Project

Back to overview

L'économie de la précarité. Valuations et évaluations au sein des circuits de commerce des jeunes NEET

Applicant Plomb Fabrice
Number 185137
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Dépt. des Sciences de la Société Université de Fribourg
Institution of higher education University of Fribourg - FR
Main discipline Sociology
Start/End 01.09.2019 - 31.08.2022
Approved amount 439'890.00
Show all

Keywords (8)

Réseaux; Jeunesse; Circuit de commerce; Valuation; Economie; Précarité; Insertion professionnelle; Vulnérabilité

Lay Summary (French)

Lead
Le phénomène des jeunes NEET (Not in Education, Employment or Training) est au centre des préoccupations scientifiques et politiques au niveau national et international. Ces inquiétudes sont suscitées par l’ampleur du phénomène (environ un jeune européen sur six et 7% des jeunes en Suisse) et par les coûts individuels et sociaux particulièrement importants qu’il engendre. Les études sur les jeunes concernés montrent les risques négatifs liés à l’expérience qu’ils font d’une absence d’activité reconnue : problèmes physiques et psychologiques, risques d’exclusion sociale, vulnérabilité au chômage, adhésion plus fréquente à des formes d’extrémismes politiques. En vertu de ces indicateurs, la diminution du nombre de NEET par l’établissement d’une série de mesures ciblées, fait partie des priorités de l’agenda politique européen.
Lay summary

Notre projet a pour but de combler les lacunes des recherches sur les jeunes NEET par l’observation et l’analyse de l’ensemble de leurs pratiques économiques et financières au-delà des liens formels avec le marché du travail. Les objectifs que nous poursuivons sont ainsi :

  • d’identifier avec quels types de personnes les NEET font des transactions

  • quels types de transactions ils effectuent en fonction des personnes considérées

  • et quelles sont les représentations associées à celles-ci.

Pour mener à bien nos objectifs de recherche, nous faisons un usage combiné de la méthode quantitative du questionnaire en ligne et des méthodes qualitatives de l’entretien compréhensif et de l’ethnographie économique. À la différence des approches en termes de déficits des NEET, l’intérêt scientifique de notre recherche sera de rendre compte à la fois de leurs capacités d’agir face à leur situation et des formes de rationalité économique qu’ils privilégient. Enfin, les données que nous produirons sur la situation économique de NEET, feront l’objet d’un transfert de connaissances à nos différents partenaires du dispositif d’aide et d’insertion des jeunes afin qu’ils puissent élaborer des mesures plus ciblées pour accompagner ces jeunes en situation de vulnérabilité.

Direct link to Lay Summary Last update: 13.06.2019

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
143195 La socialisation économique. Comment devient-on un homo oeconomicus ? Production, gestion et utilisation des ressources financières par les jeunes 01.10.2012 Project funding (Div. I-III)
159326 Quand la solution devient le problème. Analyse pluriméthodologique et comparative des processus d'endettement en Suisse. 01.10.2015 Project funding (Div. I-III)

Abstract

Depuis la crise financière de 2008, le phénomène des jeunes NEET est au centre des préoccupations scientifiques et politiques au niveau national et international. Ces inquiétudes sont suscitées par l’ampleur sans précédent du phénomène et par les coûts individuels et sociaux particulièrement importants qu’il engendre. Parmi d’autres indicateurs, les NEET ont été trois fois plus touchés que les autres par la récession économique, leur nombre a atteint 14 millions d’individus en 2011 - soit environ un jeune européen sur six -, ce qui représente un coût économique estimé à plus de 153 milliards d’Euros (Eurofound 2012). De plus, l’expérience de ce statut est fortement corrélée à un ensemble d’indicateurs individuels et sociaux négatifs tels que des problèmes physiques et psychologiques, des risques d’exclusion sociale, de vulnérabilité au chômage, ainsi qu’une adhésion à des formes d’extrémismes politiques. En vertu de ces indicateurs, la diminution du nombre de NEET par l’établissement d’une série de mesures ciblées, fait partie des priorités de l’agenda politique européen et des instituts de recherche internationaux tels que le BIT, l’OCDE et l’ONU.Alors que l’ampleur et la gravité du phénomène NEET n’ont jamais été aussi importantes, il est particulièrement étonnant de constater qu’il n’existe à ce jour aucune recherche sur les pratiques économiques de ces jeunes. Au regard des lacunes des enquêtes actuelles et des fortes préoccupations scientifiques et politiques concernant les NEET, notre recherche a pour but de procéder à l’examen de l’ensemble de leurs pratiques économiques et financières au-delà des liens formels avec le marché du travail. Les objectifs que nous poursuivons sont ainsi d’identifier avec quels types de personnes les NEET font des transactions, quels types de transactions ils effectuent en fonction des personnes considérées et quelles sont les représentations associées à celles-ci. Pour mener à bien nos objectifs de recherche, nous faisons un usage combiné de la méthode quantitative du questionnaire en ligne et des méthodes qualitatives d’entretiens compréhensifs et d’ethnographie économique. À la différence des approches en termes de déficits de ces jeunes, l’intérêt et l’impact scientifique de notre recherche seront de rendre compte à la fois des formes d’agentivité économique de ceux-ci et de leurs rationalités économiques et morales. Enfin, les données que nous produirons sur la situation économique de NEET, feront l’objet d’un transfert de connaissances à nos différents partenaires du dispositif d’aide et d’insertion des jeunes afin qu’ils puissent élaborer des mesures plus ciblées pour accompagner ou prendre en charge ces jeunes en situation de vulnérabilité.
-