Project

Back to overview

Au-delà du service public : pour une histoire élargie de la télévision en Suisse, 1960 à 2000

English title Beyond Public Service: Towards an Expanded History of Television in Switzerland, 1960 to 2000
Applicant Vallotton François
Number 166013
Funding scheme Project funding (Div. I-III)
Research institution Section d'Histoire Faculté des Lettres Université de Lausanne
Institution of higher education University of Lausanne - LA
Main discipline Swiss history
Start/End 01.12.2016 - 31.01.2021
Approved amount 718'215.00
Show all

All Disciplines (2)

Discipline
Swiss history
Communication sciences

Keywords (9)

SRG/SSR; Dispositifs audiovisuels; Archéologie des médias; Histoire de la réception ; Histoire de l'audiovisuel; Histoire des programmes télévisuels; Histoire des télécommunications; Nouveaux médias; Television Studies

Lay Summary (French)

Lead
Dès les années 1960, de nouveaux médias (la télévision par câble, le télétexte, le satellite, etc.), l'introduction de la télévision payante ou encore l'avènement des opérateurs privés contribuent à densifier et diversifier le paysage audiovisuel suisse. Au-delà de la seule analyse du service public, le projet «Pour une histoire élargie de la télévision» veut prendre en compte techniques, acteurs et discours associés au développement de ce média en Suisse, aussi bien officiels que privés, nationaux que régionaux, institutionnels qu’expérimentaux.
Lay summary

Contenu et objectifs du projet

En Suisse, l’histoire de la télévision se résume bien souvent à l’histoire de la SSR, la société suisse de radiodiffusion, un organisme qui détient le monopole sur les ondes jusqu’aux années 1980. Cependant, cette institution n’aurait pu exister – et ne peut se comprendre – sans la prise en compte d’un paysage audiovisuel pluriel, situé dans ses marges. 

Le projet veut écrire une histoire des télévisions en Suisse, et cela sous trois angles: l'histoire technologique et économique étudie les « nouveaux médias » des années 1960 à 2000; l'analyse des productions indépendantes et producteurs privés dessine une nouvelle géographie de l’audiovisuel ; finalement, l’analyse des discours qui remettent régulièrement en question le service public retrace les lignes de tensions entre médias publics et médias privés.

Contexte scientifique et social du projet

S’intéressant aux technologies, images et acteurs oubliés de l’histoire des médias en Suisse, le projet propose un nouveau regard sur un objet familier, la télévision. Il intègre des sources écrites et audiovisuelles liées à l’histoire télévisuelle, de la culture, des communications, de la technologie et confronte la recherche historienne avec les témoignages des personnes actives dans le champ médiatique suisse durant les années 1960 à 2000. Il contribue ainsi à la compréhension d’un média multiforme – et cela bien avant l’ère du numérique – et en perpétuelle transformation. 

Direct link to Lay Summary Last update: 31.08.2016

Responsible applicant and co-applicants

Employees

Associated projects

Number Title Start Funding scheme
124507 L’exposition moderne de la photographie, 1920-1970 01.04.2009 Project funding (Div. I-III)
162910 Mutation de l'anticommunisme: du Réarmement moral à Initiatives et Changement (1945-1990) 01.08.2016 Project funding (Div. I-III)
159476 Histoire des machines et archéologie des pratiques : Bolex et le cinéma amateur en Suisse 01.11.2015 Project funding (Div. I-III)

Abstract

La présente recherche propose une archéologie de la télévision en Suisse des années 1960 à 2000. Elle se donne plus précisément comme objectif d’appréhender la multitude des pratiques, techniques et discours télévisuels avant la généralisation du numérique. Dans l’historiographie courante, l’arrivée des Digital Media est souvent célébrée comme une « révolution » qui aurait transformé radicalement la télévision. Succédant à ce que certains ont appelé la paléotélévision, puis la néotélévision, ce troisième « âge » - celui d’Internet et de la convergence médiatique - aurait fait éclater l’identité de la télévision pour donner voix à un média multiforme aux usages, images et économies dispersés. Ce projet entend réviser une perspective, aussi schématique que finaliste, selon laquelle l’introduction des « nouvelles technologies » numériques marquerait un tournant radical. Il retrace l’émergence d’« anciens » nouveaux médias (Teletext, la télévision par câble, via satellite etc.) et se propose d’étudier les différents acteurs associés au développement des dispositifs télévisuels en Suisse, en prenant en compte les trois aires culturelles et linguistiques du pays. Il déplace ainsi l’approche centrée sur le service public pour englober les pratiques de production et de réception multiples qui coexistent, fécondent et se démarquent de la télévision institutionnelle avant 2000. Les bornes chronologiques du projet - 1960 à 2000 - correspondent à la première ouverture du marché télévisuel via l’introduction du câble vers 1960 jusqu’aux débats menés au sein de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR) sur le « multimédia » au tournant du siècle, en passant par l’introduction de la télévision payante en 1984 et la multiplication des télévisions locales et privées dans les années 1990. S’inspirant des récentes discussions méthodologiques autour de l’archéologie des médias, le projet propose une analyse des dispositifs télévisuels multiformes appréhendés dans leur dimension technique, textuelle et culturelle. Plus précisément, les recherches menées au sein du projet s’articuleront autour de trois axes complémentaires et interdépendants: premièrement, il s’agira d’étudier le développement technologique et économique des « nouveaux médias » de la période considérée afin de comprendre le paysage audiovisuel suisse dans sa totalité; deuxièmement, on se penchera sur les pratiques de production et de réception audiovisuelles en soulignant l’interdépendance et la circulation entre acteurs, techniques et programmes; finalement, on s’intéressera aux discours « de » et « sur » la télévision en interrogeant plus particulièrement la remise en question du service public qui accompagne les transformations économiques, juridiques et culturelles du média en Suisse. De par la nouveauté de son sujet et son approche innovatrice, le projet « Au-delà du service public : pour une histoire élargie de la télévision en Suisse, 1960-2000 » vient combler une lacune majeure dans l’historiographie et, étudiant la diversité de la télévision avant l’ère du numérique, éclairera d’un jour nouveau le média contemporain.
-