Projekt

Zurück zur Übersicht

Lif3web: The present and future spatial structure of tri-trophic networks

Titel Englisch Lif3web: The present and future spatial structure of tri-trophic networks
Gesuchsteller/in Pellissier Loic
Nummer 162604
Förderungsinstrument Projektförderung (Abt. I-III)
Forschungseinrichtung
Institut für Terrestrische Ökosysteme ETH Zürich
Unité d'Ecologie et Evolution Département de Biologie Université de Fribourg
Hochschule ETH Zürich - ETHZ
Hauptdisziplin Oekologie
Beginn/Ende 01.01.2016 - 31.12.2018
Bewilligter Betrag 287'493.00
Alle Daten anzeigen

Keywords (8)

land use change; ecological niche models; ecological networks; insect; plants; climate change; biodiversity; food-webs

Lay Summary (Französisch)

Lead
Le réchauffement climatique induit des changements dans la répartition des espèces tandis que la pression humaine sur l’utilisation du sol tend à diminuer la couverture et la connectivité des habitats semi-naturels favorables à la biodiversité dans le paysage. Les espèces ne vivent pas indépendamment les unes des autres, mais interagissent via des réseaux d’interactions biotiques qui influent sur la façon dont les espèces vont réagir à ces changements. Le but du projet est de mieux comprendre la variation spatiale dans la structure des réseaux pour prévoir les conséquences probables des changements globaux sur la biodiversité. Nous allons étudier les interactions plantes-herbivores et leurs parasitoïdes en utilisant le barcoding couplé avec le séquençage de nouvelle génération. Couplées à des outils de modélisation, ces données vont nous permettre de prévoir comment les réseaux seront affectés par les changements globaux.
Lay summary
Le réchauffement climatique induit des changements dans la répartition des espèces tandis que la pression humaine sur l’utilisation du sol tend à diminuer la couverture et la connectivité des habitats semi-naturels favorables à la biodiversité dans le paysage. Les espèces ne vivent pas indépendamment les unes des autres, mais interagissent via des réseaux d’interactions biotiques qui influent sur la façon dont les espèces vont réagir à ces changements. Un manque de compréhension au niveau de l’assemblage des réseaux d’interactions dans le paysage limite notre capacité à prévoir les changements futurs. Le but du projet est de mieux comprendre la variation spatiale dans la structure des réseaux plantes-herbivores et leurs parasitoïdes pour prévoir les conséquences probables des changements globaux sur la biodiversité. Nous allons répondre aux questions suivantes. 1. Comment la structure des réseaux d’interactions varie le long de gradients environnementaux? 2. Quelles sont les conséquences attendues des changements globaux sur la structure des réseaux d’interactions? Une campagne de terrain sera menée à travers la Suisse pour inventorier les réseaux le long de gradients altitudinaux. La méthode de barcoding couplée avec le séquençage de nouvelle génération permettra de documenter la structure des réseaux sur chaque site. Couplées à des outils de modélisation, ces données vont nous permettre de prévoir comment les réseaux seront affectés par les changements globaux. Le projet apportera une meilleure connaissance de la variation spatiale des réseaux d’interactions biotiques et une évaluation de l'impact attendu des changements globaux sur la biodiversité.
Direktlink auf Lay Summary Letzte Aktualisierung: 05.10.2015

Verantw. Gesuchsteller/in und weitere Gesuchstellende

Mitarbeitende

Verbundene Projekte

Nummer Titel Start Förderungsinstrument
171682 PSC Creative Camps for Youth 01.04.2017 Agora

Abstract

On-going climate change induces shifts in the distribution of species while increased land cover change decrease the connectivity among landscape habitat patches for species movement. Species do not exist independent from each other, but interact in the form of ecological networks, which influences how species respond to those changes. Hence, global changes are expected to modify the structure of ecological networks, but a lack of understanding of the shaping of networks in the landscape impairs our ability to forecast future changes. The goal of the project is to better understand the spatial variation in the structure of plant-herbivore-parasitoid networks to forecast the likely consequences of global changes on biodiversity. We will answer the following questions. 1. How does the structure of networks vary spatially along environmental gradients? 2. What are the expected consequences of climate and land use changes on the future structure of networks and biodiversity? A large field survey will be conducted throughout Switzerland to sample interaction networks along elevation gradients. Barcoding coupled with next generation sequencing will be used to unravel the full interaction networks between plants, insects and parasitoids. Ecological network and species distribution modelling tools will allow unravelling the ecological assembly of networks and forecast how they will be impacted by global changes. The project will bring novel knowledge on the spatial variation of ecological networks across multiple trophic levels shaping biodiversity. In addition, it will provide an assessment of the expected impact of climate and land use changes on the web of life.
-