Project

Back to overview

L'écriture de soi en Suisse romande : voyager et gérer au féminin (1720-1820)

Applicant Tosato-Rigo Danièle
Number 169910
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Institut d'Histoire Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Swiss history
Start/End 01.10.2016 - 28.02.2018
Approved amount 144'092.00
Show all

Keywords (9)

Ecrits personnels; Suisse romande; egodocuments; économie domestique; pratiques de l’écrit; voyage; culture matérielle; mariage; genre

Lay Summary (French)

Lead
L’écriture de soi ou écriture ordinaire - tenue de journaux personnels, livres de raison, autobiographies et correspondances - est une pratique qui se développe au sein de la noblesse comme de la bourgeoisie au XVIIIe siècle. L’expérience du voyage et celle de la gestion du ménage font partie des occupations masculines et féminines qui y ont laissé de nombreuses traces.
Lay summary

Contenu et objectifs du travail de recherche

Les journaux et récits de voyageurs découverts dans des fonds de familles témoignent d’un essor, jusqu’à présent insoupçonné, du voyage culturel des Romands en Suisse dès le milieu du XVIIIe siècle. En analysant leurs choix d’itinéraires, de destinations et d’objets de curiosités, le premier volet du projet a pour but d’appréhender l’expérience personnelle du voyage en lien avec le développement de la littérature de voyage et avec l’émergence de l’helvétisme ou « protonationalisme ». Dans son deuxième volet, l’analyse d’un autre type d’écrits personnels, soit des sources comptables féminines, se focalisera sur les fonctions des femmes dans l’administration domestique de quelques ménages de l’élite romande. Le projet s’intéressera ici particulièrement aux formes de transmission des compétences féminines, aux particularités des cultures familiales ainsi qu’aux formes de collaboration à l’intérieur du couple.

 

Contexte scientifique et social du projet de recherche

Avec son approche historico-culturelle, le projet intègre des sources, des méthodes et des analyses liées à l’histoire des pratiques de l’écrit, de la littérature viatique, de l’histoire des femmes et du genre. Il questionne la façon dont les Suisses percevaient leur pays et le rôle des femmes dans l’économie domestique. En décrivant les écrits personnels analysés dans une base de données qui s’étend à l’ensemble de la Suisse (www.egodocuments.ch) il valorise un patrimoine documentaire dispersé dans les archives et bibliothèques publiques.

Direct link to Lay Summary Last update: 05.10.2016

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
« Une femme qui entend à diriger son ménage est plus considérée dans sa maison ». A propos du rôle social de maîtresse de maison (Suisse romande, 1750-1830) 
Maïla Kocher Girinshuti (2017), « Une femme qui entend à diriger son ménage est plus considérée dans sa maison ». A propos du rôle social de maîtresse de maison (Suisse romande, 1750-1830) , in Emmanuelle Berthiaud (ed.), Le Manuscrit, Paris, 67-85.
Des hommes de mérite et une femme de jugement. L’usage de la plume dans la transmission des valeurs au sein de la famille de Mestral
Maïla Kocher Girinshuti, Sylvie Moret Petrini (2017), Des hommes de mérite et une femme de jugement. L’usage de la plume dans la transmission des valeurs au sein de la famille de Mestral, in Jeunesses & châteaux.
Collaboration conjugale à l’aune des écrits domestiques dans l’espace protestant, 1715-1830 
Maïla Kocher Girinshuti, Collaboration conjugale à l’aune des écrits domestiques dans l’espace protestant, 1715-1830 , in Revue suisse d'histoire.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Université de Bâle, Kaspar von Greyerz Switzerland (Europe)
- Research Infrastructure

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
147129 Valorisation scientifique des écrits personnels de l'époque moderne en Suisse latine (XVIe - début XIXe siècle) 01.05.2013 Project funding (Div. I-III)

Abstract

Les récentes synthèses de recherches sur les écrits personnels ont montré leur potentiel, d’une part à renouveler l’approche historienne par une focalisation sur les acteurs qui approfondisse les contextes d’énonciation, et, d’autre part, à nourrir l’analyse de thématiques transversales. Les répertoires et les bases de données développés ces dernières années, comme dans d’autres pays européens, dans le cadre de notre projet constituent un outil essentiel qui a ouvert l’accès à des écrits personnels d’une grande diversité et où les femmes sont proportionnellement mieux représentées qu’elles ne le sont dans les autres projets européens. La véritable explosion d’approches thématiques auxquels les écrits personnels se prêtent aujourd’hui, en renouvelant par exemple l’histoire de la maternité, du corps ou de l’éducation a toutefois tendance à laisser en marge l’écriture ordinaire du voyage, pourtant en forte hausse au XVIIIe siècle, de même que l’écriture ordinaire féminine dans sa dimension comptable au sens large, restée dans l’ombre d’une pratique (le livre de raison) réputée masculine ou réservée aux veuves. L’approfondissement de ces deux axes, qui font l’objet des deux thèses de doctorat en cours, constituent la raison de la présente demande de continuation. L’un des résultats majeurs de l’étude sur l’écriture viatique menée dans le cadre de ce projet a été la découverte d’un essor insoupçonné, par rapport à d’autres destinations européennes, du voyage culturel des Romands en Suisse à partir de la seconde moitié du XVIIIe siècle. Cet essor a pu être mise en lien avec une augmentation sensible, en Suisse romande, des pratiques d’écriture du voyage de même, au niveau européen, que de la multiplication des éditions de récits et guides de voyage qui concernent également la Suisse. L’analyse détaillée des choix des voyageurs des différentes régions de la Suisse romande relatifs à leurs itinéraires et objets de curiosité, contribuera notablement à élargir le champ d’étude du voyage en Suisse, jusqu’ici fortement dominé par l’étude de la découverte étrangère de la Suisse, en saisissant les diverses manières dont les Suisses appréhendent la « découverte » de leur propre pays au XVIIIe siècle : une expérience personnelle qu’il s’agit de mettre en lien avec l’essor de helvétisme dont les effets concrets à cet égard sont encore méconnus. Le second axe a permis de mettre en évidence, dans le cadre du projet, l’existence d’un nombre non négligeable de sources comptables accompagnées d’observations personnelles tenues par des femmes mariées des villes protestantes romandes au cours du XVIIIe siècle. Pour des raisons qui peuvent tenir à la politique de conservation (de familles notables du XVIIIe siècle et de leurs descendants), de tels écrits personnels, centrés sur la gestion domestique, sont en nombre plus important que dans le cas français récemment étudié . Approfondir leur étude permet dès lors de dépasser le cadre réputé exceptionnel d’une écriture comptable qui suppléerait à l’absence d’homme (veuvage) pour étudier le quotidien de femmes de l’élite ainsi que leurs fonctions économiques méconnues, dans une perspective genre et d’histoire des femmes.
-