Project

Back to overview

Écrire les Anciens. Enquête littéraire et historique sur les représentations du passé dans la France médiévale (1150-1350)

English title Writing the Ancients. An historical and literary investigation on the representations of the past in medieval France (1150-1350)
Applicant Montorsi Francesco
Number 168108
Funding scheme Ambizione
Research institution Romanisches Seminar Universität Zürich
Institution of higher education University of Zurich - ZH
Main discipline Romance languages and literature
Start/End 01.08.2017 - 31.08.2020
Approved amount 373'428.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Romance languages and literature
General history (without pre-and early history)

Keywords (6)

Medieval literature; Medieval historiography; Anachronism; Romans antiques; Representations of the past; Reception of antiquity

Lay Summary (French)

Lead
Une partie considérable de la narration vernaculaire du Moyen Âge est composée de récits traduits de l’époque latine (Virgile, Stace, Ovide) ou de textes historiques qui racontent les hauts faits des grands du passé tels que César ou Alexandre. La question du rapport au passé est au centre de la pensée médiévale, et tout particulièrement de la littérature vernaculaire, qui en fait l’un de ses thèmes de prédilection. Or ce monde lointain est vécu par les hommes du Moyen Âge sous une forme ambiguë, dans un mélange d’admiration et de méfiance, et il est mis en scène, d’un point de vue narratif, selon des modalités qui jouent différemment sur le sentiment de distance ou proximité.
Lay summary

Le projet vise à étudier les représentations du passé historique dans la France médiévale à partir d’un corpus de textes, littéraires et historiques, de la fin du XIIe siècle au début du XIVe siècle. Le premier but de la recherche est de construire un panorama des représentations du passé dans la narration médiévale française. Après avoir établi un vaste corpus d’occurrences, il sera possible d’établir l’existence d’une pluralité de formes concurrentes. Nous montrerons que, contrairement à une idée reçue, les représentations du passé au Moyen Âge ne sont pas véhiculées exclusivement, ni peut-être majoritairement, par des anachronismes (par ex. Enée décrit comme un chevalier médiéval). Nous étudierons les modalités de représentation en fonction de différentes approches (lexicale, littéraire, culturelle) et nous verrons si la mise en scène du passé se modifie selon le facteur temps, le contexte socio-culturel, le type de discours (selon les langues, latin et français, les formes discursives, vers ou prose, les genres littéraires).

L’étude vise à apporter une nouvelle compréhension de phénomènes de première importance pour l’interprétation de la littérature médiévale. Elle fait cela en ayant recours à des choix méthodologiques originaux. Si dans les travaux antérieurs, les chercheurs ont étudié les représentations du passé à l’aide de corpus homogènes et restreints, nous les étudions au travers d’un corpus large autorisant des enquêtes diachroniques et des analyses contrastives au riche potentiel heuristique. Par ailleurs, la recherche mobilise à la fois des instruments philologiques et littéraires ainsi que les outils de l’histoire culturelle.

 

Direct link to Lay Summary Last update: 24.05.2017

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Publications

Publication
De la Clef d'amour à l'Ovide de arte amandi: Genèse et fortune d'un recueil au XVIe siècle
Montorsi Francesco (2020), De la Clef d'amour à l'Ovide de arte amandi: Genèse et fortune d'un recueil au XVIe siècle, EAC, Paris.
L’Historia Regum Britannie dans la Chronique dite de Baudouin d’Avesne, ou l’art de la compilation médiévale
Montorsi Francesco (2019), L’Historia Regum Britannie dans la Chronique dite de Baudouin d’Avesne, ou l’art de la compilation médiévale, in Bibliothèque de l'Ecole des Chartes, 173, 45-76.
Une traduction médiévale inconnue du Bellum Iugurthinum
Montorsi Francesco (2018), Une traduction médiévale inconnue du Bellum Iugurthinum, in Le Moyen Age, 124(2), 355-370.
36. Compte rendu de Le Roman de Thèbes - Manuscrit A (BnF, fr. 375), éd. par L. Di Sabatino, Paris, Garnier, 2016
MontorsiFrancesco (2017), 36. Compte rendu de Le Roman de Thèbes - Manuscrit A (BnF, fr. 375), éd. par L. Di Sabatino, Paris, Garnier, 2016, in Romania , 539/540(3/4), 492-496.
37. Compte rendu de P. De Leemans et M. Goyens (dir.), Translation and Authority - Authorities in Translation, Turnhout, Brepols, 2016
MontorsiFrancesco (2017), 37. Compte rendu de P. De Leemans et M. Goyens (dir.), Translation and Authority - Authorities in Translation, Turnhout, Brepols, 2016, in Francia-Recensio, 2017(4), 1-2.

