Lead
Les systèmes nucléaires avancés utilisant un combustible liquide sous forme de sels fondus possèdent des caractéristiques de sûreté et de développement durable uniques en leur genre. Ce projet étudie plusieurs concepts et propose un design préliminaire d’un tel réacteur.

Lay summary

Le Monde a besoin d’énergie générée de manière durable, propre, abondante, bon marché et sûre. Les avancées technologiques dans le domaine nucléaire permettent de donner des réponses aux problèmes existants de cette forme d’énergie, notamment le risque et les conséquences d’accidents ainsi que la production de déchets radioactifs de longue durée. La mise sur le marché de tels systèmes permettrait une synergie bénéfique avec les énergies renouvelables existantes et futures. Les réacteurs à sels fondus utilisent du combustible nucléaire sous forme liquide, dissout dans un sel d’halogénures.  Cette propriété améliore la résistance aux accidents de tels systèmes en permettant par exemple le drainage du cœur dans un réservoir refroidi de manière passive. La nature fluide du combustible implique l’absence de dégâts dus aux radiations, ce qui lève les limitations usuelles sur le temps passé par le combustible en cœur (et donc sur la quantité d’énergie extraite).  L’utilisation de sels fondus permet, elle, de réduire le nombre d’étapes nécessaires pour le retraitement du combustible (normalement d’abord converti en sel). 

Le but du projet est de produire un design préliminaire d’un réacteur à sels fondus modulaire et de faible puissance à l’aide de la littérature et d’outils computationnels modernes. Il est initialement prévu d’utiliser un spectre neutronique rapide et un fonctionnement en cycle fermé (recyclage total du combustible), d’autres possibilités étant à envisager et à évaluer.