Project

Back to overview

NanoScrub: Exhaust Gas Purification and After-treatment System

English title NanoScrub: Exhaust Gas Purification and After-treatment System
Applicant Michan Juan Mario
Number 173823
Funding scheme Bridge - Proof of Concept
Research institution
Institution of higher education EPF Lausanne - EPFL
Main discipline Plasma Physics
Start/End 01.03.2017 - 31.08.2018
Approved amount 181'460.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Plasma Physics
Material Sciences

Keywords (8)

Scrubber; After-treatment system; Air Pollution; Sulphur Oxides; Nitrogen Oxides; Marine Pollution; MARPOL; IMO

Lay Summary (French)

Lead
L'industrie maritime est connue pour être l'un des plus grands pollueurs de l'air dans le monde. Les oxydes de soufre et d'azote (SOx et NOx) émis dans les fumées des navires de charge contribuent aux pluies acides, au smog à basse altitude et indirectement au réchauffement climatique. L'impact sur la santé humaine de ces polluants comprend la mortalité cardiovasculaire prématurée et cancer du poumon. Toutefois, le transport maritime est vital pour l'économie mondiale et c'est le seul système de transport le plus économique. La réglementation des émissions des navires a été entravée par les conséquences économiques. Toutefois, il est essentiel que l'humanité développe un système de transport maritime durable et que des réglementations internationales soient adoptées.
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche:

Dans ce projet, nous développons une technologie basée sur la nanotechnologie qui nous permettrait de réduire simultanément les SOx et les NOx des gaz d'échappement. Cette technologie peut être utilisée dans les navires existants et nouveaux et est compatible avec les carburants les plus économiques disponibles (bunker fuel). En outre, cette technologie produit un sous-produit très précieux: l'engrais agricole. Le but du projet est de développer un prototype qui peut fonctionner dans un environnement similaire à celui trouvé dans l'échappement d'un moteur marin et nous permettre d'évaluer la technologie dans des conditions d'exploitation réalistes.

Contexte scientifique et social du projet de recherche:

Daphne Technology propose une alternative efficace, capable de réduire les coûts. La start-up a développé un système combinant gaz d'échappement et niveaux spécifiques d'eau et d'ammoniac. Dans de bonnes conditions de température et de pression, il se produit une réaction chimique transformant les gaz en engrais. La technologie permet non seulement de réduire les émissions nocives, mais également de générer un produit utile, écologique et commercialisable une fois le bateau de retour au port. 

Direct link to Lay Summary Last update: 01.11.2018

Responsible applicant and co-applicants

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
SPC/Alan Howling Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
SPC/ Prof. Ambrogio Fasoli Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Research Infrastructure
SPC/Ivo Furno Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Research Infrastructure

Use-inspired outputs


Start-ups

Name Year

Abstract

The shipping industry is vital for the world economy, providing the most economical transportation system. Unfortunately, this industry is also one of the largest air polluters in the world. Sulphur and nitrogen oxides (SOx and NOx) emitted in the exhaust gases of ships contribute to acid rain, low-level smog, and indirectly to global warming. The human health impact of those pollutants includes premature cardiovascular mortality and lung cancer. For all of these reasons, it is essential for humanity to implement a sustainable sea transportation system. To address this problem we are developing a technology based on nano-science to reduce simultaneously SOx and NOx from the exhaust gases of ships. This technology can be used with the currently used marine engines and fuel (bunker fuel) and without affecting ship operations. The fundamental science has already been tested in the laboratory, a patent application has been filed and the technology is ready to be validated in a realistic environment. The goal of the project is to develop a proof of concept prototype that can function in the environment found in the exhaust of a marine engine.
-