Lead
Toute langue possède des moyens grammaticaux pour formuler des questions. Puisque les phrases interrogatives font interagir des représentations syntaxiques, sémantiques et prosodiques, leur étude constitue un lieu privilégié pour l'exploration des liens entre les différent modules de la grammaire.Ce projet a comme but d'explorer le mappage entre, d'une part, le système sonore et prosodique du langage et, d'autre part, le système conceptuel-intentionnel. Cette problématique sera abordée en étudiant les expressions interrogatives in situ en français. L'étude englobera une face syntaxique, des études quantitatives de corpus et une dimension expérimentale.

Lay summary
En dépit d'un nombre non-négligeable de travaux sur ce sujet, aussi bien la description que l'analyse des wh in situ français ne sont pas satisfaisantes. La littérature sur ce sujet attribue des propriétés sémantiques et prosodiques souvent contradictoires aux wh in situ et, sur la base des données problématiques, propose des analyses complexes et mutuellement incompatibles ayant des implications importantes pour l'architecture de la grammaire.

Pour remédier à ces lacunes, ce projet propose une étude englobant une face syntaxique, des études quantitatives de corpus et une dimension expérimentale.

Au delà de l'établissement d'une base de données fiable de la distribution des wh in situ en français, le projet abordera les questions suivantes, parmi d'autres :