Lead
Planification à long terme d’infrastructures durables de distribution et de traitement de l’eau Les conduites d’eau potable, les canalisations et les stations d’épuration nécessitent un peu partout des rénovations. La politique actuelle dans le domaine de l’eau en Suisse n’est toutefois qu’insuffisamment préparée à une planification durable et stratégique de ces infrastructures.

Lay summary

Contexte
Les infrastructures de distribution et de traitement de l’eau doivent rester en état de fonctionnement aussi longtemps que possible. Leur planification est toutefois complexe: des événements extrêmes tels que sécheresses ou crues doivent être pris en compte tout comme le besoin croissant en eau ou le développement démographique. De plus, les acteurs doivent être impliqués dans les processus décisionnels. La séparation de l’élimination des eaux usées et de l’approvisionnement en eau potable en unités organisationnelles distinctes est un point faible dans la planification. Il existe certes des dispositifs permettant d’identifier les défauts dans l’infrastructure d’une commune et de proposer des plans d’investissement. Mais ils ne permettent pas une planification à long terme – entre autres parce qu’il manque les outils nécessaires.

But
Ce projet élabore des aides à la décision, afin d’améliorer la planification à long terme des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’évacuation des eaux usées. Il aspirera à un équilibre entre les coûts économiques, les aspects écologiques et les valeurs sociales. Ce projet tiendra particulièrement compte du fait que, dans de nombreuses communes, les données exactes sur les infrastructures manquent et que le développement futur ne peut être prédit de manière certaine. A l’aide d’une analyse décisionnelle à plusieurs niveaux, les préférences subjectives des différents décideurs seront prises en compte. Les aides à la décision seront développées et validées dans plusieurs communes, en collaboration avec les partenaires issus de la pratique.

Portée
Les instruments à développer soutiennent le passage d’une «réparation» basée sur les problèmes à une planification prévoyante des infrastructures de distribution et de traitement de l’eau. Les acteurs participant aux études de cas seront sensibilisés aux questions de planification, grâce à leur inclusion dans un processus de planification communautaire et orienté vers l’avenir. Cette approche peut être adaptée à d’autres situations difficiles, nécessitant la prise de décisions et impliquant un nombre d’acteurs différents.