Project

Back to overview

Deux soleils dans un même ciel. Les rencontres entre princes à la Renaissance (1400-1550)

Applicant Brero Thalia
Number 177710
Funding scheme Advanced Postdoc.Mobility
Research institution Henri Pirenne Institute for Medieval Studies Department of History Ghent University
Institution of higher education Institution abroad - IACH
Main discipline General history (without pre-and early history)
Start/End 01.09.2018 - 31.01.2020
Show all

Keywords (10)

Renaissance; Court; Protocol; Communication; Diplomacy; Ritual; Europe; Alterity; Rulers; Meetings

Lay Summary (French)

Lead
Les souverains du Moyen Âge avaient tendance à se rencontrer face à face, tandis que ceux de l’Ancien Régime n’étaient que très rarement mis en présence les uns des autres. Étudier les entrevues de princes entre 1400 et 1550 permet de comprendre ce revirement, lié à la fois aux changements que connurent à cette époque les usages diplomatiques, mais aussi la conception du pouvoir.
Lay summary

Le projet proposera en premier lieu une typologie englobant à la fois les raisons qui menaient les souverains d’Europe occidentale à se rencontrer et les formes très diverses que pouvaient prendre leurs réunions. Dans un deuxième temps, il s’agira de décortiquer la mise en œuvre de ces entrevues: les préparatifs, les constructions éphémères, les paroles et les gestes échangés… Le troisième volet du travail sera pour sa part consacré à la réception de ces événements par les contemporains, en comparant et croisant les témoignages (souvent contradictoires) émanant de l’une et de l’autre cour, avec ceux des observateurs étrangers.

Déterminer comment ces entrevues étaient scénarisées, ritualisées et publicisées permet d’évaluer les enjeux politiques et protocolaires qu’elles cristallisaient. L’étude de ces rencontres et de leur progressif délaissement apporte une série d’éclairages novateurs sur la manière dont évoluèrent la diplomatie européenne et les relations internationales à la Renaissance, mais aussi sur les formes nouvelles prises par l’État et la figure du souverain à cette époque.
Direct link to Lay Summary Last update: 31.07.2018

Responsible applicant and co-applicants

Publications

Publication
La paix des Dames, un face-à-face féminin parmi les rencontres entre princes de la fin du Moyen Âge
Brero Thalia, La paix des Dames, un face-à-face féminin parmi les rencontres entre princes de la fin du Moyen Âge, in La Paix des Dames, entre politique, diplomatie et cérémoniel, Presses universitaires François Rabelais, Tours.

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Unions and Divisions. New Forms of Rule in Late Medieval Europe Talk given at a conference Dynasties and Dynastic Rule between Elite Reproduction and State Building in Europe, 1300-1600 (Keynote présenté par Frederik Buylaert, avec la participation de Thalia Brero et d'Erika Graham-Göring) 05.12.2019 Vilnius, Lithuania Brero Thalia;
Medieval Seminar, Henri Pirenne Institute for Medieval Studies, Université de Gand Individual talk Deux soleils dans un même ciel. Les rencontres entre princes à la fin du Moyen Age 02.12.2019 Gand, Belgium Brero Thalia;
Splendid Encounters VIII: The Gestures of Diplomacy. Gifts, Ceremony, Body Language (1400-1750) Individual talk La politesse des rois. Salutations et gestes d’accueil lors des rencontres entre princes (1400-1550) 30.05.2019 Toulouse, France Brero Thalia;


Self-organised

Title Date Place

Abstract

Nous sommes aujourd’hui accoutumés à voir les chefs d’État se retrouver face à face et échanger des poignées de main relayées par les médias. Il n’en a cependant pas toujours été ainsi: l’histoire de l’Occident comporte en effet des périodes où les rencontres de souverains étaient courantes et d’autres où elles étaient au contraire évitées à tout prix. Usuelles au Moyen Age, les entrevues entre princes disparaissent presque complètement au milieu du XVIe siècle, et cela pour près de trois cents ans. Comment expliquer l’abandon de cette pratique diplomatique? Cette désaffection ne s’effectua pas subitement ni de manière linéaire; c’est pourquoi j’ai choisi de m’intéresser aux cent cinquante ans qui l’ont précédée, soit les années 1400 à 1550. L’inventaire et l’analyse des entrevues princières ayant pris place en Europe occidentale durant ce siècle et demi permettent de saisir, d’une part, la variété des objectifs de ces rencontres (négociations, ratification d’un traité, visite de courtoisie, mariage, investiture, conférence de paix, voyage en territoire étranger…) et, d’autre part, les formes très diverses qu’elles pouvaient prendre - depuis des entretiens ultra-sécurisés en rase campagne jusqu’à de véritables festivals de cour. Les enjeux politiques, diplomatiques, protocolaires et culturels de ces entrevues n’ont pas échappé à leurs contemporains, qui les relatent abondamment au travers de leurs mémoires, chroniques et correspondance. Pour un même événement, on dispose de témoignages émanant non seulement de chacun des deux camps, mais souvent aussi d’observateurs extérieurs. En parallèle des récits officieux circulent des relations officielles (certaines imprimées) qui donnent la mesure de la communication politique et symbolique entourant ces événements.Ces occasions exceptionnelles voyaient se confronter deux souverains, mais aussi deux cours, deux langues, deux étiquettes, deux sociétés distinctes. Les princes se déplaçaient avec des suites composées de centaines de personnes; la mise en présence des deux mondes pouvait causer certains chocs culturels, mais aussi des emprunts et des échanges. Les rencontres au sommet étaient donc aussi une expérience de l’altérité, qui permet d’appréhender les sociétés curiales d’un œil neuf - celui de leurs voisins.
-