Lead
Le concept de démocratie augmentée (Augmented Democracy), développé par Hidalgo et son équipe (2018) au Massachusetts Institute of Technology (MIT), propose d'explorer comment la l'intelligence artificielle pourrait soutenir des processus décisionnels démocratiques. Il repose sur l'hypothèse que (1) plus d'information et plus d'instances de participation ne sont pas nécessairement la solution au déclin de la participation citoyenne dans les États démocratiques libéraux, et que (2) l'IA s'infiltre progressivement dans tous les aspects de nos vies, y compris la politique. C'est précisément ce que ce projet interdisciplinaire vise à examiner : comment l'IA pourrait favoriser la démocratie, la participation citoyenne et soutenir les décideurs politiques.

Lay summary
Après plus de 15 ans de développement, le Conseil fédéral a décidé de suspendre temporairement la mise en oeuvre du vote électronique en Suisse. Cette décision illustre bien la difficulté de définir le rôle des technologies numériques dans les démocraties libérales. D'une part, la baisse de la participation politique exige de nouveaux instruments pour favoriser l'engagement des citoyens. D'autre part, les préoccupations croissantes en matière de cybersécurité et les campagnes de désinformation obligent les gouvernements à réduire les initiatives de vote électronique. Dans le débat sur le rôle des technologies numériques dans les démocraties libérales, l'intelligence artificielle (IA) est probablement la plus controversée. Cette technologie suscite les plus grands espoirs (par exemple, l'IA peut aider à résoudre des problèmes mondiaux tels que le changement climatique) et soulève en même temps de nombreuses préoccupations (par exemple, l'IA finira-t-elle par prendre en charge les négociations politiques et prendre toutes les décisions ?). Si l'avenir de cette technologie n'est pas encore clair, il est néanmoins crucial de proposer quelques orientations qui puissent bénéficier aux citoyens et aux démocraties libérales en général.  

Puisque l'avenir des démocraties est remis en question par certains universitaires, dirigeants politiques et entrepreneurs technologiques, ce projet souhaite explorer si une application d'IA, basée sur le concept de "Augmented Democracy" peut favoriser la démocratie libérale. Ce projet de recherche souhaite acquérir, en un an, suffisamment de données pour conclure si cette application d'IA mérite d'être explorée plus avant. Cette expérience devrait donc nous permettre de savoir si les "digital twins" peuvent servir de base à des projets de recherche plus ambitieux, en particulier pour étudier leur potentielle résistance aux campagnes de désinformation et aux cyber-attaques. Les données recueillies et le rapport devraient également contribuer à un débat public sur l'avenir de la démocratie et le rôle d'AI et des TIC en général.