Lead
Ce projet a pour objet de repenser les fondements théoriques et empiriques du discours de 'faillite de l'Etat' dans les pays comme la République Démocratique du Congo (RDC). Afin de comprendre les dynamiques de trans/formation de l'Etat au niveau micro et dans un contexte urbain, ce projet se base sur un travail de terrain ethnographique dans trois villes importantes de la RDC: Kinshasa, Goma et Lubumbashi. Placées au cœur des politiques locales d’aménagement, des questions de citoyenneté et des dynamiques économiques, les villes, en particulier en Afrique où elles sont en plein expansion, sont aujourd’hui plus que jamais liées au destin et à l’évolution des Etats, en particulier ceux que la communauté internationale considère trop fragiles pour y exercer leur « gouvernementalité ».

Lay summary
La thèse de la faillite de l’Etat trouve ses fondements théoriques dans l’idéal-type Wébérien de l’Etat moderne. Les dysfonctionnements de l’Etat en faillite sont donc symptomatiques de l’échec de la domination légale-rationnelle à s’imposer comme modèle d’organisation politique. Cette thèse adopte donc une approche théorique pluridisciplinaire qui cherche à redéfinir la notion de pouvoir et le rôle des relations Etat-citoyens au quotidien dans la perpétuation des pratiques de l’Etat. Une analyse ethnographique et anthropologique des transformations de l’Etat congolais à travers la large palette de ‘stratégies interactionnelles’ utilisée par les citadins et les agents de l’Etat afin de négocier la distribution de services publics de base, pourrait donc en expliquer sa réplication – et peut être son évolution - en dépit de son image moribonde véhiculée par le discours de la ‘faillite de l’Etat’. Dans un contexte d’interventions internationales cherchant à rétablir l’autorité de l’Etat dans les pays en voie de deéveloppement il devient urgent de repenser les principes néo-libéraux et Wébériens qui permettent aujourd’hui aux pays riches de la communauté internationale d’appréhender, souvent de manière erronée, un (tiers-)monde qu’elle tente de façonner et de dominer