Project

Back to overview

POSTURE MATERNELLE ET CORRECTION DES VARIÉTÉS DE PRÉSENTATIONS FŒTALES OCCIPITO-POSTÉRIEURES : UN ESSAI CLINIQUE RANDOMISÉ

English title Maternal positioning for occipitoposterior position in labor: a randomized controlled trial
Applicant Guittier Marie-Julia
Number 134760
Funding scheme DORE project funding
Research institution Filière sage-femme Haute Ecole de Santé de Genève HES-SO
Institution of higher education University of Applied Sciences and Arts Western Switzerland - HES-SO
Main discipline Health
Start/End 01.05.2011 - 30.04.2014
Approved amount 250'000.00
Show all

Keywords (5)

OCCIPITOPOSTERIOR ; MATERNAL POSITIONS; FŒTAL POSITIONS; LABOUR; DELIVERY

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary

Posture maternelle et correction des variétésde présentations fœtales occipito-postérieures : un essai cliniquerandomisé

Maternal positioning foroccipitoposterior position in labor: a randomized controlled trial

aucours du travail mais 5 à 8% persisteront en mode postérieur pour la phaseexpulsive de l’accouchement. Des observations ont montré que pour celles-ci, lerisque de travail anormalement long, d’épuisement materno-fœtal, d’accouchementinstrumenté, de lésions périnéales graves, et de césarienne, est augmenté.L’attitude habituelle lors du diagnostic de variété postérieure estl’expectative. Des techniques posturales ont été décrites dans plusieursouvrages d’obstétrique pour favoriser l’eutocie du travail. Une posturematernelle destinée à faciliter la rotation fœtale en mode antérieur a étédécrite précisément par le Dr de Gasquet. Une revue Cochrane sur le sujet amontré que des postures similaires sont bien acceptées par les femmes etréduisent les douleurs lombaires. Par contre, la taille d’échantillon desétudes inclues semblait insuffisantes pour permettre une évaluation d’unintérêt pour les issues de l’accouchement en général et pour les issuesdéfavorables associées aux variétés de présentation postérieures en particulier.Tenter de traiter ces malpositions fœtales par une technique posturale bienacceptée par les femmes nous semble une façon assez facile à mettre en œuvremais nécessitant au préalable une évaluation scientifique de l’efficacité. Ledernier essai clinique randomisé sur ce thème a été réalisé en 2005 et nepermet pas de statuer sur l’efficacité.   Les variétés de présentations fœtalesoccipito-postérieures représentent 10 % à 34% des présentationscéphaliques en début de travail. La majorité effectuera une rotation spontanéeen mode occipito-antérieur

OBJECTIF

nous souhaitons évaluer l’intérêt de la techniqueposturale décrite par le Dr de Gasquet pour corriger les variétés deprésentation occipito-postérieures.

Notre hypothèse est que la posture évaluée faciliteraitla rotation des variétés fœtales céphaliques postérieures en antérieur.

METHODE

Essai cliniquerandomisé : « Posture du Dr de Gasquet » versus« Expectative ».

La taille d’échantilloncalculée est 438 participantes (219 dans chaque groupe)

Importance des travaux projetés pour le partenaire deterrain et le monde scientifique.

 

Le champsprofessionnel des sages-femmes consiste -entre autres- à maintenir laphysiologie tout au long de l’accouchement et à tenter de la restaurer sibesoin. Comme tous professionnels de la santé, elles doivent évaluer leurspratiques professionnelles existantes et développer de nouvelles. Celles enlien avec l’utilisation des techniques alternatives sont souvent créditéesd’une efficacité basée sur des convictions plutôt que sur des évaluationsrigoureuses. A l’issue de cette étude, l’information auprès des patientes etl’intégration ou non des techniques posturales pour le traitement ou laprévention des variétés postérieures au sein des pratiques professionnellesseront basées sur une approche scientifique et objective.

Pour les femmesqui accouchent, si la technique est efficace, elle réduira le nombred’accouchements dystociques évoqués précédemment. Diminuer le nombre devariétés fœtales postérieures pour l’accouchement diminuerait les conséquencesphysiques et donc aussi les conséquences psychologiques liées aux complicationsde cette présentation dystocique. Nous pouvons aussi espérer diminuer le nombrede césarienne si la technique est efficace.