Collaboration

Group / person Country
Types of collaboration
Université de Genève, Langue française médiévale, Prof. Dr. Olivier Collet Switzerland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
King’s college London, Littérature Française, Prof. Dr. Simon Gaunt Great Britain and Northern Ireland (Europe)
- in-depth/constructive exchanges on approaches, methods or results
- Publication

Scientific events

Active participation

Title Type of contribution Title of article or contribution Date Place Persons involved
Nouveaux objets de recherche au CIHAM Talk given at a conference Écrire les Anciens en vernaculaire aux XIIe et XIIIe siècles 16.01.2020 Lyon, France Montorsi Francesco;
Rencontres Renouard. Le livre à Paris au XVIe siècle Talk given at a conference L’exceptionnelle fortune d’un art d’aimer médiéval au XVIe siècle : les éditions de la Clef d’amour et le recueil Ovide de arte amandi 19.04.2019 Paris, France Montorsi Francesco;
Séminaire pour doctorants : l’Art d’aimer en latin et français médiévaux, Talk given at a conference Les éditions de la Clef d’amour et le recueil Ovide de arte amandi 17.04.2019 Genève, Switzerland Montorsi Francesco;
The Values of French Language and Literature in the European Middle Ages. Seminar Talk given at a conference La mort des Anciens dans les romans antiques et les chroniques du XIIe et XIIIe siècle 07.12.2018 London, Great Britain and Northern Ireland Montorsi Francesco;
Journée d’études Actualité de la recherche suisse en langue et littérature médiévales Talk given at a conference Un best-seller qui s’ignore. Remarques sur les éditions de la Clef d’amour 18.10.2018 Fribourg, Switzerland Montorsi Francesco;
53rd International Congress of Medieval Studies Talk given at a conference Décrire l’antiquité dans les traductions de l’Ars amatoria 10.05.2018 Kalamazoo (Michigan), United States of America Montorsi Francesco;
The Value of French Workshop Talk given at a conference Les sources de l’histoire romaine dans l’Histoire ancienne jusqu’à César 23.03.2018 Londres, Great Britain and Northern Ireland Montorsi Francesco;
“Traire de latin en romans les fables de l'ancien temps”, Traduire, gloser et moraliser Ovide entre Moyen Âge et première modernité Talk given at a conference La représentation du monde antique dans l’Ovide moralisé 14.12.2017 Louvain-la-Neuve, Belgium Montorsi Francesco;


Self-organised

Title Date Place

Communication with the public

Communication Title Media Place Year

Abstract

L’ambition du projet est d’étudier les représentations du passé historique dans la France médiévale à partir d’un corpus de textes, historiques et littéraires, de la fin du XIIe siècle au début du XIVe siècle. Contrairement à une idée reçue qui est devenue en partie un préjugé intériorisé, les représentations du passé au Moyen Âge ne sont pas véhiculées exclusivement, ni peut-être majoritairement, par des anachronismes. Nous trouvons, au contraire, un vaste éventail de réalisations qui jouent différemment de la distance ou de la proximité que l’on met en scène entre présent et passé.Ces dernières années, la recherche a négligé ce terrain d’étude, et cela malgré l’importance qu’on s’accorde à donner au rapport au passé pour la compréhension de la mentalité médiévale, et nonobstant les développements récents de nouvelles méthodologies et sensibilités historiques et littéraires. Notre étude vise à apporter une nouvelle compréhension de ces phénomènes culturels majeurs - examinés dans toutes leurs manifestations possibles et non sous l’une de leurs formes seulement - grâce à des choix méthodologiques originaux. Si dans les travaux antérieurs, les chercheurs les ont étudiées à l’aide de corpus homogènes restreints, nous étudions les représentations du passé au travers d’un corpus large autorisant des enquêtes diachroniques et des analyses contrastives au riche potentiel heuristique. Le premier but de la recherche est de construire un panorama systématique des représentations du passé dans la narration médiévale française. Le cadre théorique et les instruments opératoires sont choisis en fonction de leur capacité à identifier et décrire, de manière fine, toute la palette des réalisations. Les instruments d’analyse doivent permettre de dépasser les cadres restreints que peut générer l’emploi de certains concepts n’encourageant pas des descriptions graduelles. Pour ce faire, notre analyse « déconstruit » d’abord certains préjugés, en montrant comment la perception de l’anachronisme est souvent déterminée par une approche où le chercheur qui étudie les représentations du passé prend en considération seulement son propre état de langue en l’opposant à celui du Moyen Âge. Après avoir établi un vaste corpus d’occurrences narratives grâce à un dépouillement textuel, nous pourrons établir l’existence d’une pluralité de formes concurrentes. Nous interprétons ensuite ces modalités de représentation en fonction de plusieurs questionnements. Nous étudions leur variation selon le facteur temps, le contexte socio-culturel, le type de discours (selon les langues, latin et français, les formes discursives, vers ou prose, les genres littéraires). Tout en reconstruisant l’horizon d’attente et le champ d’expérience des locuteurs médiévaux, nous investiguons les différentes fonctionnalités que remplissent les modalités concurrentes de représentation du passé. Nous prenons encore une fois en compte le contexte socio-culturel, les règles implicites ou explicites des formes de discours, ainsi que les formes de production et réception du texte (modalités de lecture et de transmission, formes de la transmission manuscrite, présence de gloses, présence d’illustrations).
-