Project

Back to overview

IMAGES EXOTIQUES DU MONDE. Les photographies d'Alfred Bertrand et Fred Boissonnas : regards genevois sur l'ailleurs (1880-1930)

English title EXOTIC PICTURES OF THE WORLD. Alfred Bertrand's and Fred Boissonnas' photographs : a Genevan look at the Elsewhere (1880-1930)
Applicant Staszak Jean-François
Number 126985
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Département de géographie et environnement Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Social geography and ecology
Start/End 01.10.2009 - 31.01.2013
Approved amount 305'408.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Social geography and ecology
Swiss history

Keywords (13)

exotisme; colonisation; photographie; voyage; Genève; exoticism; Geneva; geography; orientalism; otherness; photography; postcolonial; travel

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
Le rapport actuel de l’Occident à l’Autre et à l’Ailleurs résulte d’une construction politique et discursive qui s’inscrit dans le temps long, mais a connu une phase cruciale à l’époque coloniale. L’exotisme, conçu non comme le propre d’un objet regardé mais comme celui d’un sujet et de son regard, s’inscrit dans une histoire sociale et culturelle au sein de laquelle se dégagent un lieu central : les pays (coloniaux) européens, un moment clef : la fin du XIXe siècle, une pratique fondatrice : le voyage, et une représentation privilégiée : l’image, notamment photographique.
Cette recherche, qui a l’exotisme pour objet, vise à nous faire voir l’Ailleurs tel que l’Occident le voyait, au moment où s’y cristallise un imaginaire géographique destiné à perdurer. Pour ce faire, deux fonds exceptionnels s’offrent à nous : d’une part les 1 700 photographies collectées par le Genevois Alfred Bertrand (1856-1924) lors de ces deux tours du Monde (1878 et 1907, déposées au Musée d’ethnographie de Genève ; d’autre part les clichés pris par le photographe genevois Fred Boissonnas (1858-1946), notamment en Grèce et en Afrique du Nord entre 1902 et 1930.
La qualité et l’intérêt majeur de ce corpus tiennent à sa cohérence, son accessibilité et sa représentativité. Cohérence car toutes ces images ont été prises et collectées par deux Genevois contemporains, dans un esprit de système et un laps de temps assez court. Accessibilité car toutes les photographies d’A. Bertrand ont été cataloguées et numérisées en 2007, et les clichés de F. Boissonnas qui nous intéressent sont rassemblés dans deux fonds d’archives, le Musée de la Photographie de Thessalonique et un fonds d’archives privé genevois. Représentativité car le regard de ces deux personnages reflète bien le point de vue de la bourgeoisie genevoise sur le Monde, et sans doute celui des élites européennes, tant ils sont cosmopolites.
Dans une perspective multidisciplinaire (histoire coloniale, histoire de la photographie et des représentations, géographie culturelle, anthropologie visuelle), ce projet vise à systématiser une analyse iconographique de ce corpus. Celle-ci aidera à mieux caractériser l’imaginaire géographique (notamment colonial, et en particulier en Suisse) et le rôle des images dans sa construction. Au total, il s’agit de voir comment se fabrique l’exotisme.
Cette recherche débouchera sur un ouvrage de grand format dédié aux photographies du corpus, alliant la reproduction des images les plus significatives et leur exploitation scientifique, sur plusieurs articles scientifiques, un colloque et une exposition sur l’image exotique.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
Déterminisme, possibilisme et supplices chinois : une géographie de la barbarie
