Project

Back to overview

Topographies sacrées de l'époque moderne: l'écriture du surnaturel au XVIIe siècle

English title Sacral Topography in Early Modern Times: the Writing of the Supranatural in the 17th Century
Applicant Christin Olivier
Number 144567
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut d'Histoire Faculté des Lettres et des Sciences Humaines Université de Neuchâtel
Institution of higher education University of Neuchatel - NE
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.01.2013 - 30.06.2016
Approved amount 455'243.00
Show all

All Disciplines (3)

Discipline
General history (without pre-and early history)
Visual arts and Art history
Religious studies, Theology

Keywords (11)

miracles; hagiographie; pèlerinages; cosmographie; Vierge Marie; mariologie; surnature; topographie sacrée; jésuites; atlas; régime de la preuve

Lay Summary (French)

Lead
Les topographies sacrées, ouvrages qui recensent les sanctuaires, images, reliques ou fêtes des saints dans un territoire précis, reflètent le rôle des phénomènes surnaturels dans les débats savants et la vie religieuse au XVIIe siècle et révèlent les transformations de l’argumentation rationnelle sur l'irrationnel.
Lay summary

Le projet a pour objet les "topographies sacrées" de l'époque moderne, de vastes compilations et encyclopédies. Ces ouvrages, imprimés ou non, sont évidemment liés à la Réforme catholique et à l'offensive spirituelle du XVIIe siècle et constituent un observatoire privilégié pour conduire trois enquêtes parallèles et solidaires : sur la géographie du religieux entre les deux grands bouleversements que sont la Réforme protestante et la Révolution française et sur le quadrillage confessionnel de l'espace européen et méso-américain ; sur la transformation de l'érudition ecclésiastique et l'apparition de nouvelles formes d'organisation et d'indexation d'un savoir devenu impossible à mémoriser et à maîtriser par une personne unique et qu'il faut donc classer de manière systématique ; sur l'ontologie des êtres surnaturels (les intercesseurs, la Vierge, les personnes célestes, les démons) ou des artefacts (les images, les crucifix et les croix...) qui sont décrits dans ces ouvrages comme capables de choses particulières (pleurer, parler, se mouvoir, choisir leur lieu de culte) et soumis à des règles qui, pour n'être pas celles des lois de la physique, n'en restent pas moins perceptibles et partiellement intelligibles.

L'enquête privilégiera ces trois axes avec l'intention d'aboutir non seulement à une nouvelle appréciation de la place de la surnature dans les débats savants et la vie religieuse du XVIIe siècle, mais aussi à des outils concrets d’analyse : carte des sanctuaires recensés dans les grandes topographies, banque de données iconographiques sur Marie et ses avatars mondialisés à l'époque de la première globalisation et des grandes missions ; analyse des correspondances dans les récits de miracles pour porter au jour - sur un corpus très large de 100 récits - des ordres et des principes de vérité qui y sont mobilisés avec l'espoir de saisir ce qui change dans les formes d'argumentation rationnelle sur les phénomènes surnaturels ou en apparence inexplicables.

