Project

Back to overview

Unexpected Inclusions: Migration, Mobility and the Open City (UNIC)

English title Unexpected Inclusions: Migration, Mobility and the Open City (UNIC)
Applicant Cattacin Sandro
Number 190051
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Département de Sociologie Faculté des Sciences de la Société Université de Genève
Institution of higher education University of Geneva - GE
Main discipline Sociology
Start/End 01.02.2020 - 31.01.2024
Approved amount 702'061.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Sociology
Ethnology

Keywords (8)

Inclusion/Exclusion; Migrant Associations; Civil Society Organisations; Refugees; Rituels; Urban dynamics; Mobility; Migration

Lay Summary (French)

Lead
Les formes de mobilités contemporaines transforment les organisations sociales et les politiques publiques des villes. À cet égard, les valeurs et les traditions associées au "vivre-ensemble" doivent être reconsidérées selon une perspective dynamique d'inclusion, et non plus selon une perspective essentialiste d'intégration entre résidents et nouveaux arrivants. Le présent projet propose de considérer le "vivre-ensemble" - soit la coexistence des différences - non pas à travers des logiques assimilationnistes tendant à être oppressives, ni à travers l'entre-soi des communautés fermées menant aux ghettos, mais en adoptant une perspective inclusive favorisant les pratiques quotidiennes d'interaction et de coopération entre résidents et nouveaux arrivants.
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche 

L'objectif principal du projet UNIC est d'analyser l'auto-organisation des associations de migrants, les initiatives indépendantes de la société civile et les pratiques ritualisées d'inclusion, qui sont autant de dynamiques urbaines qui se développent en dehors des politiques migratoires officielles et qui améliorent les formes d'appartenance et d'interaction entre résidents et nouveaux arrivants.

À travers une analyse empirique des expériences et des pratiques qui s'imbriquent au sein de sept villes européennes – Genève, Zurich, Bruxelles, Liège, Calais, Dresde et Lecce – le projet évalue de manière critique les "inclusions imprévues" se formant par le biais d'auto-organisations et de rituels urbains. Cette évaluation permettra en retour d'informer les décideurs politiques et les organisations de la société civile sur les manières d'améliorer leurs stratégies d'accueil des nouveaux arrivants et de mieux gérer la coexistence des différences en ville :

- Tout d'abord, le projet examine les expériences de groupes d'accueil organisés, leur efficacité, leur efficience et leur impact social et politique ;

- Deuxièmement, il analyse et évalue le rôle que les groupes de migrants auto-organisés joue dans l'inclusion des nouveaux arrivants ;

- Troisièmement, il évalue comment les événements urbains ritualisés, autant que la mémoire et les valeurs des villes analysées, contribuent à l'inclusion des nouveaux arrivants.

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Adoptant une approche interdisciplinaire mêlant sociologie, anthropologie et science politique, le projet propose un aperçu des formes d'inclusions urbaines qui génèrent appartenance et coopération sociales. Sur le plan politique, cela permettra d'informer et de transformer la gestion des différences au sein des villes européennes. Sur le plan scientifique, le projet vise à développer de nouvelles perspectives sur les dynamiques d'inclusion et à répondre aux critiques croissantes des études traditionnelles sur la migration et les politique d'intégration.

Direct link to Lay Summary Last update: 03.01.2020

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Abstract

UNIC's main objective is to analyse self-organisation of migrant association, independent civil society initiatives and established ritualised practices of inclusion in the city that occur outside formal migration and integration policies and that improve the dynamics of belonging and peaceful coexistence between the established and newcomers.Rather than crisis discourses, we are interested in routinised and spontaneous inclusion processes. With our understanding of the city as a continuously recomposing place of inclusive histories where mobility is the motor of transformation, and where the memories of individuals, the rituals of groups and city strategies combine into social ties and networks, we will help challenge static, fear-driven and essentialist concepts of belonging.Through an empirical analysis of twelve European cities' experiences and practices, we will critically assess forms of self-organisation and rituals to help inform policymakers and civil society actors on how to improve their receiving strategies for newcomers and how to manage the coexistence of differences in the city:- First, we will focus on experiences of organised welcome groups, their efficiency, efficacy and impact;- Second, we will analyse and evaluate the role that self-organised migrant groups play in the inclusion of newcomers;- Third, we will assess how cities' ritualised urban events, memory and values contribute to the inclusion of newcomers.Methodologically, our research is based on a qualitative approach that places the coproduction of knowledge at the centre of the data generation. This qualitative approach will be complemented by small, city-based surveys on newcomers' inclusion experiences and a contextual policy analysis.The dissemination of the research project will occur through the classical channels of communication as well as an interactive web platform, a documentary film and a social media plan.
-