Project

Back to overview

Les élites suisses au 20e siècle: un processus de différenciation inachevé?

English title Swiss Elites during the 20th century: an unachieved differenciation process?
Applicant Mach André
Number 129746
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut d'études politiques, historiques et internationales (IEPHI) - Faculté des SSP Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Political science
Start/End 01.03.2010 - 31.12.2010
Approved amount 98'252.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Political science
Swiss history

Keywords (14)

Suisse; élites; différenciation fonctionnelle; concentration du pouvoir; analyse de réseau; prosopographie; base de données; Elites; sociological profile; Switzerland; functional differentiation; power concentration; network analysis; data base

Lay Summary (French)

Lead
Lay summary
Cette demande de prolongation du projet "Les élites suisses au 20e siècle: un processus de différenciation inachevé?" se justifie par l'ampleur du travail réalisé et la qualité de ce qui a été accompli jusqu'à présent. Les nombreuses réalisations de notre projet de recherche peuvent se résumer de la manière suivante. Premièrement, nous avons mis sur pied une base de données exceptionnelle sur les élites suisses du 20e siècle, qui a exigé un énorme travail de récolte et de saisie des données. La conception technique de la base et sa mise en valeur (mise à disposition publique sous forme de publication internet) ont également été plus "chronophages" que prévu. Ce travail a représenté une charge importante pour les doctorant-e-s et les requérants.Deuxièmement, en dépit de l'importante charge de travail liée à la mise sur pied de la base de données, nous avons réalisé de très nombreuses communications à des colloques et publications. Nous avons en outre développé plusieurs collaborations scientifiques internationales.Troisièmement, les thèses des trois doctorant-e-s sont déjà bien avancées. L'immense travail, consacré à la base de données et qui n'était parfois pas directement en lien avec l'avancement de leur thèse, explique pourquoi ils n'arriveront pas à finaliser leur thèse dans le délai de trois ans de la recherche. Cependant, comme l'indiquent les plans détaillés des thèses joints en annexe, leur rédaction est déjà bien avancée. Les trois doctorant-e-s peuvent déjà se prévaloir de plusieurs communications à des conférences et publications, qui constitueront des parties de leur thèse.Cette demande de prolongation devra servir trois objectifs. Premièrement et prioritairement, la prolongation doit permettre aux trois doctorant-e-s engagé-e-s sur cette recherche de terminer leur thèse dans les meilleures conditions. Leur thèse est déjà bien avancée et ils peuvent chacun déjà se prévaloir de publications de qualité et d'une bonne insertion dans des réseaux scientifiques internationaux. Deuxièmement, elle devra également servir à une meilleure exploitation de la base de données par l'équipe de recherche et consolider les différentes collaborations scientifiques, notamment pour finaliser des projets de publication en cours. Enfin, elle devra permettre de consolider et formaliser la collaboration avec la Fondation pour la recherche en sciences sociales (FORS) pour la valorisation et la mise à disposition de la base de données auprès de la communauté scientifique.
Direct link to Lay Summary Last update: 21.02.2013

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
113550 Les élites suisses au 20e siècle: un processus de différenciation inachevé? 01.03.2007 Project funding (Div. I-III)

Abstract

Cette demande de prolongation du projet cité ci-dessus se justifie par l’ampleur du travail réalisé et la qualité de ce qui a été accompli jusqu’à présent. Les nombreuses réalisations de notre projet de recherche peuvent se résumer de la manière suivante. Premièrement, nous avons mis sur pied une base de données exceptionnelle sur les élites suisses du 20e siècle, qui a exigé un énorme travail de récolte et de saisie des données. La conception technique de la base et sa mise en valeur (mise à disposition publique sous forme de publication internet) ont également été plus «chronophages» que prévu. Ce travail a représenté une charge importante pour les doctorant-e-s et les requérants.Deuxièmement, en dépit de l’importante charge de travail liée à la mise sur pied de la base de données, nous avons réalisé de très nombreuses communications à des colloques et publications. Nous avons en outre développé plusieurs collaborations scientifiques internationales.Troisièmement, les thèses des trois doctorant-e-s sont déjà bien avancées. L’immense travail, consacré à la base de données et qui n’était parfois pas directement en lien avec l’avancement de leur thèse, explique pourquoi ils n’arriveront pas à finaliser leur thèse dans le délai de trois ans de la recherche. Cependant, comme l’indiquent les plans détaillés des thèses joints en annexe, leur rédaction est déjà bien avancée. Les trois doctorant-e-s peuvent déjà se prévaloir de plusieurs communications à des conférences et publications, qui constitueront des parties de leur thèse.Cette demande de prolongation devra servir trois objectifs. Premièrement et prioritairement, la prolongation doit permettre aux trois doctorant-e-s engagé-e-s sur cette recherche de terminer leur thèse dans les meilleures conditions. Leur thèse est déjà bien avancée et ils peuvent chacun déjà se prévaloir de publications de qualité et d’une bonne insertion dans des réseaux scientifiques internationaux. Deuxièmement, elle devra également servir à une meilleure exploitation de la base de données par l’équipe de recherche et consolider les différentes collaborations scientifiques, notamment pour finaliser des projets de publication en cours. Enfin, elle devra permettre de consolider et formaliser la collaboration avec la Fondation pour la recherche en sciences sociales (FORS) pour la valorisation et la mise à disposition de la base de données auprès de la communauté scientifique.
-