Lead
Les prothèses de jambe sont des équipements exigeant un grand travail de personnalisation afin de s’ajuster convenablement sur le membre de l’amputé et lui permettre de marcher sans douleur. Cette recherche propose d’utiliser des processus de fabrication automatisés pour fabriquer la partie de la prothèse en contact avec le moignon: le manchon en silicone.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

En raison de la complexité liée à la fabrication de prothèses sur mesure, 90% des amputés utilisent des membres artificiels de forme standardisée, qui offrent un ajustement imparfait. En effet, avec les méthodes de fabrication actuelles, les systèmes sur mesure restent extrêmement coûteux et donc inabordables pour la grande majorité des amputés.

 

Pour élargir l'accès aux manchons personnalisés de haute qualité, nous avons développé un processus de fabrication automatisé. Ce processus de fabrication comprend: 

 

  1. Un scanner 3D pour acquérir la forme du membre résiduel, spécialement conçut pour offrir une bonne facilité d’emploi aux prothésistes
  2. Un logiciel qui permet la visualisation 3d du membre ainsi que l'édition et le design du manchon
  3. Des machines spécialisées pour la production de pièces en silicone

Ce travail de recherche s’axe sur le développement de l’automation lié à la 3 ème étape du procédé.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

La technologie développée permettra de diminuer le cout de production des manchons prothétique sur-mesure, et de ce fait offrira la possibilité au système de santé d'en ouvrir l'accès à la majorité des patients. La possibilité de personnalisation unique au patient facilitera la prescription du médecin prescripteur et accélérera la démocratisation des solutions de hautes performances pour les personnes à mobilité réduite dans le monde.

Ce projet permettra simultanément d'améliorer la vie quotidienne des amputés, d'augmenter les bénéfices des prothésistes et de réduire les coûts globaux des soins de santé.

Résultats

Le projet a permis une amélioration considérable de la technologie; permettant à l'automation de passer d'un stade de TRL 3 à TRL 7. La machine a produit ses premiers manchons entièrement à la mesure d'un patient sans support humain en juin 2020. Ces premiers manchons seront testés avec des patients dans les prochains mois. La technologie sera ensuite industrialisée. La mise en fonction des premières machines est prévue en 2022.