Staszak Jean-François (2011), Déterminisme, possibilisme et supplices chinois : une géographie de la barbarie, in P. Rérat E. Piguet (ed.), 73-79.
G. Haver (dir.), Photo de presse. Usages et pratiques Lausanne, Éditions Antipodes, 2009
Sohier Estelle (2010), G. Haver (dir.), Photo de presse. Usages et pratiques Lausanne, Éditions Antipodes, 2009, in Annales. Histoire, Sciences Sociales , 6(65), 1513-1515.
BLANCHY, Sophie, 2007. La grande Comore en 1898. Photos d’Henri Pobéguin, Moroni, éd. Komedit, 101 p.
Sohier Estelle (2009), BLANCHY, Sophie, 2007. La grande Comore en 1898. Photos d’Henri Pobéguin, Moroni, éd. Komedit, 101 p., in Journal des Africanistes, 79(2), 401-403.
"Femmes orientales et photographes commerciaux. La construction d’un imaginaire dans la production photographique des années 1860-1880"
Gauthier Lioenl, "Femmes orientales et photographes commerciaux. La construction d’un imaginaire dans la production photographique des années 1860-1880", in Cybergeo: European Journal of Geography, 1-23.
"L'invention des continents" de Christian Grataloup
Gauthier Lionel, "L'invention des continents" de Christian Grataloup, in Géographie et Cultures, 75, 263-264.
Fred Boissonnas et le triomphe du visuel
Sohier Estelle, Fred Boissonnas et le triomphe du visuel, in Sohier Estelle, Crispini Nicolas (ed.), 19-60.
From the Invention of an Imaginary to the Promotion of Tourism: Greece through the Lens of the Photographer F. Boissonnas (1903-1930)
Sohier Estelle, From the Invention of an Imaginary to the Promotion of Tourism: Greece through the Lens of the Photographer F. Boissonnas (1903-1930), in Maria GRAVARI-BARBAS Nelson GRABURN (ed.), Ashgate, Aldershot.
La construcción del imaginario occidental del ‘allá’ y la fabricación de las ‘exótica’: El caso de los koi moko maoris
Staszak Jean-François, La construcción del imaginario occidental del ‘allá’ y la fabricación de las ‘exótica’: El caso de los koi moko maoris, in Herniaux D. y Lidon A (dir.) (ed.).
La fabrique cinématographique de l’altérité. Anna May Wong et les personnages de ‘Chinoises’ dans le cinéma occidental (1919-1940)
Staszak Jean-François, La fabrique cinématographique de l’altérité. Anna May Wong et les personnages de ‘Chinoises’ dans le cinéma occidental (1919-1940), in Annales de géographie.
Les premiers tours du monde à forfait. L’exemple de la Société des Voyages d’Etudes Autour du Monde (1878)
Gauthier Lionel, Les premiers tours du monde à forfait. L’exemple de la Société des Voyages d’Etudes Autour du Monde (1878), in Annales de géographie.
Usages du monde et de la photographie. Fred Boissonnas
Sohier Estelle, Crispini Nicolas (ed.), Usages du monde et de la photographie. Fred Boissonnas.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Centre d'iconographie genevoise Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
Musée d'ethnographie de Genève Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
- Research Infrastructure
Musée de la photographie de Thessalonique Greece (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication
- Research Infrastructure
Fondation hellénique de Paris France (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Love, Sex, Desire & the (Post)Colonial 28.10.2011 Institute of English Studies, Senate House, University of London
European Geographies of Sexualities Conference 08.09.2011 Hogeschool-Universiteit Brussel, Belgique
RGS-IBG Annual International Conference 2011 31.08.2011 Royal Geographical Society, Londres, Grande-Bretagne
Greek (Hi)stories through the Lens 08.06.2011 King's College, Londres, Grande-Bretagne
Conference Tourism Imaginaries 18.02.2011 University of California (Berkeley)
LO SPAZIO DELLA DIFFERENZA 20.10.2010 Milan, Italie


