Lead
Ce projet vise à développer notre connaissance du processus de compréhension des émotions au niveau du discours en examinant plus particulièrement le lien entre l’expérience émotionnelle des lecteurs et lectrices (réelle ou simulée) et la compréhension de l’émotion décrite dans un texte.

Lay summary

Comprendre un texte repose sur la compétence des lecteurs et lectrices à élaborer une représentation mentale du contenu du texte. Cette représentation mentale est basée sur des informations prélevées du texte lui-même et sur des informations directement déduites par les lecteurs et lectrices, nommées inférences. L’inférence émotionnelle, qui correspond à la déduction de l’émotion des personnages, est au centre de ce projet. 

Le premier objectif du projet est de déterminer quelles sont les informations permettant la construction d'une représentation de l'émotion. En manipulant les informations émotionnelles présentées dans le texte ainsi que la manière de les présenter il sera possible de déterminer quelles sont les conditions nécessaires à l'apparition d'une inférence émotionnelle et plus généralement à la compréhension de l'émotion.

Le deuxième objectif du projet est d'évaluer l’importance du processus de simulation dans la compréhension des émotions. Par ce processus de simulation, les lecteurs et lectrices se mettent à la place du personnage et font, d’une certaine manière, l’expérience de la situation décrite dans le texte. Si ce processus a été étudié au niveau lexical (mot), il est encore méconnu au niveau du discours (dans notre cas, le texte).

Le lien entre informations émotionnelles et processus de simulation sera étudié sous trois angles différents: 

(1) en étudiant la relation entre le processus naturel de l’émotion et la compréhension de celle-ci

(2) en examinant l’activation de propriétés émotionnelles internes (p. ex. avoir chaud) et externes (p. ex. rougir) lors de la compréhension de l’émotion

(3) en observant le processus de simulation de l’émotion à l’aide de mesures physiologiques liées aux réactions faciales des lecteurs et lectrices lors de la lecture de textes émotionnels.