Lead


Lay summary

La prolongation de la requête vise à mener à terme après concentrations les trois enquêtes historiques  imbriquées mais distinctes sur la fin supposée des chrétientés dans le catholicisme romand en prenant appui sur les comparaisons établies avec d’autres terrains (Bretagne, Savoie, Québec).

Le recentrage des trois axes de recherche sur des objets significatifs et sur des problématiques riches s’est opéré en fonction des thèmes découpés précédemment et en tenant compte des sources disponibles et les plus appropriées.

Le premier volet institutionnel se concentre sur un des acteurs essentiels dans l’évolution  des régimes de religiosité que constitue le « clergé ». Le flux de son recrutement et ses caractéristiques sociales, géographiques et culturelles, les transformations de la formation et les changements de son statut tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’institution sont révélateurs des changements observés et des permanences constatées. L’enquête a été bien engagée mais des compléments s’imposent notamment en ce qui concerne un recrutement parallèle opéré par des ordres religieux et des congrégations régulières qui obéit à des rythmes et à des modalités différentes pouvant modifier la configuration générale des changements.

Dans le deuxième volet la concentration de l’enquête s’est effectuée sur le trinôme : « partis, presse et syndicats » en voie de déconfessionnalisation. Derrière les changements de façade, la recherche s’est focalisée sur les transformations en profondeur ou non des appareils, des contenus doctrinaux et des positions idéologiques selon des cas de figure où les positions observées à divers niveaux permettent de mesurer des évolutions, des disparitions ou des réactions en plusieurs sens. Les variations générales sont fortes dans un trend commun entre les cantons de Fribourg, du Valais ou du Jura sans oublier le cas particulier de Genève. Des dépouillements de presse doivent encore être menés faute de sources originales dans les instances concernées.

Quant au troisième volet trop vaste il a été recentré sur les deux pôles « familles-femmes » où le discours de l’institution. Les opinions et pratiques de ses membres,en particulier féminines, conduisent à des tensions internes et externes très révélatrices des changements opérés dans l’emprise religieuse sur l’ensemble de la population. L’examen de ces champs de tensions,  de l’évolution lente des discours et des changements plus rapides et visibles des pratiques dans un contexte de contestations féministes exigent des observations fines de divers lieux où se remarquent des défections de masse et des jeux de pouvoir. Les investigations entreprises  se concentrent sur des thèmes et des modalités de conflits bien délimités par des débats et des enjeux politiques et ecclésiologiques.