Project

Back to overview

L'économie résidentielle en Suisse: identification et mise en perspective

Applicant Crevoisier Olivier
Number 141310
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Groupe de recherche en économie territoriale Institut de sociologie Université de Neuchâtel
Institution of higher education University of Neuchatel - NE
Main discipline Social geography and ecology
Start/End 01.05.2012 - 31.10.2015
Approved amount 243'909.00
Show all

All Disciplines (3)

Discipline
Social geography and ecology
Sociology
Economics

Keywords (5)

économie résidentielle; Emploi; Revenu ; théorie de la base économique; Suisse

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary

Dans un monde où la mobilité de la population, du capital et des biens et services s’accélère, mieux connaître où les revenus de la population sont dépensés représente un enjeu économique central pour le développement régional. En effet, les services personnels et les services liés à l’habitat ont connu un essor important ces dernières années. Les lieux qui attirent les résidents et/ou les touristes, où ces services sont consommés, ont donc également connu un essor. 

Pourtant, les travaux de science régionale (économie régionale, géographie économique) se sont surtout basés sur la dimension productive de l’économie qui cherche à intégrer la localisation des firmes et des travailleurs (facteurs de production et économies d’agglomération) dans le développement régional. Peu de travaux se sont focalisés sur la dimension résidentielle, à savoir le cadre de vie de la population, où le développement local dépend d'une population importatrice de revenus qui alimentent l’économie locale, indépendamment de la capacité productive de la région. Quelle est l’importance de cette économie résidentielle? Quels types de revenus alimentent les différentes régions suisses? Ces régions se développent-elles dans le sillage des régions motrices, d’après les mécanismes de développement régional tels qu’ils sont souvent compris, par exemple dans la nouvelle politique régionale (NPR)? Certaines d'entre elles ne croissent-elles pas sur la base de leur attractivité pour les résidents?

L’objectif de ce projet est d’identifier et d’évaluer l’importance de l’économie résidentielle dans le développement des régions suisses. Sur le plan théorique, il s’inscrit dans les récents travaux qui réinterrogent la théorie de la base économique sous l’angle de l’économie résidentielle et qui cherchent à articuler les deux dimensions de production et de consommation dans le développement régional et la création de richesse (Davezies 2008; Talandier 2007).

Plus spécifiquement, la «mesure» de l’économie résidentielle en Suisse sera réalisée à partir d’une approche quantitative descriptive qui se déroulera en deux étapes. Elle consistera dans un premier temps à identifier les flux basiques et induits de l’économie résidentielle pour les communes et les régions de Suisse à partir des données statistiques d’emplois (données du recensement fédéral des entreprises en particulier) et de revenus (données de l'Administration fédérale des contributions en particulier). Elle consistera dans un deuxième temps à construire des typologies de régions, notamment par une analyse factorielle, permettant de mieux comprendre les dynamiques territoriales en Suisse (démographie, emploi, etc.) et les interdépendances entre régions.

En développant une méthodologie analytique permettant de prendre en compte et d’apprécier le rôle de l’économie résidentielle, cette étude donnera un nouvel éclairage pour l'aménagement du territoire et la politique régionale.

Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
Les espaces ruraux: d'une économie productive à une économie résidentielle et présentielle?
Crevoisier Olivier, Guex Delphine, Segessemann Alain (2015), Les espaces ruraux: d'une économie productive à une économie résidentielle et présentielle?, in Forum du développement territorial, 02,2015, 60-63.
L’économie résidentielle en Suisse : une approche par les emplois
Segessemann Alain, Crevoisier Olivier (2013), L’économie résidentielle en Suisse : une approche par les emplois, in Revue d'économie régionale et urbaine (RERU), 705.
The Circulation of Wealth. Beyond Economic Base Theory : Alternatives to Productive Economics ? The Role of the Residential Economy in Attracting Income to Switzerland
Segessemann Alain, Crevoisier Olivier (2013), The Circulation of Wealth. Beyond Economic Base Theory : Alternatives to Productive Economics ? The Role of the Residential Economy in Attracting Income to Switzerland, in Working Papers MAPS, 2013(8), 1-27.
Beyond Economic Base Theory: The Role of the Residential Economy in Attracting Income to Swiss Regions
Segessemann Alain and Crevoisier Olivier, Beyond Economic Base Theory: The Role of the Residential Economy in Attracting Income to Swiss Regions, in Regional Studies, Pas encore attribué(Pas encore).

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Schubarth Christian Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
L’innovation a-t-elle besoin de la région? Gestion des Systèmes régionaux d’innovation en Suisse Talk given at a conference Organisation d'une table thématique intitulée "L’économie résidentielle et présentielle en Suisse : comment la mobilité des personnes peut-elle permettre un développement régional innovant ?" 24.09.2014 Lucerne, Switzerland Crevoisier Olivier; Segessemann Alain;
51ème colloque de l'Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF) intitulé "MÉTROPOLISATION, COHÉSION ET PERFORMANCES : QUELS FUTURS POUR NOS TERRITOIRES ?" Talk given at a conference Quels modèles de développement des régions suisses? Une estimation des revenus basiques à l’aide du modèle de la base économique revisitée 07.07.2014 Paris, Marne-la-Vallée, au coeur du Campus de la Cité Descartes , France Crevoisier Olivier; Segessemann Alain; Rérat Patrick;
53rd Congress of the European Regional Science Association (ERSA) entitled Europe, the Mediterranean and the World economy Talk given at a conference What Alternative to the Productive Economy? The Role of the Residential Economy in Attracting Income to Switzerland 27.08.2013 Università degli Studi di Palermo, Italy Segessemann Alain;
50ème colloque de l'Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF) intitulé "Culture, patrimoine et savoirs" Talk given at a conference Le rôle de l’économie résidentielle dans l’attrait des revenus en Suisse. 08.07.2013 Université catholique de Louvain, Mons , Belgium Crevoisier Olivier; Segessemann Alain;
Marché de la recherche Regiosuisse & Colloque sur le développement régional Poster Economie productive et économie résidentielle : Le cas suisse 26.09.2012 Berne, Switzerland Segessemann Alain; Crevoisier Olivier;
49ème colloque de l’Association de Science Régionale de Langue Française (ASRDLF) intitulé "Industrie, ville et régions dans une économie mondialisée" Talk given at a conference L'économie résidentielle en Suisse: Quels modèles de développement territorial? 09.07.2012 Belfort, France, France Crevoisier Olivier; Segessemann Alain;


