Project

Back to overview

Aspekte der Streicherpraxis in der Romantik

English title Performing Practice on String Instruments in the Romantic Period
Applicant Brotbeck Roman
Number 124007
Funding scheme Publication grants
Research institution Hochschule der Künste HKB Berner Fachhochschule
Institution of higher education Berne University of Applied Sciences - BFH
Main discipline Musicology
Start/End 01.10.2008 - 31.10.2008
Approved amount 7'150.00
Show all

Keywords (6)

performing practice; lutherie; string instruments; Romantic period; virtuoso; historically informed performing practice

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
La section musicale de la Haute école des arts de Berne représente un centre de pointe dans la recherche sur les pratiques d'exécution historiques pour le XIX siècle; cela notamment grâce à une série de colloques internationaux qui ont ressemblé les meilleurs spécialistes du sujet. Le colloque ayant eu lieu en novembre 2006 se consacrait à l'étude des pratiques relatives aux instruments à cordes, avec des résultats d'un intérêt remarquable. Les différentes contributions ont apporté des connaissances nouvelles non seulement pour ce qui est des aspects multiples de la question, mais aussi des différents répertoires dont se compose l'histoire musicale du siècle. Elles ont pu, d'un côté, proposer des perspectives méthodologiques décisives sur de questions déjà débattues (par exemple, les techniques d'analyse des tout premiers enregistrements phonographiques, pour y déceler les caractéristiques du vibrato dans le jeu des grands virtuoses du violon formés dans la seconde moitié du siècle, dans la conférence de Daniel Leech-Wilkinson). De l'autre côté, elles ont apporté d'éclairages tout simplement révolutionnaires sur la manière dont certaines notations étaient effectivement jouées. En ce sens, la contribution de Claudio Bacciagaluppi sur la réalisation de la basse continue dans les recitativi secchi de l'opera buffa italien (non pas au clavecin, mais au violoncelle et contrebasse, moyennant des techniques d'improvisation ensuite oubliées: le résultat est une véritable révolution de nos codes d'écoute) est exemplaire. En outre, on ne pourra que saluer avec plaisir le fait que la structure du colloque témoigne une conception de l'Aufführungspraxis qui ne se limite pas à la reconstruction de données purement techniques, mais s'étend (comme dans la contribution de Beatrix Borchard sur Joseph Joachim) aux implications culturelles les plus complexes. En fait, il y a continuité entre des paramètres qui paraissent plus mécaniques, tels que la réalisation sonore des textes, et d'autres comme le message visuel et le 'rituel' de l'exécution, ou les valeurs véhiculés par le choix des programmes. La pratique d'exécution, en somme, ne s'arrête pas aux éléments techniques: elle est un moment essentiel de l'histoire de la réception, et cette dernière, selon nos perspectives critiques, est à son tour un moment essentiel de la phénoménologie de l'oeuvre d'art. En ce sens, pourvu qu'elle soit menée avec intelligence et esprit d'ouverture, la recherche sur l'Aufführungspraxis n'est pas qu'un aspect ancillaire de la formation du know how de la pratique musicale, mais aussi un moment essentiel de toute réflexion sur la musique.(Luca Zoppelli)
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

-