Project

Back to overview

Archéologie d'un mythe fondateur. Investigations de la Huaca Pintada, un site clé de la période Transitionnelle sur la côte nord du Pérou

Applicant Ghavami Sâm
Number 181667
Funding scheme Doc.CH
Research institution Sciences des religions Faculté des Lettres Université de Fribourg
Institution of higher education University of Fribourg - FR
Main discipline Archaeology
Start/End 01.09.2018 - 28.02.2022
Approved amount 259'345.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Archaeology
Religious studies, Theology

Keywords (8)

Lambayeque; Pérou; Archéologie; ethnogenèse; Mythe fondateur; Transitions culturelles; Mochica; Anthropologie des religions

Lay Summary (French)

Lead
L’effondrement de la civilisation Mochica sur la côte nord du Pérou au milieu du IXe siècle après J.-C. est à l’origine d’une période de transition culturelle inédite qui a vu muter plusieurs éléments caractéristiques de cette société pré-inca. La culture Lambayeque qui en a résulté a su s’imposer par la suite sur tout le territoire sous les auspices d’une nouvelle divinité, Ñaimlap.
Lay summary

Le débat concernant la formation de la culture Lambayeque a principalement pour objet des sources ethno-historiques telles que les mythes récupérés par les chroniques espagnoles des XVIe et XVIIIe siècles et les informations qui complémentent ces textes proviennent de prospections ou de fouilles ponctuelles réalisées il y a maintenant plus d’un demi-siècle. C’est dans l’optique de combler ces lacunes historiques avec de nouvelles données archéologiques récupérées in situ que ce projet de thèse compte aborder la question complexe des transitions culturelles.

Ainsi, l’ensemble des données qui seront analysées dans ce travail proviendra de l’excavation de la Huaca Pintada, « la pyramide peinte », un site archéologique situé au cœur même de la région en question. D’anciennes prospections y ont révélé une occupation humaine caractéristique de cette période de transformation culturelle, ce qui en fait un site idéal pour notre problématique.

Un des apports de cette investigation archéologique provient de sa démarche pluridisciplinaire qui consiste à interroger le matériau récolté au prisme de l’anthropologie, en particulier l’anthropologie des religions. Par conséquent, cette recherche se situe dans le croisement des techniques de pointe en archéologie avec les théories anthropologiques. Elle contribue, d’autre part, à accentuer des liens tant dans le domaine académique que culturel entre la Suisse et le Pérou.

Direct link to Lay Summary Last update: 21.07.2018

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Musée de Túcume Peru (South America)
- Research Infrastructure

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Conférences dans le cadre du séminaire EHESS "Archéologie et anthropologie des sociétés andines" Individual talk Investigations de la Huaca Pintada, un site clé pour comprendre la transition de la culture Mochica aux Lambayeque 03.03.2020 BD Raspail 105, Ehess, Paris, France Ghavami Sâm;


Knowledge transfer events

Active participation

Title Type of contribution Date Place Persons involved
Exhibición de hallazgos en Huaca Pintada Performances, exhibitions (e.g. for education institutions) 29.08.2019 Municipalité du district de Túcume, Peru Ghavami Sâm;
Importancia de la historia cultural de la Huaca Pintada Performances, exhibitions (e.g. for education institutions) 23.08.2019 Collège Liceo Aguirre La Pintada, Peru Ghavami Sâm;


Abstract

Nombre d’observateurs s’accordent à penser que nous traversons actuellement une période instable. En effet, on peut retrouver à notre époque un certain nombre de symptômes qui, historiquement, ont été présents lors du déclin de grandes civilisations passées . Ces périodes de transition jalonnent l’Histoire des sociétés humaines et constitue un défi pour les sciences sociales, car la frontière entre la fin d’une ère et le début de la suivante est souvent floue puisque l’une participe de l’autre. Comment les cultures réagissent-elles aux grands changements, et quels sont les mécanismes qui les amènent à se restructurer sur de nouvelles bases après une période de crise ou de bouleversement ? Pouvons-nous apprendre du comportement de ces civilisations passées qui ont su se réinventer pour survivre ? Cette question, que l’on se propose d’aborder à partir d’une recherche archéologique, appelle toutefois une démarche pluridisciplinaire, nourrie d’anthropologie et d’histoire des religions. Ce projet de thèse aborde le cas de la phase dite « Transitionnelle » de la côte nord du Pérou (circa 850 - 950 après J.-C.) qui procède de l’effondrement de la culture Mochica et qui est à l’origine de la culture Lambayeque. Cette époque voit en effet poindre l’émergence d’une nouvelle culture caractérisée par un certain nombre d’éléments socioculturels, politiques et religieux inédits. La société Lambayeque qui en a résulté a su s’imposer par la suite sur tout le territoire sous les auspices d’une nouvelle divinité, Ñaimlap. L’ensemble des données qui seront analysées dans ce travail proviendra de l’excavation de la Huaca Pintada, « la pyramide peinte », un site archéologique situé au nord de la vallée de Lambayeque. D’anciennes prospections y ont révélé une occupation humaine caractéristique de cette période de transformation culturelle, ce qui en fait un site idéal pour notre problématique.
-