Publication

Back to overview Show all

Original article (peer-reviewed)

Journal Socio-anthropologie
Page(s) 89 - 108
Title of proceedings Socio-anthropologie
DOI 10.4000/socio-anthropologie

Open Access

URL https://journals.openedition.org/socio-anthropologie/3817#article-3817
Type of Open Access Publisher (Gold Open Access)

Abstract

À partir d’une ethnographie multisituée des fêtes de danse sénégalaise appelées tànnëbéers, cet article interroge le rôle des performances musicales et dansées pour la recomposition des appartenances et des frontières d’une communauté sénégalaise en migration. En s’appuyant sur le concept de « communauté émotionnelle », il met en exergue l’importance des émotions pour la production situationnelle, éphémère et versatile de liens communautaires et la négociation des frontières sociales. Après avoir interrogé la manière dont les idées de « tradition » et de créativité artistiques sont mises en tension par la reterritorialisation des tànnëbéers en Europe, il examine comment musiciens et danseurs constituent des acteurs majeurs de la transnationalisation de cette festivité dans de nouveaux espaces, et comment ils contribuent à redessiner les frontières communautaires par leurs médiations musicales.
-