Direct link to Lay Summary Last update: 03.12.2012

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
München 1672. Die Globalisierung Marias
Flückiger Fabrice (2019), München 1672. Die Globalisierung Marias, in Stercken Martina, Kiening Christian (ed.), Chronos, Zurich, 349-359.
Objets incertains et croyances ambiguës. la Vierge et ses images miraculeuses dans le catholicisme moderne (XVIè-XVIIè siècles)
Balzamo Nicolas (2016), Objets incertains et croyances ambiguës. la Vierge et ses images miraculeuses dans le catholicisme moderne (XVIè-XVIIè siècles), in Histoire, Monde et cultures religieuses, 38(2), 87-103.
Introduction
Balzamo Nicolas Christin Olivier (2015), Introduction, in Balzamo Nicolas Flückiger Fabrice Christin Olivier (ed.), Alphil Presses universitaires, Neuchâtel, 9-26.
L'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg. Edition et traduction
Flückiger Fabrice, Christin Olivier, Balzamo Nicolas (ed.) (2015), L'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg. Edition et traduction, Alphil Presses universitaires suisses, Neuchâtel.
Migration des images et mondialisation de Marie : un débat du XVIIe siècle
Christin Olivier (2015), Migration des images et mondialisation de Marie : un débat du XVIIe siècle, in Michel Deneken Thierry Legrand et Anne-Laure Zwilling (ed.), Presses universitaires de Strasbourg, Strasbourg, 16-25.
Qui porte le Monde ? Christophe, Atlas, Hercule et Marie (1570-1650)
Christin Olivier (2015), Qui porte le Monde ? Christophe, Atlas, Hercule et Marie (1570-1650), in Revue de l’histoire des religions, 232, 183-210.
Réforme et transformation du paysage urbain dans le pays de Vaud
Pflug Sarah (2015), Réforme et transformation du paysage urbain dans le pays de Vaud, in Chrétiens et Sociétés, 22, 7-30.
De Notre-Dame de Lorette à la Vierge mondialisée : l'itinéraire de Wilhelm Gumppenberg
Balzamo Nicolas (2014), De Notre-Dame de Lorette à la Vierge mondialisée : l'itinéraire de Wilhelm Gumppenberg, in Christin Olivier Flückiger Fabrice Ghermani Naïma (ed.), Alphil Presses universitaires suisses, Neuchâtel, 223-233.
Des dieux et des cieux ou comment Marie peut prendre la place d’Atlas
Christin Olivier Serdeczny Anton (2014), Des dieux et des cieux ou comment Marie peut prendre la place d’Atlas, in Christin Olivier Flückiger Fabrice Ghermani Naïma (ed.), Alphil Presses Universitaires, Neuchâtel, 27-46.
La mundializacion de Marià. Topografias sagradas y circulacion de las imagenes
Christin Olivier (2014), La mundializacion de Marià. Topografias sagradas y circulacion de las imagenes, in Relaciones. Estudios de historia y sociedad, 139, 305-334.
L'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg. Une topographie sacrée à l'âge de la science classique
Christin Olivier Flückiger Fabrice (2014), L'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg. Une topographie sacrée à l'âge de la science classique, in Christin Olivier Flückiger Fabrice Ghermani Naïma (ed.), Alphil Presses Universitaires, Neuchâtel, 9-23.
L'Atlas Marianus, une entreprise collective
Delfosse Annick (2014), L'Atlas Marianus, une entreprise collective, in Christin Olivier Flückiger Fabrice Ghermani Naïma (ed.), Alphil Presses Universitaires, Neuchâtel, 133-144.
Les topographies sacrées de la période moderne et l’espace de catholicité
Christin Olivier (2014), Les topographies sacrées de la période moderne et l’espace de catholicité, in Deregnaucourt Gilles (ed.), Riveneuve, Paris, 189-206.
L'infrastructure de l'Atlas Marianus. Les livrets de pélerinage à l'époque moderne (XVIe-XVIIe siècles)
Balzamo Nicolas (2014), L'infrastructure de l'Atlas Marianus. Les livrets de pélerinage à l'époque moderne (XVIe-XVIIe siècles), in Christin Olivier Flückiger Fabrice Ghermani Naïma (ed.), Alphil Presses universitaires suisses, Neuchâtel, 121-130.
Marie mondialisée. L'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg et les topographies sacrées de l'époque moderne
Christin Olivier, Flückiger Fabrice, Ghermani Naïma (ed.) (2014), Marie mondialisée. L'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg et les topographies sacrées de l'époque moderne, Alphil - Presses universitaires suisses, Neuchâtel.
