Project

Back to overview

Acquisition de la prosodie en langue seconde: l'étude de la perception de l'accent lexical sur la base d'expériences comportementales et électrophysiologiques

English title Prosody acquisition in a second language: the study of stress perception with behavioral and electrophysiological methods
Applicant Schwab Sandra
Number 148036
Funding scheme Ambizione
Research institution Seminar für Allgemeine Sprachwissenschaft Universität Zürich
Institution of higher education University of Zurich - ZH
Main discipline Romance languages and literature
Start/End 01.08.2014 - 30.11.2017
Approved amount 421'529.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Romance languages and literature
German and English languages and literature

Keywords (11)

accentuation; transferts accentuels; perception de l'accent; prosodie; entraînement; langue seconde; français; électrophysiologie; espagnol; surdité accentuelle; allemand

Lay Summary (French)

Lead
Lorsque les francophones s'expriment dans une langue étrangère telle que l'allemand, l'anglais ou l'espagnol, ils présentent généralement des problèmes au niveau de la prononciation des sons, mais également, voire même surtout, au niveau de l'accentuation de mots (par exemple, en allemand, la première syllabe doit être accentuée dans le mot EINladung, invitation, alors que la deuxième syllabe doit être accentuée dans le mot VerZEIhung, pardon). Les difficultés qu'éprouvent les francophones à percevoir ou à discriminer des contrastes accentuels qui n'existent pas dans leur langue maternelle (par exemple entre les mots espagnols VAlido, valide et vaLIdo, je valide) ont amené les chercheurs à qualifier les francophones de "sourds à l'accent".
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Partant de l'idée que les francophones sont sourds à l'accent, notre objectif principal est de déterminer si les francophones sont capables d'apprendre à percevoir des contrastes accentuels qui n'existent pas dans leur langue maternelle. En premier lieu, nous examinerons si des auditeurs francophones, sans connaissances d'espagnol, sont capables, après une période d'entraînement de plusieurs mois, de percevoir des contrastes accentuels en espagnol. De plus, nous comparerons leurs performances avec celles d'auditeurs germanophones et hispanophones, afin d'évaluer le rôle de la langue maternelle dans l'apprentissage de contrastes accentuels en langue seconde. En deuxième lieu, nous déterminerons si l'environnement naturel de la classe de langue suffit à l'apprentissage des contrastes accentuels ou si un entraînement portant spécifiquement sur les contrastes accentuels est nécessaire.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Cette recherche s'inscrit dans un cadre pluridisciplinaire, puisqu'elle touche tant à la phonétique qu'à la psycholinguistique expérimentale et la neurolinguistique. Par ailleurs, nos conclusions, outre les implications qu'elles auront pour la recherche fondamentale en psycholinguistique, auront des retombées directes pour l'enseignement des langues étrangères, plus particulièrement pour l'enseignement de la prononciation, où une sensibilisation aux contrastes accentuels, contribuant souvent à l'intelligibilité d'un énoncé, fait généralement défaut.

