Project

Back to overview

A qui donner le pouvoir souverain ? Réflexions sur la relativité de la souveraineté dans les commentaires médiévaux de la "Politique" d’Aristote entre 1265 et 1340

English title To whom to give sovereign power? Reflections on the relativity of sovereignty in medieval commentaries on Aristotle's "Politics", 1265-1340
Applicant Carron Delphine
Number 147830
Funding scheme Advanced Postdoc.Mobility
Research institution EHESS Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline Philosophy
Start/End 01.08.2013 - 31.07.2014
Show all

All Disciplines (4)

Discipline
Philosophy
Legal sciences
Political science
General history (without pre-and early history)

Keywords (5)

Political Philosophy; Philosophy for Laymen; Aristotle; Sovereignty; Middle Ages

Lay Summary (French)

Lead
Les premiers commentaires (1265-1340) de la "Politique" d’Aristote ont joué un rôle important dans le développement des idées politiques en Occident, particulièrement quant à la question de la souveraineté. Une des questions directrices de la philosophie politique peut en effet s’exprimer en ces termes : « Qui sera le pouvoir suprême de la communauté? ». Interroger philosophiquement la politique prend ainsi durablement la forme d’une tentative d’élaboration d’une théorie de la souveraineté
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Ces commentaires médiévaux latins à la « Politique » d’Aristote, très partiellement connus, peu étudiés et pour la plupart inédits, serviront de jalons aux réflexions postérieures. Composés durant des années de profonde crise politique – conflits entre le Pape et l’Empereur, entre le Pape et le Roi de France, superposition des juridictions et des pouvoirs – ces commentaires témoignent des luttes en cours pour la souveraineté.

Alors que d’autres traditions ou d’autres genres littéraires médiévaux ont été plus largement mis à profit pour construire l’histoire des idées politiques de l’Occident, les premiers commentaires de la "Politique" d’Aristote n’ont pas encore trouvé l’attention qu’ils méritaient. Ce projet consiste ainsi en deux parties distinctes mais complémentaires : d’une part, une mise à disposition de certaines portions de texte et questions de ces commentaires encore inédits, et tout particulièrement celles du commentaire original de Guido Vernani (1324-1330), destiné à un public laïque italien, particulièrement concerné par ces conflits de pouvoir; de l’autre, une analyse philosophique de ces textes, à la lumière de la question de la souveraineté dans le contexte médiéval, soit pour un public de savants (Université de Paris), soit pour un lectorat de non-spécialistes (laïcs italiens), en relation avec d’autres réflexions contemporaines et postérieures (Dante par exemple), plus connues.

Contexte scientifique et méthodologie du projet de recherche

Avec une approche pluridisciplinaire, conjuguant philologie, paléographie, philosophie, histoire de la politique, de l’économie et des idées, ce projet fait appel à des sources en grande partie inédites ainsi qu’à des méthodes et des analyses puisant aux différentes disciplines invoquées. Il contribue à une compréhension plus fine de l’histoire de la pensée politique médiévale occidentale, tout particulièrement en ce qui concerne la péninsule italienne.

Direct link to Lay Summary Last update: 25.06.2013

Responsible applicant and co-applicants

Publications

Publication
Marsile de Padoue
Briguglia Gianluca Carron Faivre Delphine (traductrice) (2015), Marsile de Padoue, Garnier, Paris.
Thomas d’Aquin, "Le gouvernement royal", Introduction, traduction, notes
Carron Delphine avec la collaboration de V. Decaix, Thomas d’Aquin, "Le gouvernement royal", Introduction, traduction, notes, Vrin, Paris.
Unde dominium exordium habuit. Origine et légitimation du pouvoir chez Ptolémée de Lucques
Carron Faivre Delphine, Unde dominium exordium habuit. Origine et légitimation du pouvoir chez Ptolémée de Lucques, in Legitimation of Political Power in Medieval Thought. XIX Annual Colloquium of SIEPM.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Prof. Andrea Tabarroni, Storia della filosofia medievale, Università di Udine Italy (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
Prof. Matthias Lutz-Bachmann, Institut für Philosophie, Goethe-Universität-Frankfurt Germany (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Graduiertenkolloquium der philosophischen Mediävistik Individual talk Der Kommentar des Guido Vernani zur Politik des Aristoteles. Eine Vermittlung zwischen Schulen und Gesellschaftsleben 17.06.2014 Albert-Ludwigs-Universität Freiburg, Germany Carron Delphine;
La philosophie politique de Thomas d'Aquin et sa réception Autour du "De regno ad regem Cypri" Talk given at a conference Le De regimine principum, une continuation du De regno ? 27.05.2014 Paris, France Carron Delphine;
Séminaire du Prof. A. Boureau, La quête de l’inégalité au Moyen Âge central Individual talk Inégalité des vertus politiques chez Ptolémée de Lucques 30.04.2014 Paris, EHESS, France Carron Delphine;
Ateliers des médiévistes Individual talk Augustin et ses lecteurs: Ptolémée de Lucques, Dante et la théologie augustinienne de l'histoire de Rome 18.03.2014 Paris, EHESS, France Carron Delphine;
Séminaire du Prof. O. Boulnois, "Dominium III. Liberté et pacte social" Individual talk La notion de dominium chez Ptolémée de Lucques 04.03.2014 Paris, EPHE, France Carron Delphine;
Séminaire de la Société romande de philosophie – Groupe neuchâtelois Individual talk Discussions sur la légitimité du pouvoir au Moyen Âge 12.12.2013 Neuchâtel, Switzerland Carron Delphine;
Legitimation of Political Power in Medieval Thought. XIX Annual Colloquium of SIEPM Talk given at a conference Unde dominium exordium habuit. Origine et légitimation du pouvoir chez Ptolémée de Lucques 18.09.2013 Alcala de Henares, Spain Carron Delphine;


