Publikation

Zurück zur Übersicht Alle Daten anzeigen

Buch (peer-reviewed)

Verlag S.l.: s.n., Nimègue
ISBN 978-94-028-0239-9
Status Publiziert

Open Access

URL http://hdl.handle.net/2066/159141
OA-Form Repositorium

Abstract

Thèse de doctorat de Sara Schulthess Les conquêtes arabo-musulmanes entreprises depuis la moitié du 7e s. constituent un événement historique majeur, avec notamment des effets linguistiques importants. Avec l’arrivée de la langue arabe, les chrétiens en Irak, Syrie-Palestine, Égypte et au Maghreb commencèrent à utiliser cette langue dans les différentes sphères de la vie courante, en parallèle ou au détriment des langues installées telles que le syriaque, le grec, le copte et le latin. Ces communautés chrétiennes commencèrent à traduire leurs Écritures en arabe probablement autour du 8e et des centaines de manuscrits préservent ces versions arabes. Malgré son importance, cette tradition a été peu étudiée depuis le début du 20e s. Toutefois, nous pouvons observer un regain d'intérêt pour les manuscrits arabes du Nouveau Testament depuis quelques années. Cette thèse cherche à comprendre le peu d’intérêt montré jusqu’à présent pour ce champ de recherche et à participer au renouveau de celui-ci en étudiant un corpus largement inexploré, celui des manuscrits arabes des lettres de Paul. Nous proposons un répertoire des manuscrits arabes des lettres de Paul et une étude détaillée d'un manuscrit particulier, le Vaticanus Arabicus 13. Nous éditons la première lettre aux Corinthiens dans ce manuscrit du 9e siècle et en étudions les aspects linguistiques, philologiques et théologiques intéressants.