Publikation

Zurück zur Übersicht Alle Daten anzeigen

Originalbeitrag (peer-reviewed)

Zeitschrift Ecrans
Verlag Classiques Garnier, Paris
Volume (Issue) 1(5)
Seite(n) 135 - 167
Titel der Proceedings Ecrans
DOI 10.15122

Abstract

Cette étude exploite des documents déposés dans le fonds Claude Autant-Lara de la Cinémathèque suisse pour montrer comment l’adaptation du roman Stendhal Le Rouge et le Noir réalisée par Claude Autant-Lara en 1954 et scénarisée par Jean Aurenche et Pierre Bost témoigne de la conception que le milieu du cinéma se faisait du romancier à l'époque et d'une volonté d’exploiter la valeur patrimoniale de l’oeuvre littéraire, dans le contexte du cinéma dit de la "Qualité française" . Dans la séquence d’ouverture du film consacrée au procès de Julien, analysée ici en détail, le héros se fait le porte-parole des auteurs du film et permet à ceux-ci de souligner l’écho contemporain de la “chronique” de Stendhal.
-