Lead
Ce projet consiste à étudier le rôle de l'épissage alternatif des ARNm pour la fonction et l’intégrité de l'épithélium intestinal, ainsi que les conséquences d’une dérégulation de ce mécanisme pour le développement des maladies inflammatoires chroniques de l'intestin ou du cancer colorectal.

Lay summary

L'épithélium intestinal est constitué d’une seule couche de cellules formant une barrière physique entre le corps et l'environnement. L'épithélium de l’intestin interagit avec la flore intestinale et le système immunitaire des muqueuses pour former un micro-environnement complexe dont l’intégrité nécessite une régulation rigoureuse. Des perturbations de l’interaction flore intestinale-système immunitaire conduisent à des troubles intestinaux associés à un dysfonctionnement de l'épithélium, tels que les maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) ou le cancer colorectal (CCR). Plusieurs facteurs environnementaux ou génétiques ont été directement associés à ces maladies. Néanmoins, le rôle des modifications post-transcriptionnelles dans la régulation du développement des MICI ou du CC est peu connu. En particulier, la contribution de l'épissage alternatif des ARN messagers (ARNm) à l’évolution de ces maladies n’a pas encore fait l’objet de recherches approfondies.

Notre hypothèse de travail est qu’une dérégulation du contrôle de l'épissage alternatif des ARNm favorise le développement des MICI ou du CCR. Pour évaluer cette hypothèse, nous emploierons des modèles animaux ainsi que des échantillons de patients atteints de MICI ou du CCR.

Avec ces recherches, nous espérons étendre nos connaissances actuelles sur le rôle de l'épissage alternatif des ARNm dans l’intégrité de l'épithélium intestinal ainsi dans l'initiation ou la progression des MICI ou du CCR. De plus, notre étude a le potentiel de révéler des isoformes de gènes spécifiques à ces maladies qui pourraient servir de biomarqueurs ou de cibles thérapeutiques.