Une théologie de l’image en images. Les frontispices de l’Atlas Marianus
Christin Olivier Leutrat Estelle (2014), Une théologie de l’image en images. Les frontispices de l’Atlas Marianus, in Christin Olivier Flückiger Fabrice Ghermani Naïma (ed.), Alphil Presses Universitaires, Neuchâtel, 181-194.
Cieux naturels et cieux surnaturels. L’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg
Christin Olivier (2013), Cieux naturels et cieux surnaturels. L’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg, in Nuzzo Enrico Sanna Manuela Simonutti Luisa (ed.), Filosofia e Saperi 3, Aracne, Roma, 77-95.
Avoir les Indes à la maison: les voyages de la Vierge d’Arauco
Christin Oliver, Avoir les Indes à la maison: les voyages de la Vierge d’Arauco, in Arlettaz Silvia (ed.), [s.n.], Lausanne.
La Vierge en ses royaumes. Images miraculeuses et patronage marial dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIe siècles)
Balzamo Nicolas, La Vierge en ses royaumes. Images miraculeuses et patronage marial dans l’Europe moderne (XVIe-XVIIe siècles), in Edouard Sylvène (ed.), Garnier, Paris.
Les Dieux aussi s'exportent à l'époque moderne
Christin Olivier, Les Dieux aussi s'exportent à l'époque moderne, in L'Histoire.
Les savoirs religieux à l’épreuve de la mondialisation : l’exemple de Marie
Christin Olivier, Les savoirs religieux à l’épreuve de la mondialisation : l’exemple de Marie, in Diogène.
München 1658. Die Globalisierung Marias
Flückiger Fabrice, München 1658. Die Globalisierung Marias, in Kiening Christian Stercken Martina (ed.), Chronos, Zurich.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Ecole Pratique des Hautes Etudes, Paris France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Research Infrastructure
Laboratoire de recherche historique Rhône-Alpes (LARHRA), UMR 5190 France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Nouvelles recherches sur le catholicisme moderne Talk given at a conference L’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg : une source pour l’histoire et l’anthropologie religieuses de l’Europe moderne 19.05.2016 Université Lyon III, France Christin Olivier; Balzamo Nicolas;
Mediävistisches Kolloquium Universität Fribourg Individual talk Den wundertätigen Marienbildern weltweit auf der Spur. Die zweisprachige Edition des Atlas Marianus von Wilhelm Gumppenberg 18.04.2016 Université de Fribourg, Switzerland Christin Olivier;
Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France Individual talk Recenser les sanctuaires au XVIIe siècle : l’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg 30.01.2016 Université Paris X-Nanterre, France Balzamo Nicolas;
Table ronde Individual talk Autour de l'Atlas Marianus. Vierges miraculeuses et théologie de l'image au XVIIe siècle 10.12.2015 Université Rennes 2, France Christin Olivier; Balzamo Nicolas;
Journée d'étude "Saintetés politiques et territoires catholiques à l'époque moderne" Individual talk Privatiser la Vierge ? Patronnage marial et légendes de fondation des sanctuaires (Europe, XVIe et XVIIè siècles) 04.12.2015 Université Lyon III, France Balzamo Nicolas;
Séminaire de Pierre-Antoine Fabre Individual talk L’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg et les topographies sacrées de l’époque moderne 09.11.2015 Paris, Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France Balzamo Nicolas; Christin Olivier;
Pratiques spirituelles, régimes discursifs et rapports sociaux à l'époque moderne Talk given at a conference Présentation de l'édition critique de l'Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg 09.11.2015 Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, France Christin Olivier; Balzamo Nicolas;
Journée d'étude "Trop croire. Les limites de la croyance en débat" Talk given at a conference Croire en la Vierge mais laquelle ? Réflexions sur le statut des images miraculeuses dans le catholicisme moderne 26.03.2015 Université Lyon 2, France Balzamo Nicolas;
Journée d'étude "Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France" Talk given at a conference Pèlerinage mariaux et mythes de fondation des sanctuaires 01.02.2014 ENS Paris, France Balzamo Nicolas;


