Lead
Récemment, la recherche écologique a identifié une série de problèmes environnementaux produits par l'augmentation de l'invasion de l'aulne vert sur les pâturages, par exemple perte de biodiversité, lessivage d'azote et acidification du sol. Cependant, aucune solution durable, liée au potentiel de gestion pastorale de ces zones, n'a été proposée jusqu'à présent. Cette recherche vise à combler les lacunes dans les connaissances sur (a) le potentiel fourrager du feuillage d'aulne vert pour des races bovines rustiques, (b) la dynamique de la végétation à court terme après une pression intense du bétail dans les zones dominées par l'aulne vert, (c) et la redistribution de l'azote dans les pâturages couverts de l'aulne vert.

Lay summary

Au cours des dernières décennies, la réduction des activités agro-pastorales dans les zones de montagne suisses a déterminé de profondes modifications du paysage, avec de vastes processus de reboisement sur des pâturages anciens. Aujourd'hui, la Suisse compte environ 679 km2 de zones dominés par des peuplements purs d'aulnes verts, l'espèce la plus répandue en Europe centrale. Les communautés végétales dominées par cette espèce pionnière et fixatrice de N2 présentent plusieurs conséquences agroenvironnementales négatives, telles qu'une faible diversité végétale et animale, le lessivage des nitrates et du carbone organique dissous ainsi que leur concentration dans les eaux de ruissellement et l'acidification des sols. Le projet vise à étudier des dynamiques écologiques spécifiques, telles que l'évolution de la composition botanique et les flux de translocation de l'azote, dans les pâturages envahis par l’aulne vert à travers la pâture ciblé. Nous proposons de placer stratégiquement des points d'attraction (PA), c'est-à-dire des blocs à base de mélasse ou des blocs de sel phosphaté, dans des zones recouvertes d'aulnes verts pour accroître leur utilisation par de races bovines rustiques, comme la race Highland. Avec le placement des PA, nous prévoyons d'augmenter le temps passé par les troupeaux dans les zones colonisées par l’aulne, leur consommation de feuilles d'aulnes verts, leur teneur en N dans leurs excréments, et par conséquent leur translocation vers les zones de repos du bétail, qui sont généralement situées dans les zones les plus plates des pâturages. De plus, grâce aux actions exercées par les animaux autour des sites PA, telles que l'augmentation de la défoliation des aulnes, les dommages mécaniques aux branches par piétinement, ainsi que le transport des semences, des variations importantes des communautés végétales sont également attendues, avec des effets bénéfiques sur la restauration de la composition végétale typique des pâturages. Pour bien comprendre la dynamique écologique, l'étude vise à évaluer (i) les caractéristiques chimiques et la digestibilité du feuillage de l'aulne vert, (ii) les changements induits par la présence de PA dans l'occupation des pâturages par le bétail, (iii) les effets produits sur la restauration de la végétation autour de PA et (iv) la redistribution de l’azote opérés par les animaux, depuis les zones recouvertes d'aulnes verts jusqu'aux diverses aires de repos du bétail. Par conséquent, cette recherche pourrait fournir des informations utiles pour concevoir des systèmes de gestion du pâturage innovants et durables pour la restauration des pâturages colonisés par Alnus viridis.