Direct link to Lay Summary Last update: 18.06.2014

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
Expertise musicale et perception de variations de f0 en L1 et en L2
SchwabSandra, CalpiniNoémie (2018), Expertise musicale et perception de variations de f0 en L1 et en L2, in Revue Française de Linguistique appliquée, 23, 15-30.
MIAPARLE: Online training for the discrimination and production of stress contrasts
SchwabSandra (2018), MIAPARLE: Online training for the discrimination and production of stress contrasts, in Speech Prosody 2018, Speech prosody, Poznan.
MIAPARLE: Online training to improve discrimination of stress contrasts
GoldmanJean-Philippe (2018), MIAPARLE: Online training to improve discrimination of stress contrasts, in LREC, LREC, Miyazaki.
Intonation and talker variability in the discrimination of Spanish lexical stress contrasts by Spanish, German and French listeners
Schwab Sandra & Dellwo Volker (2017), Intonation and talker variability in the discrimination of Spanish lexical stress contrasts by Spanish, German and French listeners, in Journal of the Acoustical Society of America, 142 (4), 2419-2429.
Do speakers show different F0 when they speak in different languages? The case of English, French and German?
Schwab S. & Goldman J.P. (2016), Do speakers show different F0 when they speak in different languages? The case of English, French and German?, in Speech Prosody 2016, BostonSpeech Prosody 2016, Boston.
La percepción del acento léxico en un contexto oracional.
Llisterri Joaquim Machuca Maria Jesus Ríos Antonio & Schwab Sandra (2016), La percepción del acento léxico en un contexto oracional., in Loquens, 3(2), 1-13.
The use of the Odd-One-Out task in the study of the perception of lexical stress in Spanish by German-speaking listeners?
Schwab S. & Dellwo V. (2016), The use of the Odd-One-Out task in the study of the perception of lexical stress in Spanish by German-speaking listeners?, in Speech Prosody 2016, BostonSpeech Prosody 2016, Boston.
Regional variation and articulation rate in French
Schwab Sandra, Avanzi Mathieu (2015), Regional variation and articulation rate in French, in JOURNAL OF PHONETICS, 48, 96-105.
Accent mark and visual word recognition in Spanish
Schwab Sandra (2015), Accent mark and visual word recognition in Spanish, in Loquens, 2(1), 1.
Las variables temporales en el español de Costa Rica y de España: un estudio comparativo
Schwab Sandra (2015), Las variables temporales en el español de Costa Rica y de España: un estudio comparativo, in Revista de Filología y Lingüística de la Universidad de Costa Rica, 41(1), 127-139.
The discrimination of Spanish lexical stress contrasts by French-speaking listeners.
Schwab S. & Llisterri J. (2015), The discrimination of Spanish lexical stress contrasts by French-speaking listeners., in Proceedings of International Symposium of Monolingual and Bilingual Speech 2015, ChaniaInternational Symposium of Monolingual and Bilingual Speech 2015, Chania.
Speech rate perception in Spanish L1 and L2: Effect of L1, perceived degree of regional accent and competence in L2
Schwab Sandra (2014), Speech rate perception in Spanish L1 and L2: Effect of L1, perceived degree of regional accent and competence in L2, in Cahiers de linguistique française, 31, 117-128.
Descripción fonética de la velocidad de elocución en español
Schwab Sandra, Descripción fonética de la velocidad de elocución en español, in Gil Juana & Llisterri Joaquim (ed.), Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Madrid.
Explicit and implicit training methods for the learning of stress contrasts in Spanish
Schwab Sandra & Dellwo Volker, Explicit and implicit training methods for the learning of stress contrasts in Spanish, in Subsidia: Herramientas y recursos para las ciencias del habla, MalagaSubsidia, Malaga.
Perception of lexical stress in Spanish L2 by French speakers
Llisterri Joaquim & Schwab Sandra, Perception of lexical stress in Spanish L2 by French speakers, in Gibson Mark & Gil Juana (ed.), Oxford, Oxford.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Zentrum für Neurowissenschaftlichen/Université de Zurich Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
Psycholinguistique, Université de Genève Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
Laboratorio de fonética, USACH Chile (South America)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
ELCF, Université de Genève Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
Grup de fonètica, Universitat Autònoma de Barcelona Spain (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
Departament de filologia francesa i romànica, Universitat Autònoma de Barcelona Spain (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
LATL/département de linguistique, Université de Genève Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
L2 Pronunciation Research Workshop: Bridging the Gap between Research and Practice Talk given at a conference The effect of training in the learning of Spanish stress contrasts by French, German and English-speaking listeners 06.06.2019 Barcelona, Spain Schwab Sandra;
Day of Swiss Linguistics Talk given at a conference MIAPARLE: online computer-assisted pronunciation teaching tools for the acquisition of L2 stress contrasts 12.10.2018 Berne, Switzerland Schwab Sandra;
Speech Prosody Poster MIAPARLE: Online training for the discrimination and production of stress contrasts 13.06.2018 Poznan, Poland Schwab Sandra;
LREC Poster MIAPARLE: Online training to improve discrimination of stress contrasts 07.05.2018 Miyazaki, Japan Schwab Sandra;
Conférence SCILAC Individual talk Les francophones, vraiment sourds à l’accent? 14.11.2017 Université de Neuchâtel, Switzerland Schwab Sandra;
Slap3 Talk given at a conference The long-term effect of training in the learning of Spanish stress contrasts by French-speaking listeners 09.11.2017 Bangor, Great Britain and Northern Ireland Schwab Sandra;
Subsidia: Herramientas y recursos para las ciencias del habla Talk given at a conference Explicit and implicit training methods for the learning of stress contrasts in Spanish 21.06.2017 Malaga, Spain Schwab Sandra;
Deutscher Hispanistentag, Session III-2: Variación fónica en el español contemporáneo Talk given at a conference The role of intonation in the perception of lexical stress in Spanish 31.03.2017 Munich, Germany Schwab Sandra;


Associated projects

Number Title Start Funding scheme
200824 Linguistic, cognitive, and neural predictors in the ability to detect and learn L2 stress: The impact of L1, musical aptitude, phonological awareness, auditory working memory and brain activation 01.05.2021 Project funding (Div. I-III)