 Enfin, depuis lesdernières décennies, les parturientes ont été contraintes de s’allonger pourdonner naissance afin, d’une part, de faciliter le travail des professionnelset, d’autre part, de faciliter le fonctionnement des appareils électroniques desurveillance toujours plus sophistiqués. Remettre en lumière des techniques demécanique obstétricale délaissées mais qui peuvent sembler découler du bon senspourrait amener une réflexion inter-professionnels très intéressante sur lesfondements de nos pratiques actuelles en obstétrique.

Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Project partner

Publications

Publication
Maternal positioning to correct occiput posterior fetal position during the first stage of labour: a randomised controlled trial
Guittier Marie-Julia (2016), Maternal positioning to correct occiput posterior fetal position during the first stage of labour: a randomised controlled trial, in BJOG, 1-9.
Postures: ce qu'en dit la science
Géraldine Magnan (2016), Postures: ce qu'en dit la science, in Profession Sage-Femme, Juin 2016(226), 18-18.
Maternal positioning to correct occipito-posterior fetal position in labour: a randomised controlled trial
GUITTIER Marie-Julia, OTHENIN-GIRARD Véronique, IRION Olivier, BOULVAIN Michel (2014), Maternal positioning to correct occipito-posterior fetal position in labour: a randomised controlled trial, in BMC Pregnancy and Childbirth, 14(83), 1-7.
Correcting occiput posterior position during labor: The role of maternal positions
Guittier MJ Othenin-Girard V (2011), Correcting occiput posterior position during labor: The role of maternal positions, in Gynécologie Obstétrique & Fertilité, 40, 256-260.

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
JOURNÉES D’AUTOMNE DU GRSSGO-Novembre 2016 Talk given at a conference Maternal positioning to correct occiput posterior foetal position during first stage of the labour : a randomized controlled trial Marie-Julia Guittier, sage-femme, PhD, Professeur HEdS, Genève 11.11.2016 Montreux, Switzerland Guittier Marie-Julia;
14èmes journées du Collège National des Sages-Femmes Poster Corrections des variétés postérieures et positions maternelles 01.02.2016 Issy-les-Moulineaux, France Guittier Marie-Julia;
Echoes of the 9th Normal Labour and Birth Research Conference Poster Maternal positioning to correct occipito-posterior fetal position in labour: study protocol of a randomised controlled trial 14.10.2014 Rio de Janeiro, Brazil Guittier Marie-Julia;


Knowledge transfer events

Active participation

Title Type of contribution Date Place Persons involved
Cours sur les Positions maternelles durant le travail et l'accouchement Performances, exhibitions (e.g. for education institutions) 19.09.2014 Haute Ecole de Santé de Genève, Switzerland Guittier Marie-Julia;


Abstract

Les variétés de présentations fœtales occipito-postérieures représentent 10 % à 34% des présentations céphaliques en début de travail. La majorité effectuera une rotation spontanée en mode occipito-antérieur au cours du travail mais 5 à 8% persisteront en mode postérieur pour la phase expulsive de l’accouchement. Des observations ont montré que pour celles-ci, le risque de travail anormalement long, d’épuisement materno-fœtal, d’accouchement instrumenté, de lésions périnéales graves, et de césarienne, est augmenté. L’attitude première habituelle lors du diagnostic de variété postérieure est l’expectative. Des techniques posturales ont été décrites dans plusieurs ouvrages d’obstétrique pour favoriser l’eutocie du travail. Une posture maternelle destinée à faciliter la rotation fœtale en mode antérieur a été décrite préci-sément par le Dr de Gasquet dans un livre destiné au grand public et aux sages-femmes. Une revue Co-chrane sur le sujet a montré que des postures similaires sont bien acceptées par les femmes et réduisent les douleurs lombaires. Par contre, la taille d’échantillon des études inclues semblait insuffisantes pour permettre une évaluation d’un intérêt pour les issues de l’accouchement. Tenter de traiter ces malpositions fœtales par une technique posturale bien acceptée par les femmes nous semble prometteur et assez facile à mettre en œuvre. L’efficacité de cette intervention sur une parturiente nécessite au préalable une évalua-tion scientifique rigoureuse. Actuellement, aucun essai clinique randomisé sur ce sujet ne figure dans le répertoire du « Clinicaltrials.gov ».OBJECTIF :Nous souhaitons évaluer l’intérêt de la technique posturale décrite par le Dr de Gasquet pour corriger les variétés de présentation occipito-postérieures durant la phase de dilatation de l’accouchement.METHODE : Essai clinique randomisé : « Posture du Dr de Gasquet » versus « Prise en charge habituelle = Expectative ». La taille d’échantillon calculée est 438 participantes (219 dans chaque groupe).
-