Self-organised

Title Date Place
Séminaire de MA Les topographies sacrées, les collections de gravures et l'iconographie religieuse : histoire et méthode 04.11.2015 Ecole Normale Supérieure, Lyon, France

Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Media relations: print media, online media Recensione Atlas Marianus Rivista di storia e letteratura religiosa International 2016
Media relations: print media, online media «La Vierge Marie, l’internet spirituel du 17e siècle» L'Express Western Switzerland 2015
New media (web, blogs, podcasts, news feeds etc.) Critique de livres Histoire Grégoire de Tours International 2015
Media relations: print media, online media Le Long voyage d’une vierge Américaine vers Fribourg Revue Passé simple Western Switzerland 2015
Media relations: radio, television Marie mondialisée France Inter La fabrique de l'histoire International 2015

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
157881 Marie mondialisée. L'Atlas marianus de Wilhelm Gumppenberg et les topographies sacrées de l'époque moderne 01.09.2014 Publication grants

Abstract

Le projet que l’on présente ici a pour ambition de revenir sur un moment historique spécifique du discours sur le miracle et, pour le dire plus explicitement, sur ces ouvrages que l’on a coutume de désigner, depuis quelques décennies, par le terme générique de « topographies sacrées » : des sommes appelées à recenser les sanctuaires et les images miraculeuses d’une région, d’un pays, voire du monde entier. Premier en date, le livre d’un prêtre arrageois, Ferry de Locre : Maria Augusta Virgo Deipara in septem libris (1608), suivi de nombreux autres : la Gallo-Flandria Sacra et profana de Jean Buzelin (1625), la Brabantia Mariana d’Augustin Wichmans (1632), le Jardin de Maria plantada en el principado de Cataluña de Narcisse Camós (1657), l’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg (1657 et 1672) et l’Atlas Marianus sive praecipuae totius orbis habitati imagines et statuae magnae Dei matris qui constitue l’une des sept parties de l’Atlas novus de Heinrich Scherer (1702) et leurs différentes éditions ou copies qui se poursuivent jusqu’au milieu du XIXe siècle ; le Zodiacus Rosario Marianus du jésuite Peter Paul Rosenberger (1698) ou encore le tardif Zodiaco di Maria, ovvero le dodici provincie del Regno di Napoli, come tanti segni, illustrate da questo Sole per mezzo delle sue prodigiosissime Immagini de Serafino Montorio (1715), sans oublier le colossal (5400 pages) Santuario Mariano du Portugais Agostinho de Santa Maria (1707-1723). Et pour rendre à ce tournant sa véritable dimension, il faut également souligner les parutions d’ouvrages en partie similaires dans l’Amérique ibérique avec les célèbres Guadalupano Zodiaco para recibir de la Escogida como el Sol Maria Señora Nuestra los mas propicios influxos (1750) et le Zodiaco Mariano de Francisco de Florencia et Juan Antonio de Oviedo (1755 mais conçu et écrit au XVIIe siècle). Afin de dépasser les explications données traditionnellement à la multiplication des écrits consacrés aux miracles - ferveur religieuse du XVIIe siècle, force du merveilleux thérapeutique, activisme des ordres religieux, lutte contre les protestantismes - qui accordent finalement peu d’attention aux pratiques intellectuelles et scientifiques à l’œuvre et préfèrent attribuer aux chrétiens du XVIIe siècle des dispositions psychologiques et cognitives naturellement favorables à l’acceptation a-critique des phénomènes surnaturels, ce projet cherchera à étudier aussi précisément que possible les enjeux et les contraintes spécifiques de ces topographies dans ce moment très particulier du long XVIIe siècle. Et plus précisément, il cherchera à saisir comment certains auteurs, souvent liés à la Compagnie de Jésus, ont tenté de mettre quelques-uns des outils intellectuels nouveaux alors forgés par les sciences, la philosophie de la nature, l’astronomie ou la logique au service du recensement, de l’attestation et de la légitimation du miracle, et cela à partir du genre éditorial bien précis qu’est la topographie sacrée et d’un exemple particulièrement révélateur qu’est l’Atlas Marianus du jésuite Wilhelm Gumppenberg.Plusieurs traits distinguent cette topographie parmi toutes les autres. Son caractère universel d’abord : à la différence de la plupart de ses