Self-organised

Title Date Place
La philosophie politique de Thomas d'Aquin et sa réception Autour du "De regno ad regem Cypri" 27.05.2014 Paris, EHESS, France
Journée Incipit 2014, Table-ronde philosophie politique 24.05.2014 Paris, Sorbonne, France
Science : savoirs et sagesses au Moyen Âge, journées d’étude STUDIUM 14.05.2014 Paris, EPHE, France

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
154927 Santa Maria Novella et la commune de Florence (1293-1313/4). Enquête philosophique sur les écrits politiques des dominicains florentins contemporains de Dante 01.01.2015 Ambizione
142079 A qui donner le pouvoir souverain ? Réflexions sur la relativité de la souveraineté dans les commentaires médiévaux de la "Politique" d’Aristote entre 1265 et 1340 01.08.2012 Fellowships for advanced researchers

Abstract

Ce projet a pour but de mettre en lumière les premiers commentaires de la "Politique" d’Aristote, datant des années 1265-1340, produits principalement par des Maîtres de la Faculté des Arts de l’Université de Paris, et qui ont joué un rôle important dans le développement des idées politiques en Occident, particulièrement quant à la question de la souveraineté et de son caractère relatif. Une des questions directrices de la philosophie politique, déjà présente chez Aristote, peut en effet s’exprimer en ces termes : « Qui sera le pouvoir souverain de la cité ? ». Interroger philosophiquement la politique prend ainsi durablement la forme d’une tentative d’élaboration d’une théorie de la souveraineté, entendue comme réflexion sur l’attribution du pouvoir suprême, avec une attention portée particulièrement sur les notions d’égalité et d’inégalité, de juste et d’injuste. Très partiellement connus, peu étudiés et pour la plupart inédits, ces commentaires, attachés à de grands noms tels Albert le Grand et Walter Burley, ou à des personnalités moins connues comme Pierre d’Auvergne, ou tout simplement anonymes, serviront pourtant de jalons aux réflexions postérieures. Composés durant des années de profonde crise politique - conflits entre le Pape et l’Empereur, entre le Pape et le Roi de France, superposition des juridictions et des pouvoirs -, ces textes s’interrogent ainsi : "Est-il préférable qu’un seul sage, qu’un petit nombre d’homme bons ou que tout un peuple gouverne ? est-il plus important pour une cité de posséder de bonnes lois ou un bon gouvernant ? est-ce que l’histoire et la position géographique d’un groupe d’hommes peuvent avoir une influence sur leurs aptitudes politiques ?" Alors que d’autres traditions ou d’autres genres littéraires médiévaux ont été plus largement mis à profit pour construire l’histoire des idées politiques de l’Occident, les premiers commentaires de la "Politique" d’Aristote n’ont pas encore trouvé l’attention qu’ils méritaient. Mon projet consiste ainsi en deux parties distinctes mais complémentaires : d’une part, une mise à disposition de certaines portions de texte et questions de ces commentaires encore inédits, et tout particulièrement ceux du commentaire original de Guido Vernani (1324-1330), destiné à un public laïque italien; de l’autre, une analyse philosophique de ces textes, à la lumière de la question de la souveraineté et de sa traduction pour un lectorat de non-spécialistes, en relation avec d’autres réflexions contemporaines et postérieures (Dante, par exemple), plus connues de la communauté des chercheurs.
-