Project

Back to overview

La patrimonialisation du direct : sonoriser, filmer et monter la performance scénique à l’ère du numérique

English title The heritagization of live: sonification, filming and editing of the stage performance in the digital era
Applicant Vinck Dominique
Number 179005
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut des sciences sociales Faculté des sciences sociales et politiques Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Sociology
Start/End 01.09.2018 - 31.08.2021
Approved amount 520'015.00
Show all

Keywords (8)

patrimonialisation; technologies numériques; direct; évènement culturel; live; ingénieur du son et de l'image; analyse vidéo; ethnographie

Lay Summary (French)

Lead
Le projet porte sur le rôle des médiations humaines et technologiques entre la scène et le public dans la production du direct, sa transmission et son archivage. L’objectif est de documenter les pratiques de travail dans l’accès au spectacle vivant en prenant pour terrain d'enquête la Fête des Vignerons 2019.
Lay summary

Le projet porte sur le rôle des médiations humaines et technologiques entre la scène et le public dans la production du direct, sa transmission et son archivage. L’objectif est de documenter les pratiques de travail dans l’accès au spectacle vivant.

Pour mener a bien cette recherche, l’enquête se focalise sur un évènement de la scène culturelle Suisse (la Fête des Vignerons de Vevey qui aura lieu en 2019) dont les moyens techniques et humains sont conséquents.

Le projet analyse le rôle des technologies utilisées en régie pour la visualisation. L’observation des interactions entre techniciens permet d’étudier la perception professionnelle de l’évènement et la façon dont ils se coordonnent entre eux et avec les autres professionnels hors régie (directeur artistique, preneurs de son et d’image).

La recherche porte sur la production de la visibilité de la performance scénique pour le public et la façon de rendre intelligible la performance qui se déroule sur scène pour le public distant. On se demande comment la numérisation conduit à modifier la structure des évènements filmés, ce qui nourrit la réflexion sur la patrimonialisation des évènements.

Le projet se penchera aussi sur la manière dont les spectateurs utilisent leur smartphone lors des représentations pour filmer l’évènement et le partager. Nous étudions la manière dont les équipes de production réagissent face a ces perspectives alternatives et non-officielles, ainsi qu’un corpus de vidéos diffusées sur les réseaux sociaux en complément de l’observation ethnographique pendant le spectacle.

Enfin, le projet appréhende aussi le concert comme un évènement social devant être sécurisé. Il s’agit alors de documenter le travail des agents de sécurité et le rôle des écrans de la vigie et fournir une perspective décentrée sur l’évènement culturel pour questionner les pratiques des techniciens du son et de l’image.

Le travail de production fourni par les techniciens étant aussi un travail de perception, le projet adopte une focale inédite (ethnographie et analyse vidéo des interactions) sur la performance artistique en observant le détail du travail collaboratif des techniciens en régie et leur recours aux technologies. L’événement sera appréhendé du point de vue de ceux qui le sonorisent, le mettent en images et le médiatisent.

Direct link to Lay Summary Last update: 12.07.2018

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Project partner

Natural persons


Name Institute

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
190061 Les métiers de l'ombre de la Fête des Vignerons 01.09.2019 Open Access Books

Abstract

Le numérique a profondément bouleversé les modalités par lesquelles on produit et on assiste à un événement artistique. Le projet engage une enquête empirique sur ces transformations, qui se traduisent notamment par une revalorisation symbolique et économique de la performance scénique live, ainsi qu’à un examen théorique du rôle des technologies dans l’expérience sensible culturelle et artistique. Dans un spectacle live (concert, festival), la synchronie de la production et de la réception des événements en direct pourrait donner l’idée qu’il existerait un rapport non-médié entre la scène et le public. Le présent projet s’attache, au contraire, à rendre compte des médiations socio-techniques à l'oeuvre entre la production du direct, sa transmission et son archivage (i.e. le travail des techniciens) et réception (i.e. la perception du spectacle par les publics, qu'ils soient in situ ou à distance). Arguant que le travail de production fourni par les techniciens est également un travail de perception (comment voir le spectacle - et comment bien le faire voir), auquel les acteurs sont continuellement et réflexivement confrontés, le projet s’attachera à adopter une focale inédite sur la performance artistique en observant le détail du travail collaboratif des techniciens en régie et leur recours aux technologies. Adoptant une méthodologie innovante mêlant ethnographie classique et analyse vidéo des interactions, il s’agira d’une contribution originale au champ des science and technology studies autant que des digital humanities, laquelle permettra de mener une réflexion sur la patrimonialisation du direct, c'est-à-dire sur le rôle des techniques dans la construction en temps-réel d’une trace de l’instant présent et de sa possible remobilisation par un public à venir.
-