Lead


Lay summary
LeadDans l'opéra baroque les " affects" sont exprimés aux moyen d'airs ayant caractère statique et synchronique. Le projet vise à vérifier si ce phénomène correspond à une certaine forme historique de l'expression émotionnelle, voire à certaines caractéristiques cognitives et fonctionnelles que les neurosciences actuelles attribuent à l'émotion.RésuméDans sa forme classique, un air est conçu comme une sorte d'" arrêt sur image " qui élabore, selon tel ou tel modèle formel, une réaction émotive ponctuelle, en l'étendant sur une durée chronométrique sans évolution interne. À partir de la fin du XVIIIe siècle, ce type de représentation est perçu comme artificiel, incapable de transmettre la " vraie " nature (dynamique, évolutive) de l'émotion . Toutefois les émotions ont aussi fonction une communicative et sociale. Le signifiant qu'est l'air baroque renvoie à un signifié émotionnel qui pourrait être déjà formé, selon les structures de l'esprit de cette société, de manière à faciliter et à justifier un codage spécifique. En outre la recherche actuelle sur les émotions, élaborée à partir des neurosciences, souligne la structuration temporelle inhérente à l'expérience émotive, et l'importance de l'émotion comme moyen de régler la participation de l'individu au jeu social. ButRéinterpretation du plus important phénomène " de longue durée " dans l'histoire des genres de musique dramatique (opéra, oratorio, cantate) de l'Europe de l'Ancien Régime : l'expression des états émotionnels par le biais d'une structure formalisée et statique, l'air. Réévaluation systématique des sources théoriques (musicales et théâtrales) afin de les croiser, d'un côté, avec les conceptions psychologiques de l'époque ; de l'autre, avec les acquis les plus récents des affective sciences. SignificationEssentiellement interdisciplinaire (la théorie des arts visuels, peinture et sculpture, sera aussi prise en considération, en raison du caractère " statique " de sa représentation, tout comme l'histoire de la médicine et de la psychologie), la recherche se propose comme une analyse anthropologique d'un moyen d'expression apparemment très conventionnel. On souhaite également mener une expérience dans le domaine, qui s'annonce fructueux pour les décennies à venir, du nouveau rapprochement entre les paradigmes des sciences historiques (anthropologie culturelle appliquée aux sociétés du passé) et ceux des sciences " naturelles ", notamment, de la recherche sur le cerveau et les mécanismes émotionnels.