confrères, Gumppenberg a choisi de ne pas s’enfermer dans une région ou même un pays mais de recenser toutes les images de Marie à travers le monde. D’où un ouvrage réellement exceptionnel : si la première édition, publiée en latin (1657) et en allemand (1658), ne compte que cent notices, la version définitive, parue uniquement en latin en 1672, n’en propose pas moins de 1200. À la démesure du projet répond l’ampleur du réseau de collaborateurs : fort du soutien des dirigeants de la Compagnie de Jésus, Gumppenberg a pu compter sur l’aide de centaines d’informateurs en bonne part jésuites, faisant de l’Atlas Marianus une œuvre collective portée par un réseau savant sans équivalent dans l’Europe moderne. Enfin, loin de se limiter à une simple entreprise de recensement, l’Atlas Marianus répond à une pluralité d’objectifs d’ordre à la fois théologique, politique, pastoral et scientifique qui font de ce livre un véritable objet-monde qui mérite d’être étudié en soi et pour soi en même temps qu’il constitue un point de départ idéal pour un projet de recherche plus vaste.Ce projet comportera quatre volets, intimement liés les uns aux autres :1. Une étude, dans le cadre d’un doctorat, consacrée à la comparaison des trois grands projets d’Atlas mondial de la Vierge portés par la Compagnie de Jésus sur le long temps de la période moderne (avec une extension au XXe siècle). Ce rapprochement d’ouvrages parus à des périodes différentes doit permettre de mieux porter au jour deux enjeux qu’un choix monographique ne pourrait révéler. D’une part, celui de la formation d’une géographie mariale très particulière qui se caractérise par l’accumulation de sanctuaires dont le rayonnement et la durée sont extrêmement diversifiés ; c’est à travers la comparaison de topographies sacrées éloignées dans le temps que l’on pourra apporter des informations aujourd’hui manquantes sur la stabilité de la géographie mariale de l’Europe. D’autre part, cette comparaison sera l’occasion de comprendre ce que peuvent représenter pour la Compagnie de Jésus ces immenses enquêtes mariologiques conduites en situation de sortie de guerre (Guerre de Trente Ans, guerres de la Révolution et de l’Empire, puis, à titre de comparaison, Seconde Guerre mondiale), comme si elles constituaient alors l’un des moyens de repenser un ordre mondial juste et le retour général de la paix sous l’égide et la protection de Marie.2. Une enquête sur les formes originales de construction, de représentation, d’organisation et de sacralisation de l’espace - du cosmos au territoire - qui s’expriment dans ces topographies sacrées et notamment dans celles qui choisissent de prendre le titre, a priori très rare à cette date pour des ouvrages qui ne sont pas des recueils de cartes, d’Atlas, ou celui également étonnant de Zodiaque, renvoyant par là à des enjeux propres aux sciences de la nature, à l’astrologie et à la cosmographie, non sans arrière-pensées.3. Une enquête sur la théorie et la pratique des images qui se déploient dans ces topographies, non sans lien avec les débats scientifiques des premières décennies du XVIIe siècle. Ces débats viennent en effet offrir à certains auteurs de topographies sacrées un moyen de penser l’action dans le monde de forces invisibles et pourtant efficaces, notamment dans les discussions qui touchent aux aimants et au magnétisme. Ils leur servent à évoquer, indirectement, l’action des causes premières et à proposer une explication à l’efficacité symbolique des objets comme les reliquaires, les croix ou les images que ce volet du projet envisage d’étudier de manière détaillée.4. Une édition scientifique accompagnée d’une traduction française de la première version, en allemand, de l’Atlas Marianus de Wilhelm Gumppenberg, parue en 1658 et qui comporte déjà les indications essentielles du système d’indexation qui sera définitivement mis en place dans l’édition complète de 1672. Un caractère propre à l’édition de 1658 justifie ce choix : chaque notice y est accompagnée d’une gravure représentant l’image miraculeuse en question. Absentes de l’édition de 1672, ces illustrations ont exercé une puissante et durable influence sur l’iconographie mariale.Les parties 1 à 3 de l’enquête bénéficieront d’une analyse des correspondances multiples fondée sur le codage des notices de l’Atlas Marianus de Gumppenberg.
-