Publikation

Zurück zur Übersicht

Faire être « Anonymous »: figuration et dé-figuration d'un collectif impropre

Publikationsart Peer-reviewed
Publikationsform Originalbeitrag (peer-reviewed)
Publikationsdatum 2016
Autor/in Kaufmann Laurence, Rios Luque Rafael, Glassey Olivier ,
Projekt A l'épreuve du scandale. Figures de la singularité et régimes de visibilité dans l'espace public contemporain
Alle Daten anzeigen

Originalbeitrag (peer-reviewed)

Zeitschrift Raison publique
Volume (Issue) 20
Seite(n) 145 - 174
Titel der Proceedings Raison publique
DOI non connu

Abstract

«We are Anonymous, We are legion, Expect us...». Même si l’impact effectif du mouvement «hacktiviste» Anonymous reste sujet à caution, l’ontologie inédite du Nous anonyme et hétérogène qu’il fait advenir à l’existence ainsi que les dispositifs qui oeuvrent à sa maintenance est tout à fait fascinante. D’une part, Anonymous se caractérise par un « nom impropre » qui obscurcit l’identité de ses référents et garde la trace irrévocable de la multiplicité qui le compose. D’autre part, Anonymous est un collectif ahiérarchique, tout au moins officiellement, qui rejette le principe de représentation et récuse tous les critères d’appartenance culturels et sociaux. Les propriétés iconographiques et déontiques que revendique cet être collectif étrange ont un double intérêt pour la philosophie politique et la sociologie. Non seulement elles permettent de comprendre l’émergence de nouveaux types de collectifs mais elles permettent également d’éclairer, pour ainsi dire en creux, le mode d’existence des collectifs plus « propres » qui meublent le monde social
-