Project

Back to overview

Collaboration au Französisches Etymologisches Wörterbuch (FEW)

English title Cooperation at the French ethymological dictionnary (FEW)
Applicant Lüdi Georges
Number 126649
Funding scheme Project funding (special)
Research institution Institut für Französische Sprach- und Literaturwissenschaft Universität Basel
Institution of higher education University of Basel - BS
Main discipline Romance languages and literature
Start/End 01.10.2009 - 31.01.2012
Approved amount 213'635.00
Show all

Keywords (12)

morphologie constructionnelle; variation géolinguistique; dialectologie galloromane; lexicographie informatique; lexicographie historique; lexicologie diachronique; étymologie galloromane; historical lexicography; galloromance dialectology; lexical morphology; etymology; diachronical lexicology

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
Le Centre du FEW participe sur plusieurs fronts à la recherche étymologique et lexicographique en poursuivant l'œuvre du linguiste suisse, Walther von Wartburg, la corrigeant et l'actualisant, dans une démarche visant à valoriser les matériaux existants tout en les enrichissant. Il s'agit de produire de nouvelles recherches et de mettre à la disposition du public scientifique des moyens de travail qui permettent un meilleur accès à ces résultats. Le projet prévoit une rédaction modulaire des articles de la refonte du FEW qui se développe sur deux plans. Le premier consiste à rédiger des articles étymologiques qui intègrent les connaissances acquises par la lexicographie dans une histoire renouvelée du lexique galloroman. La fonction de ce travail est donc à la fois une mise à jour et un renouvellement étymologique. Le second plan consiste à développer des outils qui permettent à la fois d'améliorer le travail de rédaction d'articles étymologiques et de faciliter et enrichir la consultation du FEW pour le lecteur. Ainsi, les apports de la morphologie constructionnelle dans le domaine de l'étymologie sont bien souvent déterminants pour l'histoire d'un mot. Cependant, la romanistique déplore encore aujourd'hui l'aspect déficitaire des recherches concernant la formation des mots non seulement dans l'histoire des langues de culture, mais aussi et surtout en dialectologie. Nous prévoyons donc de mettre au point un module morphologique proposant des outils qui permettent une consultation élargie des matériaux du FEW sous la forme de tables de correspondance entre les résultats des différents affixes et de panoramas géolinguistiques à l'intérieur des quatre langues représentées dans le FEW et de leurs parlers dialectaux.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
118331 Collaboration au Französisches Etymologisches Wörterbuch (FEW) 01.10.2007 Project funding (special)
137611 Etymologie et lexicographie historique du francoprovençal 01.11.2011 Project funding (special)

Abstract

Les apports de la morphologie constructionnelle dans le domaine de l’étymologie sont bien souvent déterminants pour l’histoire d’un mot. Cependant, la romanistique déplore encore aujourd’hui l’aspect déficitaire des recherches concernant la formation des mots non seulement dans l’histoire des langues de culture, mais aussi et surtout en dialectologie. Le rédacteur du Französisches Etymologisches Wörterbuch (FEW) est à tout instant confronté à la nécessité d’identifier les formes et de différencier les variantes dialectales diversement affixées. Faute d’outil adapté à ses besoins, il procède par comparaisons ponctuelles et répartit les données au sein de chaque article étymologique en fonction des analyses qu’il a faites. Le classement morphologique des matériaux du FEW inclut ainsi implicitement une mine d’informations concernant les éléments formants. Mais les différentes formes ne sont pour l’instant pas aisément repérables, que ce soit pour le spécialiste cherchant à étudier l’un ou l’autre phénomène de morphologie constructionnelle ou, a fortiori, pour l’utilisateur inexpérimenté qui peine à différencier des éléments non explicités. Le lecteur désirant étudier ou avoir accès à la correspondance entre un affixe étymologique et sa réalisation dans les différents parlers de la Galloromania est ainsi astreint à retrouver son chemin dans les quelques études consacrées à ce sujet et à se faire sa propre idée, souvent partielle, de la situation dialectale.Nous souhaitons donc mettre au point un module morphologique proposant des outils qui permettent une consultation élargie des matériaux du FEW sous la forme de tables de correspondance entre les résultats des différents affixes et de panoramas géolinguistiques à l'intérieur des quatre langues représentées dans le FEW et de leurs parlers dialectaux. Ces tables et ces panoramas offriront une aide à la rédaction et à la lecture critique des articles au niveau morphologique en permettant non seulement de déchiffrer plus aisément les informations non explicitées contenues dans les articles, mais aussi de servir de base à des études ultérieures plus poussées. Ce module de repérage des affixes peut bénéficier d’une structure déjà bien développée, tant au niveau institutionnel que scientifique. Le FEW est en effet un point d’appui pour l’ensemble de la lexicographie galloromane, comme l’indique le fait que ce dictionnaire soit au centre de la numérisation des grands ouvrages de lexicologie diachronique romane. Ainsi, l’insertion du projet que nous proposons dans le cadre large d’une collaboration entre des institutions française et allemande (ATILF ; Deutsche Forschungsgemeinschaft) nous permet de profiter des progrès scientifiques accomplis dans ces structures, notamment en ce qui concerne la numérisation des articles du FEW papier visant la mise en ligne des matériaux mais aussi la possibilité d’interrogations diverses sur l’ensemble. À un niveau plus modeste, mais cependant déterminant, ce projet peut de plus profiter de la nouvelle méthode de rédaction modulaire élaborée pendant le subside en cours et qui assure une manipulation des données multiple et facilitée, en prolongeant cette réalisation et en mettant en valeur les résultats obtenus. Il est ainsi possible de tirer profit de l’accessibilité de la structure profonde des articles, inclue dans la rédaction modulaire, pour mettre sur pied le module de repérage des affixes. Pour ce faire, nous souhaitons à la fois sélectionner des articles de la rétroconversion qui présentent des formes affixées en grand nombre et rédiger de nouveaux articles dans lesquels les formes seront balisées, permettant ainsi une recherche sur les affixes. Par ces données, mises à disposition sous forme de tables de correspondance et de base de données relationnelle évolutives, l'utilisateur pourra alors croiser des informations morphologiques et géolinguistiques : c’est-à-dire repérer la portion d'espace couverte par une forme suffixale ou bien la concurrence de formes différentes sur un même territoire, par exemple
-