Project

Back to overview

Les déterminants de la décision de vote dans les votations populaires sur la politique extérieure en Suisse: Une analyse à deux niveaux

Applicant Sciarini Pascal
Number 112171
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Département de science politique et relations internationales Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Political science
Start/End 01.10.2006 - 30.09.2009
Approved amount 131'760.00
Show all

Keywords (5)

voting choice; popular votes; foreign policy; Switzerland; two-level analysis

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
La question de l'ouverture de la Suisse au monde en général, et à l'Europe en particulier, figure depuis une quinzaine d'années au centre de l'agenda politique suisse. Cette question divise profondément tant l'élite politique que l'opinion publique. L'influence croissante exercée, via la démocratie directe, par les citoyens et citoyennes suisses sur l'élaboration de la politique extérieure a favorisé la multiplication d'études sur le thème au cours des dix dernières années. Toutefois, les controverses sont encore nombreuses. En particulier, la littérature n'a, à ce jour, pas avancé de réponses satisfaisantes quant à la nature des déterminants du vote dans les votations populaires sur la politique extérieure. L'objectif de ce projet est de remédier à cette lacune et d'identifier le poids relatif des déterminants idéologiques, culturels, utilitaristes et cognitifs dans la décision de vote en matière de politique extérieure. A cette fin, le projet innove du point de vue méthodologique, en s'appuyant sur des analyses statistiques "à deux niveaux", c'est-à-dire des analyses qui tiennent compte simultanément du niveau individuel et du niveau contextuel. Ces analyses seront appliquées à l'ensemble des votations fédérales en matière de politique extérieure stricto sensu (politique européenne, adhésion à l'ONU, etc.) et en matière de politique d'immigration, d'asile et des étrangers de la période 1981-2005, soit vingt-cinq votations. Les données individuelles seront tirées des enquêtes d'opinion VOX conduites après chaque votation fédérale. Au niveau du contexte, nous tiendrons d'une part compte des caractéristiques de l'objet soumis au vote (type juridique, importance, complexité) et de la campagne de votation qui s'y rapporte (intensité, direction, conflictualité). Les données relatives à la campagne référendaire seront basées les annonces publicitaires publiées dans trois quotidiens alémaniques et trois quotidiens romands au cours des quatre dernières semaines précédant chaque scrutin. D'autre part, nous inclurons également des données du contexte cantonal (situation économique, facteurs institutionnels, culturels et politiques). Les analyses à deux niveaux permettront non seulement d'évaluer le poids des différents types de déterminants individuels et contextuels, mais aussi - et surtout - de mesurer comment les deux niveaux (individuel et contextuel) interagissent et contribuent ensemble à la décision de vote. Si l'intérêt de ce projet est avant tout scientifique - il fournira une contribution précieuse au débat correspondant en Suisse et à l'étranger - son importance politique est également considérable, dans la perspective des futures votations populaires sur la politique extérieure, en général, et d'un éventuel vote sur l'adhésion de la Suisse à l'Union européenne (UE), en particulier.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

-