Première Guerre mondiale sous la dénomination : The Incorporated Society of Trained Masseuses, et enfin devenue la Chartered Society of Physiotherapy dans les années 1940. De fait, plusieurs processus mobiliseront pleinement notre attention : professionnalisation et accroissement de la scientificité, mais aussi masculinisation des professions. En effet, initialement composée de femmes pratiquant le massage, l’institution va étendre ses activités à la fois aux hommes (avec le premier candidat reçu en 1905) et aux différents agents physiques tels que le mouvement, et tout semble se passer comme si, allant dans le sens de l’intégration de celui-ci comme nouvel outil thérapeutique, la physiothérapie devenait aussi plus masculine. Un projet comparatifSi le projet ne se veut pas strictement comparatif - entre différents pays européens -, il repose d’une part sur le constat d’une lacune historiographique en Angleterre et d’autre part sur plusieurs constats de similarités entre l’Angleterre et les processus observés en France : autour de l’introduction du mot « physiothérapie » par un émissaire de la gymnastique suédoise (Carl Georgii), autour de la création d’une institution au cours de la dernière décennie du XIXe, autour des rapports entre des médecins et les professions « paramédicales », pour les bouleversements inhérents à la Première Guerre mondiale mais aussi pour la centralité des corps féminins.Méthodologie et objectifs du travail de rechercheCette analyse à plusieurs échelles doit permettre de dépasser certaines évidences véhiculées par de précédents travaux sur l’histoire de la physiothérapie faisant de ses méthodes et de ses outils des sortes d’invariants historiques, alors qu’ils sont tout le contraire soit des artefacts de la médecine moderne. Si l’emploi des agents physiques à des fins hygiéniques et curatives est sans doute « vieux comme les collines » selon l’expression de Jean Barclay, l’élaboration d’une physiothérapie « moderne » ne peut être comprise en dehors des dynamiques de l’avènement d’une modernité médicale depuis « la fin de l’âge classique ». De fait, les caractéristiques de la physiothérapie, faite à la fois de massages, d’exercices du corps, d’usages d’agents physiques et de manipulations amènent l’historien à pousser ses investigations aux confins des champs médicaux et pédagogiques, où les pesanteurs et l’efficacité des capitaux spécifiques des deux champs sont moins contraignantes. A propos de ces espaces, nous avons avancé le concept d’« interchamp », soulignant notamment la facilité plus grande de l’innovation et les proximités sociales entre des agents.
-