Self-organised

Title Date Place

Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Talks/events/exhibitions Exposition "Fred Boissonnas. Géographie d'un regard" Western Switzerland 01.12.2011
Talks/events/exhibitions Fondation hellénique, Paris, dans le cadre des journées européennes du patrimoine International 17.09.2011
Talks/events/exhibitions Société de Lecture de Corfou, soirée consacrée à l’œuvre de Fred Boissonnas par l'ambassade de Suiss International 05.11.2011
Media relations: print media, online media "L'authenticité culturelle couve un risque de dérive" Le Temps Western Switzerland 20.10.2010

Awards

Title Year
Projet AGORA 2012

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
150119 Dispositifs spatiaux du spectacle du monde. Genève, 1895-1914 01.09.2014 Interdisciplinary projects
139903 Picturing the World 01.02.2012 Agora
204008 Touring the World 01.09.2021 Agora
165626 Réimaginer la Méditerranée : du mythe à la photographie 01.09.2016 Project funding (Div. I-III)
140274 Ecrire le monde autrement. Géographes, ethnographes et orientalistes en Suisse Romande (1864-1920) : des discours hétérodoxes 01.09.2012 Project funding (Div. I-III)

Abstract

Le rapport actuel de l’Occident à l’Autre et à l’Ailleurs résulte d’une construction politique et discursive qui s’inscrit dans le temps long, mais a connu une phase cruciale à l’époque coloniale. L’exotisme, conçu non comme le propre d’un objet regardé mais comme celui d’un sujet et de son regard, s’inscrit dans une histoire sociale et culturelle au sein de laquelle se dégagent un lieu central - les pays (coloniaux) européens -, un moment clef - la fin du XIXe siècle -, une pratique fondatrice - le voyage -, et une représentation privilégiée - l’image, notamment photographique.Cette recherche, qui a l’exotisme pour objet, vise à nous faire voir l’Ailleurs tel que l’Occident le voyait, au moment où s’y cristallise un imaginaire géographique destiné à perdurer.Pour ce faire, deux fonds exceptionnels s’offrent à nous : d’une part les 1 700 photographies collectées par le Genevois Alfred Bertrand (1856-1924) lors de ces deux tours du Monde (1878 et 1907, déposées au Musée d’ethnographie de Genève ; d’autre part les clichés pris par Fred Boissonnas (1858-1946), photographe genevois, notamment en Grèce et en Afrique du Nord entre 1902 et 1930.La qualité et l’intérêt majeur de ce corpus tiennent à sa cohérence, son accessibilité et sa représentativité. Cohérence car toutes ces images ont été prises et collectées par deux Genevois contemporains, dans un esprit de système et un laps de temps assez court. Accessibilité car toutes les photographies d’A. Bertrand ont été cataloguées et numérisées par le MEG en 2007, et les clichés de F. Boissonnas qui nous intéressent sont rassemblés dans deux fonds d’archives, le Musée de la Photographie de Thessalonique et un fonds d’archives privé genevois. Représentativité car le regard de ces deux personnages reflète bien le point de vue de la bourgeoisie genevoise sur le Monde, et sans doute celui des élites européennes, tant ils sont cosmopolites.Dans une perspective multidisciplinaire (histoire coloniale, histoire de la photographie et des représentations, géographie culturelle, anthropologie visuelle), ce projet vise à systématiser une analyse iconographique de ce corpus. Celle-ci aidera à mieux caractériser l’imaginaire géographique (notamment colonial, et en particulier en Suisse) et le rôle des images dans sa construction. Il s’agit de voir comment se fabrique l’exotisme.Cette recherche débouchera d’une part sur un ouvrage de grand format dédié aux photographies du corpus, alliant la reproduction des images les plus significatives et leur exploitation scientifique, plusieurs articles scientifiques, un colloque sur l’image exotique et une exposition.Le postulat de départ est que les images collectées par A. Bertrand ou conçues par F. Boissonnas sont moins un reflet du monde qu’elles représentent que celui de l’imaginaire occidental à son endroit. Il ne s’agit pas de nier que ces photographies montrent des paysages et des personnages réels, et peuvent, sous certaines réserves, fournir des informations à leur propos. Mais on accordera que ces clichés en disent plus sur la vision du Monde et les intentions du photographe que sur les personnages mis en scènes.Quelle est la vision du monde qu’expriment ces images ? De quel monde s’agit-il ? Quelles sont les caractéristiques de cette vision du monde, en particulier du monde colonial ? Voilà les questions essentielles à poser.On fait l’hypothèse que la superposition de la distance matérielle (spatiale et temporelle) et symbolique constitue une clef de lecture pour comprendre la nature, le rôle et la structure de ces images. Il s’agira ainsi de caractériser l’univers d’Alfred Bertrand et Fred Boissonnas : l'articulation entre d'une part la bourgeoisie protestante genevoise dont ils sont membres, d'autre part le Monde exotique par lequel ils sont tant attirés.On espère que l’analyse de ce corpus qui n’a pas encore été étudié scientifiquement permettra de mieux caractériser l’imaginaire occidental (et notamment suisse) géographique de l’Ailleurs, pétri d’exotisme et de pittoresque. Au-delà de cette contribution au débat géographique et historiographique sur la culture coloniale et l’exotisme, cette recherche apportera une contribution originale essentiellement pour deux raisons propres aux spécificités du corpus.Premièrement, il y a encore très peu d’études sur la place des pays sans Empire dans le processus colonial. Les travaux sur la Suisse sont rares, récents, et focalisés sur l’implication matérielle de celle-ci dans la colonisation. L’implication symbolique de la société suisse dans l’idéologie coloniale est seulement en cours d’exploration. L’intérêt de notre corpus est de permettre de défricher l’imaginaire colonial suisse (et de vérifier si cette expression est pertinente).Deuxièmement, si l’on sait assez bien selon quelles logiques les images sont produites, on connaît moins celles de leur consommation. Les corpus étudiés tiennent le plus souvent leur cohérence de leur(s) auteur(s), et permettent de mieux comprendre le producteur et l’émetteur du message. Les recherches portent souvent sur un « lieu » de production (l’Afrique) ou sur un type d’image (la photographie ethnographique). Rares sont les recherches qui portent sur un corpus d’images. Encore plus rares sont les travaux portant sur un corpus qui permette de comparer la vision d’un collectionneur d’images (A. Bertrand) et d’un producteur d’images (F. Boissonnas), et qui s’adresse à un même public (celui par exemple de l’Exposition genevoise de 1896, où les deux hommes présentent leurs collections). L’intérêt de ce corpus est de nous faire voir non seulement à travers l’objectif du photographe mais aussi à travers les yeux de ceux, tellement plus nombreux, à qui ses clichés étaient destinés.
-