Lead
Notre connaissance de l'évolution des espèces a énormément changé depuis les premières hypothèses émises par Darwin. La connaissance détaillée des mécanismes permettant la création de nouvelles espèces reste toutefois imparfaite. Ce projet se propose d'étudier les mécanismes génétiques qui ont permis l'apparition rapide des espèces de poissons clown. Il permettra de mieux comprendre comment ces espèces se sont adaptées à leur environnement en acquérant la capacité de vivre dans les anémones de mer. Cela donnera un nouvel éclairage aux facteurs importants permettant l'évolution de la biodiversité.

Lay summary
L'étude de l'évolution des espèces peut être envisagée soit en étudiant la variation existant entre populations soit en comparant les espèces entre elles. Ces deux approches ont apporté des éléments essentiels pour comprendre les processus de spéciation. L'unification de ces approches est considérée comme l'un des défis à relever en biologie évolutive afin de fournir un pont entre les processus évolutifs découlant de la variation au niveau intraspécifique (niveau micro-évolutif) avec la variation interspécifique (niveau macro-évolutif). Cette tâche est rendue difficile car ces deux niveaux d'organisation utilisent des méthodes et des concepts séparés.

Ce projet propose de combiner des développements théoriques avec l'acquisition de nouvelles données génomiques pour lier les processus micro et macro-évolutifs. Nous proposons tout d'abord une nouvelle approche qui utilise la modélisation Bayésienne pour étendre les modèles macro-évolutifs et permettre l'incorporation de la variance au sein d'un trait morphologique durant l'estimation des taux d'évolution. Nous allons associés ces développements théoriques avec l'acquisition de nouvelles données morphologiques, écologiques et génomiques sur les poissons clown pour évaluer les facteurs impliqués dans le déroulement de la radiation adaptative de ce groupe de poisson. Ceci va permettre de mieux décrire les processus impliqués en étudiant cette radiation dans une perspective phylogénétique ainsi qu'au niveau des populations. Cette étude de la radiation adaptative des poissons clown va permettre d'améliorer notre connaissance des mécanismes qui déterminent la diversité des espèces en combinant plusieurs types d'approches théoriques et empiriques. L'objectif est de mieux caractériser le lien entre les modèles macro-évolution et les mécanismes de micro-évolution afin de mieux comprendre un phénomène important pour expliquer la diversité de la vie et l'origine des espèces.