Knowledge transfer events

Active participation

Title Type of contribution Date Place Persons involved


Self-organised

Title Date Place

Communication with the public

Communication Title Media Place Year
Media relations: print media, online media Pourquoi Neuchâtel stagne ? Un nouveau diagnostic Le Temps Western Switzerland 2015

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
151507 INNO-FUTURES - Territorial innovation approaches, practices and policies: What futures? 01.03.2014 Agora
164784 Théâtre de la connaissance IV: Territoire 01.03.2016 Agora

Abstract

L’expression « économie résidentielle » est devenue en quelques années un des maîtres mots du développement local. Davezies (2003) la décrit comme une approche qui cherche à définir les modalités de création de richesse dans une région donnée en distinguant les flux de revenus que capte le territoire grâce à ses atouts résidentiels. Frémont (2009 :41) parle d’économie résidentielle pour « tous ceux qui vivent plus ou moins ici et dont les revenus viennent d’ailleurs». Ce concept est devenu important en raison de la place centrale qui est donnée au consommateur-résident plutôt qu’au producteur dans la création de richesse régionale. En effet, la logique qui prévalait « d’un individu pour un territoire », c’est-à-dire une personne qui vit, consomme et travaille dans un même espace est dépassée : l’allongement de la durée de vie de la population génère davantage de retraités qui se déplacent et consomment (Rérat et al. 2007), les modes de consommation évoluent et se traduisent par le développement d’activités en lien avec les besoins quotidiens des populations résidentes (Pecqueur 2011), l’attractivité migratoire et pendulaire des territoires joue un rôle-clé dans le développement des activités, notamment touristiques, et enfin les progrès technologiques, à la fois dans les transports et les télécommunications, obligent à prendre en compte la multi-appartenance territoriale de la popu-lation. Sur le plan théorique, cette recherche s’inscrit dans les récents travaux qui abordent la question de l’habitat et de sa localisation hors des centres urbains. Plusieurs approches considèrent la périurbanisation des activités comme une catégorie spatiale (Sharp and Clark 2008 ; Nelson 2007 ; Steinicke et al. 2006). D’autres approches, comme la migration d’agrément, définissent les mouvements de la population en fonction de l’existence d’agrément culturels ou naturels dans les zones de destination (Gosnell and Abrams 2009 ; McIntyre 2009). Enfin, certains tra-vaux traitent de l’émergence de nouvelles formes de résidence par le concept de la multilocalité (Perlik 2011 ; Weichhart 2009). Cependant, l’approche de l’économie résidentielle nous apparait plus adéquate. En effet, d’une part elle permet d’intégrer dans un même modèle analytique l’étude des flux de revenus dans le cadre de la théorie de la base. D’autre part, cette approche est la seule qui articule les deux dimensions de production et de consommation dans le déve-loppement régional et la création de richesses (Talandier 2008 et 2007; Davezies 2003) :• L’économie productive cherche à intégrer la localisation des firmes et des travailleurs (facteurs de production et économies d’agglomération) dans le développement régional. Il existe alors un enjeu de création de richesse pour ces territoires, où le développement local dépend de la qualité du système productif, de la capacité à attirer des entreprises et à favoriser leur essor.• L’économie résidentielle cherche à intégrer les choix résidentiels et récréatifs des indivi-dus dans le développement régional. L’enjeu concerne alors le cadre de vie de la popu-lation, où le développement local dépend de la population importatrice de revenus qui alimentent l’économie locale, indépendamment de sa capacité productive.En liant ces deux dimensions, l’objectif de ce projet est d’identifier et d’évaluer l’importance de l’économie résidentielle dans le développement des régions suisses. Sur les plans à la fois analytique et méthodologique, cette recherche développe une approche originale permettant de mesurer l’économie résidentielle en Suisse à partir des travaux de Davezies (2003). En revisitant la théorie de la base, ce dernier a intégré des revenus extérieurs supplémentaires au revenu des activités productives traditionnellement considéré comme mo-teur unique du développement régional. Plus spécifiquement, la « mesure » de l’économie rési-dentielle en Suisse sera réalisée à partir d’une approche quantitative descriptive qui se dé-roulera en deux étapes. Elle consistera dans un premier temps à identifier les flux basiques et induits de l’économie résidentielle pour les communes et les régions de Suisse à partir des données statistiques d’emplois (données du recensement fédéral des entreprises en particulier), et de revenus (données de l’Administration fédérale des contributions en particulier). Elle consistera dans un deuxième temps à construire des typologies de régions par une analyse factorielle permettant de mieux comprendre les dynamiques territoriales en Suisse (démogra-phie, emploi, etc.) et les interdépendances entre régions.En développant une méthodologie analytique permettant de prendre en compte et d’apprécier le rôle de l’économie résidentielle dans le développement des régions en Suisse, cette étude donnera un nouvel éclairage dans la conception des politiques publiques d’aménagement du territoire et de politique régionale.
-