Lead
Incorporer l’africanité. Circulations, créations et catégorisations identitaires dans la pratique des danses africaines (France, Suisse)

Lay summary

Contenu et objectifs du projet

Cette recherche interrogera les processus d’identification et d’incorporation sociale en œuvre dans la pratique des danses africaines en France (Paris et Lyon) et en Suisse romande (Genève et Lausanne), en adoptant une perspective ethnographique multiscalaire et comparative. En partant principalement du cas du sabar, une performance musicale et dansée sénégalaise, elle examinera comment ces apprentissages dansés conduisent à l’incorporation de référents identitaires malléables, à la fois dans le corps même des danseurs/élèves, et dans les villes d’accueil, en lien avec les politiques culturelles locales. 

Au moyen d’une méthode associant la participation observante des situations de performance, l’analyse des trajectoires de danseurs, et l’ethnographie multisituée des réseaux des danses africaines entre Afrique et Europe, cette étude répondra à trois objectifs : retracer l’historicité de ces pratiques ; comprendre les processus d’incorporation sociale et culturelle des migrants africains qu’elles accompagnent ; mettre en lumière les catégorisations développées dans leur sillage, dans le registre de l’ethnicité, de la classe, de la race ou du genre.

 

Impact

Cette recherche révélera quelle idée de l’africanité se fabrique dans le creuset des danses et des circulations entre Afrique et Europe. Elle approfondira un champ de recherche encore parcellaire sur les créations artistiques au travers desquelles les minorités noires des villes européennes inventent leurs modes de reconnaissance, de visibilité et d’incorporation. Elle offrira des éléments de discussion heuristiques à la fois pour le domaine de l’anthropologie et de la sociologie, mais aussi plus globalement pour les disciplines s’intéressant aux politiques culturelles et artistiques.