Project

Back to overview

Les décors peints figuratifs de l'habitat civil médiéval en France avant 1350.

English title The Figurative Wall-paintings in French Medieval Houses before 1350.
Applicant Wirth Jean
Number 124474
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Département d'histoire de l'art et de musicologie Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Visual arts and Art history
Start/End 01.04.2009 - 30.06.2012
Approved amount 166'923.00
Show all

Keywords (4)

moyen-âge; art profane; habitat civil;

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
Malgré un nombre croissant de découvertes dont témoignent les publications monographiques, les décors peints figuratifs de l’habitat médiéval en France avant 1350 n’ont jamais fait l’objet d’une étude d’ensemble. Pourtant la qualité stylistique évidente de ces décors ainsi que l’originalité et la multiplicité des thèmes dans lesquels ils puisent suffisent largement à justifier l’entreprise.
Une quarantaine de décors figuratifs ont déjà été repérés en France, répartis inégalement en faveur de la moitié sud du pays. Ils sont révélateurs d’une pratique civile de la peinture murale largement répandue à différents niveaux de la société, comme le montrent la variété des édifices dans lesquels ils sont conservés. Néanmoins la plupart des thèmes rencontrés trahissent une volonté très nette de la part des commanditaires de souligner une appartenance ou une volonté d’appartenance à l’aristocratie, par le biais de la représentation d’activités liées à son mode de vie.
La plus grande attention sera prêtée aux découvertes équivalentes faites dans les pays limitrophes de la France, d’une part, pour saisir la généralité ou la spécificité des formules, d’autre part pour tenir compte de la délimitation médiévale des entités politiques, des régions linguistiques et des paysages artistiques qui ne correspondent plus à nos frontières actuelles.
De même il faudra prendre en considération l’ensemble des données à notre disposition concernant l’histoire de la peinture murale française, en particulier le décor des édifices religieux, mieux étudié, afin de situer stylistiquement et chronologiquement les éléments de notre corpus.
L’analyse des peintures murales civiles doit également se faire à la lumière de ce que nous connaissons déjà de l’art profane, notamment les marges à drôleries auxquelles nous avons récemment consacré un ouvrage (Genève, Droz, 2008). Le travail s’inscrit donc dans la continuité d’une recherche plus vaste portant sur l’iconographie profane du Moyen Age.
Cette étude comblera une lacune importante de l’histoire de la peinture murale médiévale, en mettant à la disposition des chercheurs un répertoire exhaustif des décors figuratifs de l’habitat civil connus à ce jour et en en donnant la première étude d’ensemble.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
157922 Orner pour Signifier. Les décors peints figuratifs de l'habitat en France avant 1350 01.09.2014 Publication grants

Abstract

Malgré un nombre croissant de découvertes dont témoignent les publications monographiques, les décors peints figuratifs de l’habitat médiéval en France avant 1350 n’ont jamais fait l’objet d’une étude d’ensemble. Pourtant la qualité stylistique évidente de ces décors ainsi que l’originalité et la multiplicité des thèmes dans lesquels ils puisent suffisent largement à justifier l’entreprise.Une quarantaine de décors figuratifs ont déjà été repérés en France, répartis inégalement en faveur de la moitié sud du pays. Ils sont révélateurs d’une pratique civile de la peinture murale largement répandue à différents niveaux de la société, comme le montrent la variété des édifices dans lesquels ils sont conservés. Néanmoins la plupart des thèmes rencontrés trahissent une volonté très nette de la part des commanditaires de souligner une appartenance ou une volonté d’appartenance à l’aristocratie, par le biais de la représentation d’activités liées à son mode de vie.La plus grande attention sera prêtée aux découvertes équivalentes faites dans les pays limitrophes de la France, d’une part, pour saisir la généralité ou la spécificité des formules, d’autre part pour tenir compte de la délimitation médiévale des entités politiques, des régions linguistiques et des paysages artistiques qui ne correspondent plus à nos frontières actuelles. De même il faudra prendre en considération l’ensemble des données à notre disposition concernant l’histoire de la peinture murale française, en particulier le décor des édifices religieux, mieux étudié, afin de situer stylistiquement et chronologiquement les éléments de notre corpus.L’analyse des peintures murales civiles doit également se faire à la lumière de ce que nous connaissons déjà de l’art profane, notamment les marges à drôleries auxquelles nous avons récemment consacré un ouvrage (Genève, Droz, 2008). Le travail s’inscrit donc dans la continuité d’une recherche plus vaste portant sur l’iconographie profane du Moyen Age.Cette étude comblera une lacune importante de l’histoire de la peinture murale médiévale, en mettant à la disposition des chercheurs un répertoire exhaustif des décors figuratifs de l’habitat civil connus à ce jour et en en donnant la première étude d’ensemble.
-