Abstract

De nombreuses recherches montrent que, lors de l'acquisition d'une langue seconde, les propriétés prosodiques de la langue maternelle sont transférées vers la langue seconde, que cela soit en production ou en perception. Ce transfert est d'autant plus marqué quand la langue maternelle ne partage pas les propriétés prosodiques avec la langue seconde. Étant donné les caractéristiques prosodiques du français, bien spécifiques d'un point de vue typologique (i.e. place fixe de l'accent, syncrétisme entre accentuation et intonation), nous nous pencherons, sur la perception, par les francophones, de l'accent lexical dans une langue à accent libre, l'espagnol.Les recherches dans le domaine de la perception de l'accent lexical ont montré que les auditeurs francophones présentent une certaine "surdité accentuelle", dans la mesure où ils éprouvent des difficultés à percevoir l'accent lexical dans une langue seconde. Partant de cette idée, nous examinerons, dans ce projet, si les francophones sont capables d'apprendre à percevoir des contrastes accentuels qui n'existent pas dans leur langue maternelle. Nous aborderons cette question à l'aide d'un ensemble d'études comportementales, dont les conclusions seront appuyées par une étude d'électrophysiologie. Plus spécifiquement, le premier objectif de cette recherche sera d'examiner si des auditeurs francophones, sans connaissances d'espagnol, sont capables, après une période d'entraînement de plusieurs mois, de percevoir des contrastes accentuels en espagnol. Les performances des francophones seront par ailleurs comparées avec celles d'auditeurs germanophones et hispanophones, afin d'évaluer le rôle de la langue maternelle -autrement dit, des caractéristiques accentuelles de la langue maternelle- dans l'apprentissage de contrastes accentuels en langue seconde. Le deuxième objectif sera d'évaluer le rôle, dans l'apprentissage des contrastes accentuels, de la nature de l'entraînement proposé aux auditeurs. Nous considèrerons deux types d'entraînement: l'un "naturel", dans le cadre d'une classe de langue, et l'autre "spécifique" à la perception de l'accent, basé sur la méthodologie que nous avons mise au point dans Schwab & Llisterri (2011b). L'examen de ces deux types d'entraînement permettra de déterminer si l'environnement naturel de la classe de langue suffit à l'apprentissage des contrastes accentuels ou si un entraînement portant spécifiquement sur les contrastes accentuels est nécessaire.La première étude, de type comportemental, se divisera en plusieurs phases. Dans la première phase (pré-tests), on examinera l'aptitude des francophones et des germanophones à percevoir l'accent espagnol, et ce, à l'aide de diverses tâches expérimentales (identification de l'accent, discrimination de paires accentuelles, répétition de séquences accentuelles). Après cette première phase, les participants seront soumis, lors de la deuxième phase, à un entraînement de trois mois. La moitié des participants (francophones et germanophones) sera soumise à un entraînement dit "naturel" dans une classe de langue (en classe), dans laquelle les contrastes accentuels seront abordés, de manière implicite, en lien avec d'autres problématiques (i.e. lexicales, grammaticales, etc.). L'autre moitié des participants sera soumise à un entraînement intensif explicitement centré sur les contrastes accentuels. Cet entraînement spécifique se basera sur la tâche de correspondance image/mot, que nous avons développée, dans nos recherches précédentes, pour l'étude de la perception de l'accent lexical. Après la phase d'entraînement, les participants francophones et germanophones (auxquels s'ajouteront des hispanophones) effectueront à nouveau les tâches de la première phase (post-tests). Ainsi, nos évaluerons dans cette dernière phase l'aptitude des auditeurs à percevoir l'accent après avoir reçu un entraînement de trois mois. Une telle méthodologie nous permettra d'examiner l'influence de la langue maternelle et du type d'entraînement dans l'apprentissage des contrastes accentuels dans une langue seconde. La deuxième étude, de type électrophysiologique, reposera sur les résultats obtenus dans la première étude, à l'issue de laquelle certains participants pourront être qualifiés de "capables" d'apprendre à percevoir l'accent espagnol, alors que d'autres de "moins capables". Nous chercherons donc à définir ce qui différencie, sur le plan neurophysiologique, ces deux types d'auditeurs, en examinant leur sensibilité (examinée en termes de discordance de négativité ou mismatch negativity) à un changement accentuel survenant dans des séquences de stimuli espagnols. Ainsi, nous déterminerons si cette sensibilité est corrélée avec la capacité d'apprendre à percevoir des contrastes accentuels. En d'autres termes, nous définirons si les participants les moins capables de percevoir l'accent dans les tâches comportementales sont également les moins sensibles (sur le plan neurophysiologique) au changement accentuel.Cette recherche s'inscrit dans un cadre pluridisciplinaire, puisqu'elle touche tant à la phonétique qu'à la psycholinguistique expérimentale et la neurolinguistique. Par ailleurs, nos conclusions, outre les implications qu'elles auront pour la recherche fondamentale en psycholinguistique (par exemple, une meilleure compréhension des processus liés à l'accès au lexique), auront des retombées directes pour l'enseignement des langues étrangères, plus particulièrement pour l'enseignement de la prononciation, où une sensibilisation aux contrastes accentuels, contribuant souvent à l'intelligibilité d'un énoncé (Field, 2005), fait généralement défaut.
-