Lead
L’essor des sciences citoyennes constitue une transformation historique profonde des relations entre sciences et société. Le public est aujourd'hui invité à participer à la production du savoir scientifique, et plus seulement à des délibérations sur les contenus scientifiques produis par les experts. La participation du public promet d’atteindre, en même temps, plusieurs objectifs scientifiques, éducatifs, et politiques. Les sciences citoyennes rendraient possible des études, notamment sur l'environnement, à grande échelle, elles permettrait au public de mieux comprendre le fonctionnement de la science, et assurerait une plus grande démocratisation de la science.

Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche 

The projet “The Rise of the Citizen Sciences: Rethinking Public Participation in Science” propose la première étude historique approfondie de cette transformation des rapports entre science et société. La participation publique à la science a été très commune à diverses périodes dans le passé et s’est déployée selon des formes sociales très varriés, depuis les naturalistes Victoriens, aux astronomes amateurs, ou aux bricoleurs de radios et d’appareils électroniques. Ce projet examinera cette diversité, en Europe, aux Etats-Unis, et en Asie, en examinant en détails divers projets de sciences citoyennes. Il propose aussi la première biographie collective des millions de personnes à travers le monde qui participent à des projets de sciences citoyennes, afin de mieux comprendre leurs motivations, leurs représentations, et les effets de leur participation sur leur statut de citoyens. Une des hypothèses clés de ce travail est que les sciences citoyennes représentent une transformation particulièrement radicale pour les sciences expérimentales, qui ont été, bien plus que les sciences naturalistes, tenues à l’écart du public. Une autre hypothèse est que les sciences citoyennes, représentent une nouvelle tentative de légitimation de la science face à un public toujours plus critique face aux savoirs experts.

 Contexte scientifique et social du projet de recherche

Les études sur la participation publique dans les sciences se sont concentrées jusqu’ici sur les dispositifs délibératifs qui impliquaient les citoyens dans des discussions ou des décisions sur des sujets technologiques ou scientifiques. Ce projet porte sur la participation des citoyens dans la production des connaissances. Il fait appel à des nouvelles méthodes des “digital humanities”. Plus largement, il s’inscrit dans la redéfinition de l’expertise et l’essor de la participation des amateurs à la production culturelle notamment par la musique, la photographie ou le journalisme.